Sommaire

Le frelon asiatique, un insecte brun noir

Le frelon asiatique, un insecte brun noir© Adobe StockLe frelon asiatique - Vespa velutina de son nom scientifique - est une espèce de guêpe sociale, c’est-à-dire une guêpe qui vit en colonies.

Sa taille : Le frelon asiatique, qui mesure environ trois centimètres, est "plus gros qu’une guêpe commune (Vespula vulgaris) mais moins gros qu’un frelon européen (Vespa crabro)", nous explique Quentin Rome, chargé d’études scientifiques de l'Unité Mixte de Service Patrimoine Naturel (UMS PatriNat) au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), entomologiste spécialiste du frelon asiatique et autres Hyménoptères*.

Son aspect : Le frelon asiatique est facile à reconnaître puisqu’il est la seule guêpe en Europe à posséder un aspect global aussi foncé. Il est en effet "majoritairement brun noir, avec une bande orange sur l’abdomen" décrit l’entomologiste. "Si on le regarde de près, on voit qu’il a une face orangée et l’extrémité des pattes jaune clair" ajoute-t-il.

*Hyménoptère : ordre regroupant les insectes caractérisés par quatre ailes membraneuses transparentes, comme les abeilles, les guêpes et les frelons.

Frelon asiatique : où et quand le voit-on ?

Quand ? Le frelon asiatique est une espèce diurne, dont l’activité s’arrête dès la tombée de la nuit. On le verra donc uniquement en journée, entre mars et décembre. "En ce moment, au printemps, les reines fondatrices se réveillent, c’est pourquoi on en observe beaucoup" constate Quentin Rome. Les femelles fondatrices hivernent en effet jusqu’au mois de mars, moment auquel elles ébauchent un nid qui servira à bâtir une nouvelle colonie.

Où ? "Le frelon est un insecte urbain et péri-urbain, ce qui fait qu’il prolifère bien en France" révèle l’entomologiste. "Ce type d’habitat abrite également des abeilles domestiques, une des proies préférentielles du frelon asiatique qui a donc le gîte et le couvert dans quasiment toutes les régions de France métropolitaine" ajoute-t-il. "Une zone où il prolifère notamment est le Sud-Ouest du pays. Sa présence est plus variable sur la façade Atlantique" note Quentin Rome.

Nid de frelon asiatique : jusqu’à 80 centimètres de diamètre

Nid de frelon asiatique : jusqu’à 80 centimètres de diamètre© Adobe StockComme les autres guêpes, le frelon fabrique des nids en fibres de bois mâché. "Une reine fondatrice construit seule son nid, qui va grandir au fur et à mesure que la colonie s’y développe. Un nid 'âgé' pourra alors mesurer 60 ou 80 centimètres de diamètre, contre 30 cm pour les guêpes communes des buissons" décrit Quentin Rome.

Comment reconnaître un nid de frelons ? "Le nid du frelon asiatique est généralement construit en extérieur, accroché aux branches d’un arbre ou contre la façade d’un bâtiment. Il se situe généralement en hauteur à plus de 10 m du sol et possède une forme de sphère ou d’œuf avec une toute petite entrée vers l’extérieur" selon l’entomologiste.

Attention : "Plus un nid est mature, plus il est dangereux car plus il abrite de frelons" met en garde le spécialiste.

Piqûre de frelon asiatique : quel danger ?

Piqûre de frelon asiatique : quel danger ?© Adobe Stock
"Une piqûre de frelon asiatique ne représente pas plus de danger qu’une piqûre de guêpe" rassure Quentin Rome. "Mais dans les deux cas, il existe un risque de réaction allergique" ajoute-t-il. Les personnes allergiques au venin d’Hyménoptères* doivent donc rester très prudentes.

À savoir : "Le frelon asiatique n’attaque un humain que pour se défendre. Il ne piquera donc que si on s’approche de son nid ; c’est pourquoi la mesure de sécurité à adopter est de rester à au moins cinq mètres de distance d’un nid de frelons. Et, contrairement aux guêpes qui sont attirées par la nourriture que nous mangeons et qui sont donc susceptibles de nous piquer pendant un pique-nique, un frelon asiatique isolé pose peu problème" dévoile le spécialiste. Ainsi, selon le site du Museum National d’Histoire Naturelle (MNHN), "les rares personnes piquées l’ont été en tentant de détruire un nid ou en touchant une ouvrière par inadvertance".

Autre information à noter : "Contrairement aux abeilles domestiques qui vivent en très grande colonie, les colonies de guêpes et de frelons ne sont jamais assez conséquentes pour que le nombre de piqures cause une réelle envenimation" observe l’entomologiste.

En cas de piqure : "Le venin du frelon est thermolabile, c’est-à-dire que les douleurs qu’il provoque peuvent être soulagées si on approche une source de chaleur de la zone piquée en faisant attention de ne pas se brûler. On peut aussi simplement attendre que les symptômes passent si on ne souffre pas de réaction allergique" note Quentin Rome.

*Hyménoptère : ordre regroupant les insectes caractérisés par quatre ailes membraneuses transparentes, comme les abeilles, les guêpes et les frelons.

Un insecte prédateur et invasif

Un insecte prédateur et invasif© Adobe Stock
Comme son nom l’indique, le frelon asiatique est originaire d’Asie tempérée. Introduit accidentellement en Europe au début des années 2000, le frelon asiatique est une espèce dite invasive ou envahissante, c’est-à-dire une espèce allochtone dont l'introduction (volontaire ou fortuite), l'implantation et la propagation menacent les écosystèmes*, les habitats ou les espèces autochtones avec des conséquences écologiques, économiques ou sanitaires négatives, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Au niveau européen, le frelon asiatique figure désormais dans la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union européenne.

En effet, le frelon asiatique est un prédateur qui se nourrit de guêpes, d’abeilles, d’autres insectes et d’araignées. Le frelon possède la réputation d’être nuisible pour les abeilles. Selon Quentin Rome, "le frelon asiatique est certes un facteur d’affaiblissement, mais il y en a tellement chez l’abeille domestique qu’il est difficile d’isoler les conséquences de chacun. Une colonie d’abeilles déjà affaiblie risque de ne pas survivre à la présence du frelon, mais certaines supportent d’assez importantes prédation sans trop de dommage."

* Écosystème : système formé par un environnement et par l’ensemble des espèces qui y vivent, s’y nourrissent et s’y reproduisent.

Que faire si vous identifiez un frelon asiatique ?

Que faire si vous identifiez un frelon asiatique ?© Adobe StockSi vous observez un nid de frelon ou l’insecte lui-même, vous pouvez le prendre en photo et remplir le formulaire de signalement disponible sur le site du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN).

À noter : "Le MNHN a mis en place un réseau de lutte contre le frelon asiatique avec les partenaires locaux. Le plus simple pour signaler un frelon ou un nid de frelons est souvent de contacter votre mairie", conseille Quentin Rome.

Construire un piège à frelon, bonne ou mauvaise idée ? "Il n’a jamais été montré que les pièges étaient efficaces pour réguler une population de guêpes sociales. Ils sont en effet peu attractifs, pas assez sélectifs et risquent donc de piéger d’autres insectes" déplore l’entomologiste. Autre risque : celui d’attirer les frelons sur un site où il n’y en avait pas. "Un tel piège sera seulement intéressant à mettre en place dans un rucher attaqué par des frelons", selon le spécialiste. Dans les autres cas, la seule solution est de signaler les nids et de s’en tenir éloigner. Car "le frelon est une espèce invasive qu’on n’arrivera probablement pas à éradiquer : il faut donc apprendre à vivre avec et tenter de diminuer au maximum ses nuisances" conclut Quentin Rome.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

-Merci à Quentin Rome, chargé d’études scientifiques au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), entomologiste spécialiste du frelon asiatique et autres hyménoptères rattaché à l’Unité Mixte de Service (UMS) Patrimoine Naturel.

-Site du Muséum National d’Histoire Naturelle 

-Site de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel 

-Le frelon asiatique en Europe, jusqu’où ira-t-il ? Muller et al., Insectes n°169 – 2013(2)

-Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)

Voir plus

Vidéo : Piqûre de guêpe : pourquoi il ne faut pas faire ça !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.