Homéopathie anti-varicelle : elle n'empêche pas la contagion

Publié le 30 Juillet 2018 par La Rédaction Médisite
La varicelle est un problème de santé de l'enfant très fréquent et qui survient par épidémies. Il s'agit d'une infection virale très contagieuse, se compliquant exceptionnellement, provoquant une éruption vésiculeuse généralisée, qui démange beaucoup.
Publicité

© Istock

Comment la varicelle se manifeste-t-elle chez l'enfant ?

La varicelle survient par épidémies en raison de sa grande contagiosité. La période d'incubation est, en moyenne, d'une dizaine de jours et passe souvent inaperçue. L'enfant peut, tout au plus, être anormalement fatigué et avoir une légère fièvre. Si le contact avec un sujet ayant la varicelle est connu, on peut alors la suspecter rapidement. Ensuite, de petites vésicules apparaissent et se généralisent sur tout le corps. Les démangeaisons sont sévères et les boutons peuvent être douloureux. Il faut éviter tout contact avec les femmes enceintes.

Publicité
Publicité

Quel traitement homéopathique donner en cas d'épidémie de varicelle ?

Si un enfant a été en contact avec une personne ayant la varicelle, on peut proposer un remède homéopathique, pendant la phase d'incubation, à base d'Anagallis Arvensis, de Vaccinotoxinum ou de Belladonna. Malheureusement, ces produits n'empêchent pas la contagion. Lorsque la varicelle est déclarée, un remède homéopathique comportant du Rhus toxicodendron est efficace sur les démangeaisons. La fièvre peut être traitée par du paracétamol. La varicelle guérit en une dizaine de jours et n'a généralement pas de récurrence. L'éviction scolaire est nécessaire pendant la période éruptive.

mots-clés : Contagion varicelle
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X