Nez qui coule : quand s'inquiéter ?

Publié le 12 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
Le nez qui coule est souvent un symptôme bénin lié à une allergie ou à un rhume. Lors d'un rhume, le nez est souvent irrité. Mais quand faut-il s'inquiéter en cas de nez qui coule ?
Publicité

6749331-inline-500x281.jpg© Istock

Le nez qui coule : un symptôme souvent bénin

Le nez qui coule est l'un des premiers symptômes du rhume, mais aussi de la rhinite allergique. Les écoulements sont épais, de couleur blanchâtre ou transparents. Il n'est pas nécessaire de s'inquiéter en cas de nez qui coule, sauf si les symptômes persistent pendant plus de 10 jours, et que les écoulements sont particulièrement abondants. En cas de simple rhume, une consultation chez un docteur n'est pas nécessaire. En revanche, si le mucus change de couleur, cela peut être le symptôme d'une maladie plus grave. Celui-ci peut en effet être de couleur verte, rouge, marron, noire ou jaune selon les pathologies. Seul un médecin saura déterminer les causes de votre nez qui coule.

Publicité
Publicité

Le nez qui coule associé à d'autres symptômes

Lorsque le nez qui coule est associé à une forte fièvre, il est important de consulter un médecin. Cela peut être causé par la grippe ou par d'autres maladies plus graves. La grippe peut également être grave chez les personnes âgées, mais aussi chez les personnes souffrant de maladies chroniques, ou encore chez les jeunes enfants. Si d'autres symptômes accompagnent le nez qui coule, tels que des courbatures, une grande fatigue, des vomissements, des nausées et des migraines, il est alors important de consulter un médecin, car il peut s'agir d'une maladie grave.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X