“Quand j’assiste à un accident, c’est mon devoir de m’arrêter pour prévenir que je suis infirmière et que je peux porter assistance aux victimes” nous explique Aurélie, infirmière depuis 18 ans. “Malgré tout, même si je suis dans le métier, on se prépare psychologiquement en quelques secondes car on a de l’appréhension. On peut tout voir malheureusement…"

Un accident entre une moto et un 4x4

“J’ai d’abord vu la carcasse d’une moto”

C’est un beau dimanche ensoleillé de septembre. Aurélie, jeune infirmière de 28 ans, se rend à la crémaillère d’une amie dans un petit village d’Eur-et-Loir. “On a tous entendu un bruit terrible de frein puis d’un choc, un fracas épouvantable” explique Aurélie. Lorsqu’elle et ses amis sortent du jardin, ils trouvent un véhicule imposant, un gros 4x4 avec un pare- buffle et la carcasse d’une moto. “La motarde était à terre et les personnes dans le 4x4 étaient tétanisées. D’autres véhicules commençaient à arriver. La maison de mes amis se trouve à un carrefour d’une départementale. La situation était très dangereuse” nous explique la trentenaire. Rapidement, la jeune infirmière prend les choses en main : "j'étais la seule à connaître les gestes de premiers secours et un homme qui avait un brevet de secourisme m’a rejoint. J’ai d’abord demandé à mes amis de faire la circulation car les autres véhicules essayaient de passer malgré l’accident, c’était très dangereux” insiste Aurélie.

Le maintien tête : un geste de premiers secours essentiel

Aurélie se dirige rapidement vers la motarde et se positionne pour maintenir sa tête : “heureusement, elle était sur le dos. J’ai juste ouvert sa visière et je me suis positionnée en maintien tête. Un geste important en cas de traumatisme à la tête.” L’homme qui accompagne Aurélie connaît lui aussi les premiers gestes de secours. Il a regardé quelles étaient les éventuelles blessures de la motarde : “elle disait qu’elle avait mal à la jambe et effectivement elle avait une blessure très importante à la cuisse. Je lui parlais calmement pour la rassurer. Il y avait un gros risque d'hémorragie à cause de la proximité de la blessure avec l’artère fémorale.”

Assistance à personne à danger : “je n’avais plus de notion de temps”

“Mes amis ont appelé les pompiers et j’ai fait le bilan avec eux au téléphone. Honnêtement, je ne pourrais pas dire après combien de temps ils sont arrivés. Je n’avais plus aucune notion du temps. A leur arrivée, la motarde m’a demandé de rester avec elle. C’est d’ailleurs moi qui ai découpé son pantalon et qui ai retiré ses boucles d’oreilles après que les pompiers aient enlevé son casque. Je devais rester avec elle et faire en sorte qu’elle ne bouge pas car la plaie à la cuisse était importante.” Devant l’ampleur de la blessure, les pompiers décident d’appeler le SAMU. C’est seulement quand les médecins sont arrivés qu’Aurélie est partie afin que la victime soit héliportée vers l’hôpital le plus proche. Déboussolée, Aurélie trouve encore la force de faire une déclaration à la police et retrouve enfin ses amis, après plus de 4 heures passées avec la victime.

Des fleurs en remerciement pour son acte de secours

“J’ai reçu un bouquet de fleurs de la motarde”

Quelques mois plus tard, alors qu’elle est au travail, Aurélie reçoit un coup de téléphone. C’est une enseigne de fleurs qui lui demande où est ce qu’ils peuvent livrer un bouquet pour elle. “J’étais celibataire à cette époque et je me suis demandée qui était le prince charmant derrière cette gentille attention” plaisante Aurélie. Très impatiente de connaitre la personne qui lui a envoyé ces fleurs, elle questionne le livreur qui lui lit le mot accompagnant ce cadeau : “merci pour tout, grâce à vous je vais bien. Je suis sortie de l’hôpital. Signé la motarde”. Honnêtement, j’ai mis au moins 10 minutes avant de comprendre qu’il s’agissait de la jeune femme que j’avais secouru. Je ne me sentais pas légitime d’avoir ce remerciement” confie Aurélie. Humble, la jeune infirmière a pourtant fait preuve d’un grand courage et d’un sang froid remarquable.

En recherche d'emploi, Retraité ou Actif ? Envie de se reconvertir et de lancer son projet ? Découvrez la formation à 0€ pour y parvenir en cliquant ici >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.