Incontinence anale: qu'est-ce que c'est?

"L'incontinence anale se définit par l'impossibilité de retenir ses gaz, notamment lors d'un effort.", explique le Pr Emmanuel Chartier-Kastler urologue.

"On peut observer également une fuite des matières fécales, mais celle-ci est également souvent liée à une mauvaise vidange du rectum. En effet, en théorie, après la défécation, le rectum est totalement vide et ne se remplit que pour la selle suivante. Le mécanisme n'est pas le même que pour la vessie qui se remplit au fur et à mesure et peut donc 'fuir' à l'effort."

Qui est concerné?

L'incontinence anale toucherait 10% de la population générale. "Elle est beaucoup plus fréquente chez les femmes. Et 40% de celles qui souffrent d'incontinence urinaire d'effort sont concernées par les difficultés à retenir leurs gaz", souligne le Pr Emmanuel Chartier-Kastler urologue.

Les causes et facteurs de risques

"Les facteurs de risque de l'incontinence anale sont les mêmes que ceux de l'incontinence urinaire: grossesses répétées, surpoids, pratique sportive intensive, chirurgie du petit bassin, vieillissement musculaire, troubles neurologiques, constipation. À cela s'ajoute, les conséquences des pathologies de l'anus et du rectum comme les tumeurs", énumère le Pr Emmanuel Chartier-Kastler urologue.

"Dans tous les cas, il s'agit d'un défaut de fermeture du sphincter anal à la suite d'un relâchement musculaire ou d'une atteinte des nerfs qui commandent la constriction."

La rééducation

"Comme l'incontinence urinaire, l'incontinence fécale peut être corrigée par une rééducation périnéale permettant un renforcement musculaire et un renforcement des réflexes de contention", explique le Pr Emmanuel Chartier-Kastler urologue.

"Plusieurs techniques sont utilisées: la rééducation manuelle, la rééducation parélectro-stimulationn à l'aide de sondes spécifiques, le biofeedback qui, toujours à l'aide de la sonde, permet au patient de contrôler ses contractions."

Incontinence anale: la chirurgie

"Il existe désormais une indication de neuromodulateur pour traiter l'incontinence anale.", explique le Pr Emmanuel Chartier-Kastler urologue.

"Il s'agit d'un petit boîtier implanté, sous la peau, avec une électrode au niveau du sacrum et qui envoie des impulsions électriques, stimulant les nerfs commandant le rectum et l'anus. Comme pour le pacemaker vésical, l'opération se déroule en deux temps: une première pose d'électrode avec boîtier externe afin de vérifier la réponse du patient ou de la patiente, puis quinze jours plus tard, la mise en place du dispositif complet. Depuis un an, cette opération est remboursée par la Sécurité sociale."

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.