Psorinum : 3 utilisations possibles

De plus en plus de personnes se tournent vers les médecines douces. L’homéopathie en fait partie. Qu’il s’agisse de traiter les poux, une affection cutanée ou un état de fatigue généralisé, le Psorinum, obtenu à partir de la souche de la gale, peut être une solution homéopathique efficace.
Istock

Le Psorinum, l’homéopathie contre les poux

Se débarrasser des poux est souvent un vrai casse-tête. Il est nécessaire de traiter la personne qui en souffre au plus vite, mais aussi de nettoyer ses vêtements, son linge de lit, tout ce qui est en contact avec les poux, afin de les éradiquer. Le Psorinum se révèle efficace pour lutter contre les poux de tête : en effet, il empoisonne les poux lorsque ces derniers piquent le crâne. La posologie recommandée est alors d’une dose de Psorinum 15 CH hebdomadaire, pendant deux mois.

Le Psorinum, la médecine douce contre les affections cutanées

Le Psorinum est un traitement homéopathique régulièrement utilisé pour combattre les affections dermatologiques. Eczéma, dermatose vésiculeuse, urticante ou sèche, le Psorinum est peut-être la solution à vos maux. Ainsi, en cas de furoncles, psoriasis, acné, urticaire, eczéma ou mycose, il convient de prendre une fois par semaine une dose de Psorinum 9 ou 18 CH. En fonction de l’importance du problème, cette prescription pourra être mensuelle ou annuelle.

Le Psorinum, une solution homéopathique contre un état de faiblesse physique et morale

En cas de grande fatigue physique (convalescence), mais aussi morale (dépression, pessimisme), le Psorinum se révèle être un traitement adapté. Il faut prendre du Psorinum 9 ou 18 CH, à raison d’une fois par semaine, pendant toute la convalescence.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):