L'incontinence urinaire augmente les risques de chute chez les personnes âgées. Une équipe de chercheurs de l'Université de l'Alberta, au Canada, s’est intéressée au vieillissement de sa population et a découvert que l'incontinence urinaire pourrait être un facteur contribuant aux chutes chez les personnes âgées.

Leurs travaux, publiés le 4 octobre dernier dans la revue PLOS ONE, les chercheurs ont montré pour la première fois que la sensation d'avoir envie d’uriner agissait comme un facteur de distraction qui augmente le risque de chute chez les personnes âgées. “Les chutes sont la principale cause de décès accidentel chez les personnes âgées, et beaucoup de gens ne savent pas qu'avoir des problèmes de contrôle de la vessie vous rend environ deux fois plus susceptible de tomber”, assure William Gibson, auteur principal de l'étude et professeur adjoint de médecine gériatrique.

Le chercheur ajoute qu’il n'y a “pas eu auparavant beaucoup de preuves que le traitement de l'incontinence des gens réduisait leur risque de chute”. “C'est donc un point de départ, car nous avons maintenant démontré que la sensation d'urgence est une source de distraction", estime-t-il.

Les personnes incontinentes distraites par leur vessie

En pratique, les scientifiques ont étudié la démarche de près de 30 personnes âgées diagnostiquées avec une vessie hyperactive avec l'aide du laboratoire de la démarche du Centre Syncrude pour le mouvement et l'équilibre du Glenrose Rehabilitation Hospital. Grâce à la technologie de capture 3D du laboratoire, les auteurs de l’étude ont pu prendre des mesures très précises de la marche et de la position des articulations des personnes âgées étudiées. Les chercheurs ont ensuite demandé aux sujets de parcourir la longueur du laboratoire et de revenir dans plusieurs cas de figure.

Les volontaires ont d'abord marché dans des conditions normales, puis en faisant un simple test cognitif en même temps, et enfin après avoir bu suffisamment d'eau ou de thé pour leur donner envie d'aller aux toilettes. Résultat, l'équipe de chercheurs a découvert que le sentiment d'urgence causé par une vessie pleine induisait des changements de démarche similaires à ceux causés par une distraction.

La démarche des sujets avait tendance à devenir plus lente et plus raide, ce qui est associé à un risque accru de chute. "C'est une assez bonne preuve que les personnes souffrant d'incontinence sont distraites par leur vessie, ce qui signifie qu'elles sont moins capables de se concentrer sur la marche", a précisé William Gibson.

"Être équilibré et marcher nécessitent des capacités cognitives, et pour les jeunes et en bonne santé, ils n'ont pas à penser à marcher", a-t-il expliqué. "Mais quand vous êtes plus âgé, avec des changements dans le cerveau, cela nécessite plus de sollicitation cognitive pour maintenir l'équilibre. Si vous avez alors un facteur de distraction venant de votre vessie, cela vous rend plus susceptible de tomber", détaille le professeur de médecine gériatrique.

Lien entre incontinence et équilibre

William Gibson a déclaré espérer que son étude obligera à l’avenir le système de santé au sens large à une véritable prise de conscience sur le lien entre incontinence et équilibre et à une meilleure appréciation de l'ampleur du problème de l'incontinence.

"C'est la première fois que le lien entre l'urgence vésicale et le risque de chute est démontré, et c'est bien de remettre en question l'idée préconçue selon laquelle les gens tombent parce qu'ils courent vers les toilettes", conclut l’auteur principal de l’étude.

Selon une enquête menée en 2019, le problème est majeur puisque deux tiers des femmes souffrent d'incontinence urinaire. 3 millions de Français souffrent d’incontinence urinaire et les deux tiers ont plus de 60 ans. La prévalence des troubles urinaire augmente, en effet, avec l'âge : environ 20% des personnes âgées de 80 ans et plus souffrent d'incontinence, contre 9% au sein de la population générale. Et contrairement aux idées reçues, ce désagrément peut aussi concerner les hommes. Il existe pourtant des techniques, telles que la rééducation périnéale pour lutter contre l'incontinence.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Gibson, W., et al. (2021) Urinary urgency acts as a source of divided attention leading to changes in gait in older adults with overactive bladder, PLOS ONE, 4 octobre 2021.  

https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0257506 

Urinary incontinence could contribute to increased risk of falls in older adults, news-mediacal.net, 7 décembre 2021.

https://www.news-medical.net/news/20211207/Urinary-incontinence-could-contribute-to-increased-risk-of-falls-in-older-adults.aspx

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.