Saignements chez la femme : 3 causes

Publié le 24 Août 2018 par La Rédaction Médisite
Des premières règles aux pertes de sang d'origine pathologique, les saignements vaginaux peuvent avoir de très nombreuses causes. Ces derniers sont souvent bénins, mais un traitement est nécessaire dans certains cas.  

Cycle menstruel : la cause "classique"

La plupart des saignements de la femme sont simplement liés au cycle menstruel. Les premières règles arrivent généralement entre 11 et 13 ans. Comme pour les règles suivantes, elles correspondent à l'élimination de l'endomètre, déclenchée naturellement quand aucun œuf ne s'y est implanté. L'ovulation entraîne aussi de légers saignements de milieu de cycle chez certaines femmes. A noter : des bouleversements hormonaux peuvent également provoquer des pertes brunâtres dans les jours précédant les règles. Elles font partie des symptômes possibles du syndrome prémenstruel.

Pertes de sang : des contraceptifs parfois en cause

Une pilule contraceptive mal dosée peut entraîner des saignements vaginaux plus ou moins importants : il vaut mieux en changer dans ce cas. Un stérilet peut aussi provoquer des règles plus abondantes. Au besoin, n'hésitez pas à en parler avec votre gynécologue.

Saignements anormaux et/ou trop abondants : souvent des tumeurs bénignes

Les kystes sont généralement sans gravité, mais entraînent parfois des règles trop longues et trop abondantes. Mieux vaut les traiter dans ce cas. Autre tumeur bénigne possible : le polype utérin, pouvant aussi bien occasionner des règles trop abondantes que des saignements anormaux en dehors des règles. Il est généralement enlevé chirurgicalement pour éviter qu'il ne dégénère en tumeur cancéreuse.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X