Sommaire

Grippe : l’homéopathie prévient et soigne !

Grippe : l’homéopathie prévient et soigne !© Fotolia

grippe homéopathie

Pour soigner : Dès les premiers frissons, il faut essayer d'enrayer l'état grippal en prenant au plus vite 3 doses d'Oscillococcinum® à 6 ou 8h d'intervalle, puis une dose matin et soir pendant 2 à 3 jours. Au-delà, si les symptômes persistent (courbatures, frissons, fièvre...), c'est que le médicament n'a pas suffit, mieux vaut consulter.

Autre option, un peu moins chère : l'association Bryonia 5CH + Gelsemium 5CH, 5 granules de l'un puis de l'autre, en alternance, toutes les 2h.


Pour l'éviter : L’homéopathie est aussi une alternative en prévention de la grippe. "Mais attention, on ne peut pas parler de « vaccin » homéopathique, car ces traitements ne génèrent pas la production d’anticorps", précise le Dr Greppo. Il n’y a aucun risque d’effets secondaires et ce traitement est parfaitement compatible avec le vaccin si on veut mettre toutes les chances de son côté. La solution la plus courante consiste à prendre une dose par semaine d’Oscillococcinum®. On peut aussi alterner une dose par semaine d’Influenzinum 15 CH (une dilution infinitésimale du vaccin anti-grippe fabriqué chaque année) et de Sérum de Yersin 15 CH. A suivre pendant 4 mois, de novembre à février.

Mal de gorge : essayez Mercurius Solubilis !

Mal de gorge : essayez Mercurius Solubilis !© Fotolia

mal de gorge homéopathie

Votre gorge vous fait mal en avalant ? Vous pouvez soulager cette douleur avec l'homéopathie. Quand il n'y a pas de toux, on mise sur un tandem : Phytolacca 5CH + Mercurius Solubilis 9CH, 5 granules en alternance toutes les 2h puis en espaçant dès que l'état s'améliore.


Plus pratique : on trouve aussi des pastilles homéopathiques à sucer (Homéogène 9®).

Rhume : l’homéopathie dès les premiers signes !

Rhume : l’homéopathie dès les premiers signes !© Fotolia

rhume homéopathie

Pour espérer neutraliser le virus et limiter les symptômes, il faut recourir à l'homéopathie dès les premiers indices du rhume (nez qui coule ou qui chatouille).


En pratique : On essaie deux bons passe-partout : Aconit Composé® (5 granules toutes les 2h) ou Coryzalia® (1 comprimé à sucer toutes les heures), puis on espace les prises dès que les symptômes diminuent.

Si le rhume s’installe : "En cas de rhume qui s'installe et ressemble à une rhinite allergique, avec beaucoup d'écoulements, d’éternuements, voir les yeux qui larmoient, le remède le mieux indiqué est Allium Cepa Composé®, qui réunit plusieurs souches et agit à la source, au niveau du nez", conseille le Dr Greppo. 5 granules toutes les 2h devraient atténuer les symptômes.

Si le nez est très encombré et coule épais : Kalium Bichromicum 9CH et Hepar Sulfuris 15CH, 5 granules en alternance toutes les 2h.

Un sirop à base de Drosera pour calmer la toux

Un sirop à base de Drosera pour calmer la toux© Fotolia

sirop toux homéopathie

En cas de toux d'irritation qui accompagne le rhume (et qui vient de la gorge mais pas des bronches), Drosera composé® (Boiron) ou Drosera complexe® n°64 (Lehning), qui rassemblent plusieurs souches, sont les médicaments qui calment : 5 granules/ 20 gouttes, 3 fois par jour.

On trouve également un sirop homéopathique, Stodal®, qui convient aussi bien pour les toux sèches que pour la toux grasse, à avoir dans l'armoire à pharmacie (1 dose, 3 à 5 fois par jour).

L’homéopathie anti fatigue !

L’homéopathie anti fatigue !© Fotolia

homéopathie fatigue

En cas de coup de mou au cœur de l'hiver, Kalium Phosphoricum 15 CH, 5 granules deux fois par jour, en cure d'un mois, peut aider. "C'est un bon défatiguant, à la fois physique et moral, qui peut aussi aider en cas de troubles du sommeil liés à la fatigue", précise le Dr Greppo. On peut compléter avec l'association d'oligo-éléments cuivre-or-argent (ex : Oligosol®, 1 dose matin et soir pendant 1 mois). "Mais si la fatigue est profonde et s'installe, il faut absolument consulter et faire une prise de sang pour vérifier que ça ne cache pas une anémie ou une hypothyroïdie", ajoute la spécialiste.

Rhumatismes : misez sur Bryonia !

Rhumatismes : misez sur Bryonia !© Fotolia

rhumatisme homéopathie

Si l'on ressent davantage de gêne et de douleurs en hiver, à cause d'une sensibilité au temps froid et humide, il existe une solution bien adaptée, à prendre durant toute la saison : 1 dose par semaine de Natrum Sulfuricum 9CH + Bryonia 5CH, 5 granules tous les matins et Rhus Toxicodendron 9CH, 5 granules tous les soirs.

Gastro : Ipeca pour stopper les vomissements

Gastro : Ipeca pour stopper les vomissements© Fotolia

gastro homéopathie vomissement

La gastro-entérite est une des grosses épidémies qui revient chaque hiver ! L'homéopathie est alors utile pour soulager les symptômes. Pour calmer les vomissements, on choisit : Antimonium crudum 5CH si la langue est très blanche et chargée, Nux Vomica 5CH si la langue est verdâtre et chargée vers l'arrière, et Ipeca 5CH si la langue est rose est propre, 5 granules toutes les 2h.

Si les diarrhées sont importantes et gênantes (au travail par exemple), on a recours à Podophyllum 9CH, 5 granules à alterner toutes les 2h avec le remède anti-vomissement.

Si les symptômes persistent, consultez un médecin.

mots-clés : Soigner un rhume
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.