Vaccin contre la grippe : ce qu'il faut savoir avant !

Vous avez prévu de vous vacciner contre la grippe cette année ? Très bien, mais avez-vous pensé aux risques que vous courrez ou encore aux contre-indications à connaître ? Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste, fait le point pour préserver votre santé.

En France, l’épidémie de grippe survient chaque année au cours de la période hivernale et touche entre 2 et 6 millions de personnes.

Plus de 90 % des décès liés à la grippe (9 000 en moyenne en France) surviennent chez des personnes de plus de 65 ans.

Qui doit se faire vacciner ?

Bien que le vaccin contre la grippe ne soit pas obligatoire, il est fortement recommandé pour toutes les personnes à risque : les personnes âgées, celles atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les nourrissons et les personnes obèses. La vaccination des femmes enceintes protège également le nourrisson dans ses premiers mois de vie.

Selon l’experte “on peut vacciner l'enfant dès l'âge de 6 mois (avant cet âge, il est protégé par les anticorps de la mère) et les personnes âgées, chez qui cette vaccination est fortement conseillée et gratuite, de même que chez les sujets atteints de pathologies chroniques comme l'asthme ou le diabète”.

Pour toutes ces personnes, la grippe peut en effet se transformer en infection pulmonaire grave ou aggraver une maladie chronique déjà existante comme la bronchopneumopathie chronique obstructive ou l’insuffisance cardiaque.

Vaccin contre la grippe : quels risques ?

Selon le Dr Anne-Christine Della Valle, “il n'existe pas de risques liés au vaccin contre la grippe, en dehors d'une douleur possible au point d'injection et de légers symptômes grippaux dans les jours qui suivent”.

Rappelons que cette vaccination comprend de nombreux bénéfices. Elle permet de réduire le risque d’être contaminé par la grippe et elle réduit le risque de développer des formes mortelles de la grippe.

Quelles sont les contre-indications lorsque l’on se fait vacciner ?

Les contre-indications sont : "l'hypersensibilité aux substances actives, à l’un des excipients ou à tout constituant pouvant être présent à l’état de traces comme les protéines de l'œuf (ovalbumine, protéines de poulet)", précise le docteur.

Quelles précautions sont nécessaires ?

Certaines pathologies annulent le vaccin. “La vaccination doit être reportée en cas de maladie infectieuse fébrile ou de poussée aiguë d'une maladie chronique”, prévient le Dr Anne-Christine Della Valle.

Par ailleurs, la grippe est une maladie extrêmement contagieuse. Il est donc très important d’être prudent en période d’épidémie. Pensez à vous laver les mains plusieurs fois par jour, notamment après avoir fait des courses, après avoir pris les transports en commun ou après avoir serré des mains.

Si vous êtes malade, portez un masque ou essayez de limiter les contacts avec les personnes fragiles ou malades. Vous devrez également utiliser des mouchoirs en papier et les jeter après chaque utilisation. Pensez également à bien aérer votre logement, afin de ne pas contaminer toute la famille.

Vaccination : quels effets secondaires ?

Selon une étude de l'agence Santé publique France (BEH), 35,7 % des personnes âgées de 65 à 75 ans doutent de l'efficacité du vaccin et près de la moitié (46,9 %) pensent qu'il peut provoquer des effets secondaires graves.

En réalité, les effets secondaires sont très limités et à partir d’un certain âge, il ne faut pas hésiter à se faire vacciner. Toutefois, il existe quelques effets indésirables communs à tous les vaccins injectables :

  • Réaction au site d’injection telle que douleur, rougeur, gonflement : très fréquent (>10 cas sur 100 vaccinés).
  • Des effets généraux comme de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires : fréquent (1 à 10 cas sur 100 vaccinés).
  • Réaction allergique : très rare (1 cas sur 450 000 vaccinés).

Des réactions allergiques graves, bien que très rares, peuvent survenir après la vaccination, comme une éruption cutanée, un gonflement des yeux et du visage, une difficulté à respirer ou à avaler, une chute soudaine de la pression artérielle et une perte de connaissance.

Si l’un des symptômes décrits ci-dessous apparaît, vous devez immédiatement contacter un médecin ou les urgences médicales.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): "GRIPPE", Vaccination Info Service, 7 octobre 2019.