Rhume : les bons remèdes en homéopathie

Certifié par nos experts médicaux MedisiteOpter pour l’homéopathie contre le rhume implique de recourir à une solution adaptée à chaque symptôme, comme pour le nez qui coule, pour la sensation de nez bouché ou encore contre la toux sèche ou grasse. Pour soigner votre rhume, Medisite vous donne quelques bons remèdes.
homeopathic globules scattered on a blue background alternative homeopathy medicine herbs, health care and pills concept ...Istock
Sommaire

Depuis quelques jours, vous avez l’impression de vivre en apnée à force que votre nez soit bouché. Sans compter que les éternuements et la toux qui ne vous quittent plus. Vous avez sans doute attrapé un rhume, et cela vous gâche la vie. Quelques granulés d’homéopathies bien choisis peuvent éradiquer les symptômes de la rhinopharyngite (rhume et mal de gorge) en quelques jours et vous permettre de retrouver un quotidien apaisé.

Pour rappel, les remèdes homéopathiques traitent les symptômes et non la maladie. Le virus qui en est à l’origine disparaît, lui, spontanément au bout de quelques jours.

Pourquoi utiliser l’homéopathie pour soigner son rhume ?

« L’avantage de l’homéopathie est qu’il n’y a pas de contre-indication particulière pour les jeunes enfants ou les femmes enceintes », souligne Solange Strobel, pharmacienne et auteure de "Mes astuces et conseils de pharmacienne" (Eyrolles). C’est aussi utile lorsque la personne enrhumée est déjà sous traitement allopathique pour une autre pathologie et souhaite limiter les risques d’interaction. La spécialiste ajoute : « Il y a une petite teneur en saccharose dans les granulés, mais qui influe peu sur la glycémie des diabétiques. Une prise de vingt granules apporte un gramme de sucre soit un cinquième de morceau de sucre ». Il existe par ailleurs des granulés sans saccharose et sans lactose, fabriqués à partir de gomme arabique. Autre effet bénéfique non négligeable : les effets secondaires sont également quasiment absents.

Homéopathie - À chaque symptôme, son remède !

La rhinopharyngite revêt des formes différentes en fonction du type de virus, du stade de la maladie, mais aussi de nos propres réponses immunitaires. En fonction des symptômes, les remèdes préconisés diffèrent. D’une façon générale, les granules homéopathiques seront à prendre à raison de 5 granules toutes les deux heures. Les prises devant par la suite être espacées en fonction de l’amélioration de l’état général. Dans cette phase d’amélioration, il est conseillé de prendre trois prises par jour jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

Quels remèdes prendre en cas d’écoulement nasal clair et aqueux ?

  • L’écoulement est transparent, vos narines sont irritées et/ou vous éternuez : Allium cepa 5 CH. Il peut également être pris si d’autres symptômes s’ajoutent à votre rhume comme le larmoiement et les éternuements. « Ce traitement est à privilégier en début de rhume », souligne Solange Strobel, pharmacienne et auteure de "Mes astuces et conseils de pharmacienne" (Eyrolles)
  • L’écoulement est transparent et vos yeux qui sont irrités : Euphrasia officinalis 9 CH. « Ce remède homéopathique est à prendre si, en plus de l’écoulement nasal, les yeux piquent », atteste Solange Strobel.
  • L’écoulement est transparent et votre nez et vos yeux sont irrités : Arsenicum album 5 CH
  • L’écoulement est transparent et votre toux est spasmodique et asthmatiforme : Drosera 5 CH.

Quels remèdes prendre lorsque l’écoulement est épais, verdâtre ou jaune ?

  • L’écoulement est jaune et irritant : Hydrastis canadensis 5 CH.
  • L’écoulement, jaune, est épais, non irritant et associé à une perte de goût et d’odorat : Pulsatilla 9 CH.
  • L’écoulement est verdâtre (rhume par temps froid et humide) : Mercurius solubilis 5 CH.
  • L’écoulement est épais et forme des croûtes, parfois sanguinolentes : Kalium bichromicum 5CH. « Il va avoir une action nettoyante sur le bouchon muqueux et va permettre de faire sortir le gros écoulement épais », détaille Solange Strobel.

Quels remèdes prendre lorsque votre nez est bouché ?

  • Le nez coule dans la journée et est bouché la nuit : Nux vomica 5 CH.
  • Le nez est bouché, surtout la nuit, vous avez des difficultés à respirer : Ammonium carbonicum 5 CH.
  • Le nez est constamment bouché et la muqueuse nasale est sèche : Sambucus nigra 5 CH.
  • Le nez se bouche par temps humide : Dulcamara 5 CH.
  • Votre nez est bouché et vous ressentez des douleurs au niveau des sinus frontaux : Cinnabaris 5 CH.
  • Le nez est bouché, mais ne coule pas : Belladonna 9 CH. Ce remède agît sur l’inflammation nasale qui empêche le nez de couler.

Zoom sur le Balladonna 9CH

Le Belladonna est un remède très largement utilisé en homéopathie. Il est particulièrement indiqué dans le cas d’un rhume qui se déclarerait brutalement. D’une façon générale, ce remède est utile pour traiter les inflammations qui entraînent une forte fièvre accompagnée d’une transpiration abondante, d’une rougeur du visage et d’une soif importante.

Quels remèdes homéopathiques prendre en cas d’éternuements ou de toux ?

  • Vous éternuez en salve : Sabadilla 5 CH.
  • Vous avez un rhume, avec une toux sèche et sifflante, vous éternuez, vous avez l’impression d’avoir un poids au niveau des sinus frontaux : Sticta pulmonaria 5 CH.
  • Votre toux est sèche, avec une fièvre élevée : Aconitum napellus 9CH
  • Votre toux est sèche et vous êtes enroué : Arum triphyllum 5CH
  • Vous souffrez de quintes de toux sèche : Drosera 5CH
  • Votre toux est grasse et votre respiration, difficile : Antimonium tartaricum 5CH
  • Votre toux grasse avec expectoration émétisante (envie de vomir) : Ipeca 9CH

Pour être sûr de se débarrasser de son rhume, il est préférable de consulter un médecin homéopathe. Ce dernier pourra vous proposer une solution homéopathique personnalisée et efficace, mais également vous faire bénéficier d’un traitement de fond avant l’hiver !

Et si tous ces granules ne vous disent guère ou que vous avez peur d’en oublier, vous pouvez avoir recours à des complexes homéopathiques, comme Drosera composé qui contient en synergie 10 souches dont Drosera, Belladona, Coccus cacti Ipeca. Outre la forme « granulés », vous trouverez également des médicaments homéopathiques pour soigner un rhume sous forme de comprimés ou encore de gouttes.

Si les symptômes persistent au-delà de 3 jours, Il est nécessaire de consulter un médecin afin de limiter les risques d’otites, d’infection des sinus ou de graves complications au niveau des bronches.

Soigner le rhume des enfants de moins de six ans

Les jeunes enfants peuvent également utiliser l’homéopathie pour soigner un rhume. Pour prévenir le risque de fausse route, il est conseillé de dissoudre les granules à prendre dans un peu d’eau pour tous les enfants âgés de moins de 6 ans. Le dosage doit être préconisé par un médecin ou un pharmacien.

  • Nux vomica 9 CH : efficace si le nourrisson a le nez bouché, qu’il ronfle, qu’il éternue et se montre grognon à cause de ses symptômes.
  • Pulsatilla 9 CH : à utiliser en cas d’écoulement nasal abondant, si le nez du bébé est bouché le soir et la nuit, en cas de toux sèche la nuit et toux grasse le matin.

« De plus, la pommade Homéoplasmine® peut être mise sur le bord de la narine lorsque le nez est vraiment irrité à force de se moucher, conseille la pharmacienne. Le côté gras permet d’apaiser et le remède contient de l’acide borique qui a une action antiseptique. » La présence des teintures mères de Calendula officinalis, de Phytolacca decandra et de Bryonia aide également à favoriser la cicatrisation.

L’homéopathie pour prévenir l’apparition d’un rhume

L'homéopathie peut également être très utile pour prévenir l'apparition d'un rhume. Ainsi, dès l'apparition des premiers symptômes, il est recommandé de prendre le médicament Influenzinum 9 CH qui va permettre d'éviter au rhume de se développer. Il est possible de reprendre une dose de ce traitement une fois par semaine durant l'hiver. De plus, l'homéopathie peut être utile pour prévenir l'apparition d'autres maladies consécutives à un rhume, comme la sinusite.

Plébiscité par beaucoup de Français, le mode d’action de l’homéopathie basée sur le principe de similitude (soigner ce qui est semblable à la maladie) est régulièrement remis en cause. Les pouvoirs publics ont finalement décidé le déremboursement des médicaments homéopathiques. Depuis janvier 2020, ils ne sont remboursés qu’à 15 % (contre 30 % auparavant) par l’assurance maladie. Dès 2021, l’homéopathie ne sera plus du tout remboursée.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Rhume : l'astuce pour le soigner plus vite !

Source(s):

Ma bible de l’homéopathie, d’Albert-Claude Quemoun, en collaboration avec Sophie Pensa, Editions Leduc’s, 2013

La rédaction vous recommande sur Amazon :