Sommaire

Une sensation de tiraillement liée aux courbatures

La courbature au niveau du mollet est caractérisée par une douleur plus ou moins vive qui empêche la plupart du temps de bouger. Cette réaction est la cause d’une inflammation déclenchée par l’organisme afin de régénérer les fibres musculaires abîmées par l’effort.

Le symptôme : "On peut ressentir une sensation de tiraillement, une raideur musculaire dans sa globalité, un manque de force total de la partie agressée, on est moins souple" explique le Dr Gilles Mondoloni, médecin du sport et ostéopathe. La douleur apparaît généralement au bout de 24 heures après un effort intensif et inhabituel. L’apogée de la douleur ne se fait ressentir que 48 heures, voire 72 heures plus tard.

Conseils pour se soigner : "Les muscles ne se régénèrent qu’au bout d’une semaine. De ce fait, il faut boire beaucoup d’eau, faire de la récupération active comme marcher pour solliciter le muscle en deçà de ce qui fait mal. Un massage du pied jusqu’au centre du corps peut être aussi efficace. En soit, il faut se bouger, mais tranquillement."

La crampe provoquant une contraction brutale

Une crampe au mollet est une contracture musculaire. Elle peut se manifester lors d’un effort physique, en pleine nuit, ou bien lorsque l’on marche et est évolutive en quelques minutes.

Le symptôme : Une douleur vive et intense. "C’est le bouton d’arrêt d’urgence" précise le Dr Mondoloni. Les causes peuvent être multiples comme : une forte activité sportive, un manque d’échauffement ou d ’hydratation, une trop grande fatigue, le froid, la prise de médicaments, la consommation excessive de caféine

Conseils pour se soigner : "Les crampes sont vraiment synonymes de fatigue. Le corps est fatigué, l’apport sanguin se fait moins bien, car le muscle a été trop contracté. Pour se soulager, on peut boire au moins 1,5 litre d’eau par jour et privilégier les aliments riches en magnésium. La crampe s’en ira toute seule."

À noter : Certains médicaments peuvent provoquer des douleurs musculaires. Par exemple les antibiotiques fluoquinolones utilisés en cas d'infections urinaires, les anticholestérol, ou d'autres qui aident à lutter contre les myalgies virales.

Un durcissement du mollet à cause d'une contracture

Contrairement à la crampe, la contracture (ou contraction musculaire) ne disparait pas en quelques minutes, mais plutôt en quelques jours.

Le symptôme : "Il y a une véritable souffrance du muscle. Une inflammation et une minidéchirure qui met alors du temps à cicatriser", ajoute le docteur Mondoloni. Le mollet est douloureux et a perdu de son élasticité. La douleur est persistante, le muscle semble dur, tendu et il est souvent possible d’avoir du mal à poser le pied par terre.

Conseils pour se soigner : Les causes peuvent être multiples allant d’un temps de repos pas assez important après un effort physique à une alimentation qui ne convient pas à la cadence sportive. Le premier réflexe à avoir est de "glacer le mollet, mettre une plaque de froid, car il est possible d’avoir un petit saignement en profondeur. Beaucoup d’hydratation et l’arrêt sportif total pendant 1 semaine à 10 jours est fortement recommandé".

Un hématome sur le mollet : le signe d'un claquage ?

Un claquage musculaire est une contracture trop importante qui entraîne parfois une déchirure.

Le symptôme : Le claquage peut se reconnaître par un muscle d'aspect difforme, car les fibres musculaires ont été cassées, un hématome plus ou moins marqué et parfois un œdème. La douleur est telle qu’à la palpation, on peut ressentir comme "un coup de poignard" au niveau du mollet entrainant un boitement ou une impossibilité à marcher. Pour le médecin du sport "c’est ce qu’on appelle une belle élongation et si elle est mal soignée, les chances pendant un effort de se refaire mal sont quasi certaines. On peut même souffrir deux fois plus que la première fois".

Conseils pour se soigner : "Marcher avec une béquille. Il faut 3 semaines d’immobilisation, un traitement médicamenteux et de la rééducation. Une surélévation du membre peut aider à ne pas compresser le muscle."

Un point de côté dans le mollet : une artérite en cause

En raison d'un rétrécissement de l'artère qui est obturée (on parle d'artérite), le sang ne peut plus circuler correctement.

Le symptôme : "On peut reconnaître une artérite rapidement après une centaine ou une vingtaine de mètres lors d’une marche rapide. C’est comme si on avait un point de côté dans le mollet. Le membre est alors engourdi et une douleur dans le pied similaire à celle d'une crampe est ressentie" indique l'ostéopathe. Il est parfois probable de ne plus pouvoir sentir son pied durant quelques minutes.

Conseils pour se soigner : "Les traitements dépendent des conséquences qui peuvent être dues au tabac, au cholestérol, au diabète. Mais la plupart du temps la douleur part d’elle-même."

Picotements, fièvre : gare à la phlébite

La phlébite est due à un caillot de sang qui empêche la bonne circulation sanguine.

Le symptôme : Dans les cas d’aggravation, elle se manifeste par différents symptômes tels qu’une gêne très forte voire même un peu de fièvre. Les douleurs sont de plus en plus intenses et sont assez persistantes avec des sensations de picotements. Les conséquences peuvent être liées à un plâtre trop longtemps gardé, une position allongée trop répétée et sont parfois dramatiques si le caillot migre vers les poumons pouvant provoquer une embolie pulmonaire. L’expert ajoute que "la prise de pilule modifie la coagulation du sang ce qui rend les femmes plus sujettes aux phlébites". Il faut donc qu'elles soient encore plus vigilantes.

Conseils pour se soigner : "Il est difficile de pouvoir se soigner manuellement, même en étirant le mollet car c’est un problème veineux. S’aliter n’a jamais été une bonne solution pour se soulager. L'utilisation des bas de contention peut aider."

Une douleur qui irradie depuis le dos : probablement une sciatique

Il faut savoir que la sciatique est une douleur provenant du bas du dos qui peut migrer vers les jambes. Il n’est donc pas étonnant de la retrouver parmi la liste des responsables potentiels des douleurs au mollet.

Le symptôme : "Une sensation de tiraillement allant même jusqu’à la paralysie. La douleur est très forte et insomniante", explique le docteur Mondoloni. Une sciatique est provoquée généralement par une hernie discale ou de l’arthrose, caractérisée par une souffrance irradiante.

Conseils pour se soigner : "Il est important de savoir éduquer son corps à des bonnes positions comme se tenir droit, éviter les talons trop hauts et le port de charges trop lourdes" rappelle le kinésithérapeute Philippe Massou.

Fortes brûlures : peut-être un syndrome des loges

Qu’est-ce que le syndrome des loges ? "Lorsque l’on fait du sport, le muscle augmente de volume et à un moment donné, la peau n’est plus extensible. Elle ne laisse alors plus assez de place au muscle pour grossir et il se sent trop à l’étroit" détaille le médecin du sport Gilles Mondoloni.

Le symptôme : Des douleurs intenses au niveau de la zone touchée peuvent se présenter, accompagnées par une sensation de forte brûlure, de gonflement, d’engourdissements et de fourmillements allant jusqu’aux orteils. "C’est comme si le sol était floconneux et que l’on marchait sur du coton" rajoute l’expert.

Conseils pour se soigner : "L’arrêt de l’activité physique jusqu’à la disparition de la douleur peut suffire. Il faudra néanmoins reprendre un effort plus calme dans les jours ou semaines qui suivent."

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Remerciements au Docteur Gilles Mondoloni, médecin du sport et ostéopathe et au docteur Philippe Massou, kinésithérapeute.

Vidéo : Phlébite : les signes qui doivent vous alerter !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.