Quels sont les signes ?

On parle d’hyperglycémie quand le taux de glycémie à jeun est supérieur à 1,26 g/l (7mmol/l). Cette hyperglycémie, qui signale l’existence d’un diabète, ne se manifeste, au départ, par aucun symptôme. Seule solution pour la déceler : le contrôle sanguin qui permet d’abord de diagnostiquer la maladie, puis de la gérer ensuite au quotidien.

Lorsque cette hyperglycémie s’installe durant des années et/ou s’élève de manière brutale, certains signes peuvent apparaître : envie fréquente d’uriner, soif intense, nausées, mal au ventre, fatigue inhabituelle, essoufflement, somnolence ou irritabilité, haleine à l’odeur de pomme, amaigrissement, troubles de la conscience pouvant conduire au coma.

Quand survient-elle ?

Les causes de l’hyperglycémie peuvent être très nombreuses. Sont généralement responsables : le stress intense, une maladie (infection, inflammation, abcès dentaire…), un repas trop excessif (riche en glucides-sucres), une activité physique insuffisante, des injections d’insuline inadaptées, un traitement par corticoïdes (infiltrations, comprimés…), l’approche des règles chez la femme ou encore une panne de pompe portable à insuline.

Comment l’éviter ?

Le moyen d’éviter l’hyperglycémie, c’est de contrôler son taux de sucre sanguin très régulièrement. Si la glycémie est supérieure à 2,50 g/l (13,9 mmol/l), il est aussi recommandé de contrôler les urines à l’aide de bandelettes. En cas d’apparition de corps cétoniques, il faut tester à nouveau sa glycémie avant le repas, et ajuster si besoin ses doses d’insuline (pour les diabétiques de type 1).

Enfin, en cas de glycémie très élevée et/ou en présence de nombreux corps cétoniques ou encore d’incapacité à gérer une hausse, il faut contacter en urgence son médecin, un hôpital ou les secours en composant le 15 d’un poste fixe ou le 112 d’un téléphone portable.

Pompe en panne : comment réagir ?

Les pompes à insulines portables peuvent tomber en panne. Certaines de ces pannes ne déclenchent aucune alarme : c’est le cas, notamment, de la sortie de l’aiguille du tissu sous-cutané ou de la perforation du cathéter. Pourtant, elles exposent rapidement le diabétique à une complication grave, la cétose (acidification du sang pouvant provoquer un coma). Dans ce cas, il faut immédiatement appeler les secours en composant le 15 d’un poste fixe ou le 112 d’un téléphone portable.

A noter : le meilleur moyen de prévenir ce genre d’accident reste le contrôle régulier de sa glycémie.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Top 3 des aliments qui font grimper la glycémie en flèche

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.