Sommaire

Comment bien choisir son tensiomètre

Comment bien choisir son tensiomètreLes appareils d’automesure, qui permettent de prendre soi-même sa pression artérielle à la maison, ne sont pas soumis à une réglementation particulière. On peut donc les trouver en pharmacie, mais encore par correspondance ou sur Internet. Ils sont obligatoirement marqués CE pour être commercialisés en France, ce marquage CE étant le minimum du minimum pour garantir la sécurité des appareils européens… Autrement dit leur innocuité: un enfant ne risque pas d’avaler un bouton de l’appareil par exemple.

Ce qui ne veut pas dire que l’appareil mesure correctement la pression artérielle! Pour le savoir, et ainsi que l’on puisse juger de ses qualités métrologiques, il doit passer par un banc de validation spécifique, une démarche volontaire rappelons-le.

C’est sur le dossier déposé par le fabricant, dont l’appareil a été évalué par un organisme idéalement indépendant, que se détermine l’Afssaps pour recommander tel ou tel tensiomètre. En sachant que l’on peut acheter les yeux fermés ceux qui figurent sur cette liste et sont de surcroît estampillés BHS ou ESH (respectivement British Hypertension Society ou European Hypertension Society), dont le protocole de validation fait l’unanimité. Seules les notes A et les B sont bonnes, et chacun des chiffres, de la systolique et de la diastolique, sont côtés (AA par exemple).
Les fabricants, qui sont légitimement fiers de ce label, l’annoncent habituellement sur leurs emballages en gros et en gras.
La liste des appareils, régulièrement mise à jour, peut être consultée sur le site de l’Agence française.

En dehors de leur fiabilité 'métrologique', les appareils pour être plus sûrement opérationnels doivent satisfaire à un certain nombre de critères: une notice pédagogique, un brassard large qui ne soit pas en option uniquement, au prix (trop cher) de la pièce détachée, la possibilité de réaliser 3 mesures à la suite sans manipulation supplémentaire, un prix raisonnable, etc. Nous les avons donc un par un passés à la moulinette.

Braun TrueScan Poignet (BPW4100E)

title=Validation: Afssaps bien sûr, ESH de surcroît (un 'plus' manifeste)

Détection battements irréguliers: oui

Ergonomie: l’écran est parfois encombrant, surtout sur un petit poignet

Prix: 42€

Le plus: le système qui indique que le bras est ou non en bonne position, pour que la pression soit juste

Le moins (de ce plus!): les sonneries qui avertissent de la mauvaise position du bras lors de la mesure sont 'énervantes'

Colson C40 Bras (22-32 cm)

title=Validation: Afssaps

Détection battements irréguliers: oui

Partage: non

Ergonomie: ultrafacile

Prix: 54€90/40€90

Le plus: un produit franco-français (Dupont médical)

Magnien Poignet MAM-P2

title=Validation: Afssaps

Détection battements irréguliers: oui

Partage: 1 ou 2 utilisateurs possiblement

Ergonomie: un tout petit appareil

Prix: 36 à 42€

Le plus: la mesure de la pression artérielle en mode MAM (3 mesures successives séparées par des intervalles de 15 secondes et moyennées)

Colson C30

title=Validation: Afssaps

Détection battements irréguliers: oui

Partage: 2

Ergonomie: ultrafacile

Prix: 39€ environ

Le plus: un produit franco-français (Dupont médical)

Magnien Brassard MAM-B3

title=Validation: Afssaps, et surtout BHS (A/A), le gold standard

Détection battements irréguliers: oui

Partage: 2 jeux de 30 mémoires

Ergonomie: facile

Prix: 45 à 50€

Le plus: l’option MAM (3 mesures rapprochées et moyennées)

Le moins: le brassard thermoformé, normalement un plus, mais peu souple, et du coup difficile à poser

Microlife Brassard BP-3AC1

title=Validation: Afssaps bien sûr

Détection battements irréguliers: oui

Partage: 1 utilisateur seulement, 99 mémoires

Ergonomie: facile ; peut être branché sur secteur, un avantage 'économiseur' de piles…

Prix: 50 à 60€

Un regret: Qu’il n’y ait pas un modèle standard avec un brassard large, et non pas seulement proposé en option (les personnes en surpoids sont souvent hypertendues, une HTA qui doit être régulièrement surveillée…)

Les plus: la clarté de la notice, l’option MAM (3 mesures à quelques minutes d’intervalle moyennées) et la connexion PC possible (avec un logiciel proposé en option)

Spengler EFFItens Poignet

title=Validation: Afssaps bien sûr, et de l’AAMI (Association for the Avancement of Medical Instrumentation), aussi sérieux que la validation BHS

Détection battements irréguliers: oui

Partage: possible, à 2, avec 50 mémoires pour chacun

Ergonomie: mise en place ultrafacile

Prix: 55€

Les moins: la notice peu claire qui mélange les consignes pour la prise au bras ou au poignet, écrite en caractères minuscules (lisibles à la loupe)

Les plus: le format tout petit mais toujours efficace, le design, et peut-être la technologie AMI? ('entre gadget et vrai plus' dit mon expert à qui je viens de poser la question)

Spengler EFFItens Bras

title=Validation: Afssaps bien sûr, confortée par celle (américaine) de l’AAMI

Détection battements irréguliers: oui

Partage: possible, à 2, avec 50 mémoires pour chacun

Ergonomie: lecture ultrafacile, avec un grand écran rétroéclairé, des gros chiffres

Prix: 69€

Le moins: relatif. Ce brassard large toujours en option, au prix de la pièce détachée (au moins une trentaine d’euros)

Les plus: la clarté de la notice, le design (moins matériel médical qu’objet électronique haut de gamme) et une technologie brevetée AMI (pour Advanced Measurement Intelligence) qui mesurerait la pression artérielle au gonflage et au dégonflage pour une précision accrue, versus au dégonflage seulement pour les concurrents.

Health Brassard pour iPhone et iPad

title=Validation: Lauréat du concours Lépine, iHealth n'est pour l'instant pas validé par les instances médicales.

Détection battements irréguliers: oui

Partage: un utilisateur seulement, mais mémoire infinie

Ergonomie: l'application et l'appareil sont très faciles d'utilisation dès lors que vous savez vous servir de votre iPhone.

Prix: l'application est gratuite mais l'appareil coûte 99,95€

Les moins: La technologie se paye. Le prix de l'iHealth fait presque le double du prix moyen d'un tensiomètre.

Les plus: Facile à utiliser (lorsque l'on sait se servir de son iPhone, iPad ou iPod touch), elle permet d'enregistrer les mesures et d'en réaliser des courbes que l'on peut même envoyer directement par mail à son médecin. De plus, l'application renferme un lexique de termes médicaux, des informations sur les risques liés à l'hypertension et des conseils pour avoir une meilleure alimentation et hygiène de vie.

L’automesure en pratique: la règle du 3 fois 3

L’automesure en pratique: la règle du 3 fois 3Pas d’automesurede loin en loin, 'quand ça ne va pas', mais en appliquant la règle des trois: trois mesures consécutives, à quelques minutes d’intervalle, le matin, entre le lever et le petit déjeuner, trois le soir, entre le dîner et le coucher, trois jours de suite, avant la consultation. En plaçant le poignet à la hauteur du coeur ou en croisant les bras en cas de tensiomètre au poignet.

La pression artérielle doit être mesurée au repos et au calme, en position assise. Tous les chiffres, hauts ou bas, sont notés par le patient sur un relevé d’automesure (téléchargeable sur le site du Comité) et moyennés par le médecin pour une interprétation sûre.
Elle doit être au cabinet en deçà de 140/90 mm Hg ; en ambulatoire sur 24 h en moyenne inférieure à 125/80 mm Hg ; et en automesure, inférieure à 135/85 mm Hg.

Oui à l’automesure tensionnelle si et seulement si…

title=Pour faire la part de ce qui est une pression artérielle normale ou élevée (au domicile et au cabinet), d’une HTA blouse blanche (normale au domicile, élevée au cabinet) ou encore d’une HTA masquée (normale au cabinet, élevée au domicile), rien n’égale l’automesure. Pour la surveillance de certaines hypertensions aussi. Toutes les HTA ne 'méritent' donc pas un appareil d’automesure…

On le prescrit pour débusquer une HTA masquée (près de 10 % des HTA, à priori chez des patients plus âgés, au pronostic aussi sévère qu’une HTA permanente) ou pour 'confondre' une HTA blouse blanche (13 % des HTA, à la faible morbi-mortalité).

On le prescrit aussi pour le suivi de certaines hypertensions, une fois déterminé le profil du patient : hypertension plutôt familiale (portant sur la diastolique), métabolique (sur une obésité abdominale) ou vasculaire (systolique isolée avec une athérosclérose, après plusieurs années d’évolution d’une HTA traitée).

Les sites:

Afssaps

Comité Français de lutte contre l’HTA, pour le relevé d’automesure et la liste des appareils validés par l’Afssaps

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.