Vous risquez de vieillir plus vite si vous êtes atteint de diabète. Selon une étude publiée le 24 mai 2022 dans le journal scientifique eLife, la maladie accélérerait d’environ 26 % le vieillissement cérébral. “Nos résultats suggèrent que le diabète de type 2 et sa progression peuvent être associés à un vieillissement cérébral accéléré, potentiellement dû à une disponibilité énergétique compromise entraînant des changements significatifs dans la structure et la fonction cérébrales”, explique Lilianne Mujica-Parodi, auteure principale de la recherche et directrice du Laboratoire de neurodiagnostic computationnel.

Le diabète entraîne un changement dans les fonctions exécutives

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont utilisé les données de 20 000 personnes âgées de 50 à 80 ans, parmi lesquelles certaines étaient atteintes de diabète de type 2. À titre de comparaison, les scientifiques ont également récolté des éléments venant de personnes en bonne santé. Ils ont ensuite déterminé les changements cérébraux et cognitifs spécifiques au diabète plutôt qu'au simple vieillissement. Les chercheurs ont par la suite comparé leur résultat à une méta-analyse de près de 100 autres études.

Ils ont finalement démontré que le vieillissement et le diabète de type 2 entraînent des changements dans les fonctions exécutives telles que la mémoire de travail, l'apprentissage et la flexibilité de la pensée. Des changements dans la vitesse de traitement du cerveau ont également été remarqués. En effet, les personnes atteintes de diabète présentaient une diminution supplémentaire de 13,1 % des fonctions exécutives. Par ailleurs, leur vitesse de traitement a également diminué de 6,7 % par rapport aux personnes du même âge et non diabétiques.

La comparaison avec les 100 autres études a également confirmé que les personnes atteintes de diabète avaient des performances cognitives systématiquement et nettement inférieures à celles des personnes en bonne santé, du même âge et du même niveau d'éducation.

Vieillissement : la matière grise diminue plus rapidement chez les diabétiques

Pour aller plus loin, l’équipe de chercheurs a également comparé la structure et l'activité du cerveau des personnes diabétiques et non diabétiques à l'aide d'examens IRM. Résultat : la matière grise des personnes diabétiques diminuait plus rapidement, et ce, en-dehors des effets typiques liés à l’âge. Par ailleurs, l’étude rapporte également que lorsque le diagnostic de la maladie est officiellement déclaré, “ces dommages peuvent déjà s'être produits.” “Les effets neurologiques du diabète de type 2 peuvent se révéler plusieurs années avant qu'ils ne puissent être détectés”, indique Lilianne Mujica-Parodi. “Ce qui veut dire que dès le moment où la maladie est diagnostiquée par des tests conventionnels, les patients peuvent déjà avoir subi des lésions cérébrales irréversibles.”

Pour les chercheurs, les résultats de cette étude pourraient permettre de mieux diagnostiquer le diabète de type 2. “L'imagerie cérébrale pourrait fournir une mesure cliniquement précieuse pour identifier et surveiller ces effets neurocognitifs associés au diabète”, révèle l’auteure principale de la recherche. “Ils soulignent la nécessité de rechercher des biomarqueurs cérébraux pour la maladie et des stratégies de traitement qui ciblent spécifiquement ses effets neurocognitifs.”

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://medicalxpress.com/news/2022-05-diabetes-brain-aging-cognitive-decline.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.