Syndrome des jambes sans repos : êtes-vous concerné(e) ?
Publié le 15 Octobre 2012 par Hélène Mendigot, journaliste santé

Syndrome des jambes sans repos : ça se soigne ?

traitement syndrome jambe sans reposSeuls les cas les plus sévères en terme de fréquence, de durée et d'intensité (ex : les manifestations surviennent chaque nuit ou durent plus de 4 heures d'affilées) bénéficient d'un traitement. Il s’agit alors d’agonistes de la dopamine comme le ropinirole, la rotigotine ou le pramipexole (les trois bénéficient d'une Autorisation de Mise sur le Marché pour cette pathologie). Ils participent à la diminution des symptômes en 2 à 3 semaines. Mais s'il y a des périodes de rémission, la gêne peut revenir.

Publicité
Publicité

Attention : Ces médicaments ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Ils doivent être prescrits par un médecin bien formé (neurologue ou spécialiste du sommeil) car ils présentent des effets secondaires (parfois) gênants : troubles du contrôle des impulsions, nausées, vomissements et augmentation des symptômes en cas de dosage excessif. D'autres médicaments peuvent être proposés (hors AMM) comme les antiépileptiques, les médicaments à base de codéine ou de morphine.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X