“Mes deux enfants, Sade et Djimon sont épileptiques, paralytiques cérébraux et déficients intellectuellement. Et pourtant, ce ne sont que des diagnostics pour moi. J’ai toujours eu foi en eux et je les encourage à aller au-delà de ce qu’ils peuvent faire.”

Enfant handicapé : respecter leur rythme

“Malgré le handicap de Sade et Djimon, ils ont été accueillis en crèche comme tous les autres enfants. Le diagnostic de leurs différentes pathologies ne doit pas les condamner. Évidemment, ils évoluent différemment des autres enfants. D’ailleurs, ils ont fait une année supplémentaire en crèche avant de pouvoir intégrer l’école. Mes deux enfants étaient dans une garderie bilingue, ils mélangent donc deux langues, mais au moins ils s’expriment alors que les médecins m’avaient dit qu’ils seraient probablement non verbaux.”

Encourager les enfants malgré le handicap

“J’ai toujours refusé la fatalité. Les médecins me disaient que mes enfants ne pourraient pas marcher. Tous les jours, j’ai emmené Djimon au parc pour qu’il travaille sa motricité. Résultat ? Il marche et il court ! Nous fêtons toujours ces victoires. C’est essentiel d’avoir foi en eux, de les encourager et les féliciter dans tous les gestes du quotidien qui leur demande plus d’efforts que les autres. Je suis toujours présente en support pour les aider s’ils en ont vraiment besoin.”

Handicap et vie de famille : un quotidien adapté

“Nous sommes chanceux Sade, notre fille a tout de suite accepté son frère. Ils se protègent l’un l’autre et nous avons une vie de famille la plus normale possible. Le plus important c’est de vivre dans un foyer harmonieux et bienveillant. Avec mon mari, nous formons une équipe pour que nos enfants soient heureux.”

Enfant en situation de handicap : un suivi médical essentiel

“Ce que nous souhaitions par-dessus tout, c'est trouver une équipe médicale aux petits soins. Après des années d’errance médicale, nous avons enfin trouvé une équipe en qui nous avons entièrement confiance et qui nous écoute attentivement. Nous fonctionnons comme une équipe, car les médecins reconnaissent qu’en tant que parents nous voyons au quotidien les évolutions de nos enfants. Ils nous accompagnent avec bienveillance dans le suivi de Sade et Djimon.”

“Nous espérons que nos enfants gagnent en autonomie car chaque jour est un combat. Je ne suis pas inquiète, l’être humain est plein de ressources et les enfants encore plus. Je suis fière de Sade et Djimon et du chemin déjà parcouru.”

> Echangez avec un expert mutuelle et obtenez des devis personnalisés

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.