Endometriose : ces œuvres devoilent la douleur ressentie par les patientes

En plein mois de la sensibilisation à l’endométriose, la marque de protections hygiéniques Nana a créé deux dispositifs artistiques, pour faire entendre la douleur des femmes. Le Dictionnaire de la Douleur, un recueil de métaphores personnelles, aussi surprenantes que parlantes. Et le Musée de la Douleur, une exposition virtuelle au cœur de la douleur intime, pour inciter à la prise de conscience collective.

Dans ce diaporama, nous vous dévoilons un petit florilège de ces œuvres et citations, qui permettent d’avoir un aperçu parlant de la douleur ressentie par les femmes qui souffrent d’endométriose.

50 % de la population pensent que les douleurs menstruelles sont normales

La moitié de la population mondiale pense que les douleurs menstruelles sont une chose normale à laquelle il faut s’accommoder, révèle le baromètre de la zone-V, élaboré par Nana pour mesurer les tabous liés au vagin, à la vulve et aux règles. Plus encore, une personne sur cinq, hommes et femmes confondus, pense que les femmes ne devraient pas se plaindre de la souffrance qu’elles ressentent à cette période de leur cycle.

Pourtant, avoir très mal durant ses règles est loin d’être normal. Bien souvent, ces crampes violentes sont le symptôme d’une maladie que l’on commence à peine à mieux connaître : l’endométriose. “Celle-ci se définit comme la présence, en dehors de la cavité utérine, de tissu semblable à la muqueuse utérine”, indique EndoFrance sur son site. Ce tissu endométrial va subir, lors de chaque cycle menstruel, l’influence des modifications hormonales.

Endométriose : des symptômes invalidants

Concrètement, cela se traduit par de violentes douleurs pelviennes chez les femmes qui en souffrent. Cette pathologie peut aussi entraîner des kystes et des lésions sur certains organes (ovaires, ligaments utéro-sacrés, cul-de-sac vaginal postérieur, intestin, vessie, uretères…) ou des adhérences entre eux.

Pour 30 à 40 % des patientes, l’endométriose entraîne une infertilité. “Ces symptômes ont un impact majeur sur la qualité de vie des personnes atteintes avec un retentissement important sur leur vie personnelle et conjugale, mais également professionnelle et sociale”, précise l’association.

En outre, cette maladie est souvent prise en charge tardivement, puisqu’elle est diagnostiquée en moyenne 7 ans et demi après le début des symptômes. Pourtant, elle est plus courante qu’on ne le pense : environ une femme sur dix en âge de procréer est concernée et les possibilités de traitements sont restreintes. 

Des images et des citations qui illustrent cette douleur

Dans ce diaporama, nous vous dévoilons quelques pages du Dictionnaire de la Douleur : des citations et des œuvres qui en disent long sur la douleur insoutenable ressentie les patientes atteintes d’endométriose.

Pour en découvrir davantage, rendez-vous sur le site du Musée de la Douleur. La marque Nana a déjà fait un don de 10 000 € à la Fondation pour la Recherche sur l’Endométriose (FRE), et s’engage à doubler cette somme qu-delà de 10 000 visites de cette exposition en ligne.

"Embarbelée"

1/5
Endométriose : ces œuvres dévoilent la douleur ressentie par les patientes

"Mes organes sont entourés de barbelé et celui-ci se resserre lentement autour de moi. Puis une douleur intense et soudaine m'envahit. Elle est si intense que j'ai parfois du mal à respirer". 

"Entorturée"

2/5
Endométriose : ces œuvres dévoilent la douleur ressentie par les patientes

"C'est comme si on vous torturait... Comme si des mains vous agrippaient, vous pressaient, vous découpaient, vous piquaient et vous poignardaient de l'intérieur, sans jamais s'arrêter. Les vagues de douleur durent si longtemps que vous devez prendre des anti-douleurs, vous rouler en boule et pleurer jusqu'à vous endormir de fatigue". 

"In-sang-die"

3/5
Endométriose : ces œuvres dévoilent la douleur ressentie par les patientes

"Je ressens une douleur qui me brûle, me pique, me lance, parfois tout à la fois. Je la sens monter dans mon ventre comme un feu, tandis que des lames chauffées à blanc me transpercent de l'intérieur. La douleur part de mon utérus vers mon estomac, en passant par mes flancs, jusque dans mes jambes et le long de mon dos, avant de revenir à son point de départ. Je me sens mal et je suis épuisée par cette douleur dans chacun de mes membres". 

"Noeuvaires"

4/5
Endométriose : ces œuvres dévoilent la douleur ressentie par les patientes

"C'est comme si on tirait soudain sur mes ovaires, qu'on les tricotait et les tissait dans mon utérus. Quand la douleur m'envahit, j'imagine les adhérences reliant mes organes internes entre eux dans un désordre inextricable de filaments fibreux". 

"Roulette de l'enfer"

5/5
Endométriose : ces œuvres dévoilent la douleur ressentie par les patientes

"C'est comme une roulette de l'enfer. Les crampes qui m'immobilisent, les émotions qui font le yo-yo, les nausées qui me tordent le ventre, être malade, l'absence d'appétit ou l'envie de manger n'importe quoi, les douleurs dans le dos, dans les seins, la constipation douloureuse, les diarrhées qui m'empêchent de sortir de chez moi, les maux de têtes, les migraines, la dépression, la fatigue, l'anxiété, le stress et bien d'autres encore". 

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Qu’est-ce que l’Endométriose ?, EndoFrance.

Infertilité et Endométriose, EndoFrance. 

#RaconteTaDouleur Project, by Nana. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.