Sommaire

Invité sur le plateau de Non Stop People, ce lundi 24 mai 2021, Thierry Beccaro a fait des révélations frappantes sur sa santé mentale. Celui qui a présenté le jeu télévisé Motus de 1990 à 2019 a révélé souffrir de dépression depuis plusieurs dizaines d'années. Un trouble qui serait intimement lié à son enfance difficile...

Thierry Beccaro, frappé par la dépression

"La dépression, je n'ai pas attendu d'arrêter Motus pour la connaître", a-t-il confié. "Mon parcours, ma vie personnelle, je passe par des moments de montagnes russes". Un mal qui le ronge de l'intérieur, mais qu'il a appris à cacher. "Très peu de gens le perçoivent parce que j'ai décidé de faire croire aux gens que tout va bien".

Pour se rassurer, Thierry Beccaro ne sort jamais de chez lui sans une petite boîte de médicaments. À l'intérieur, il y a de quoi "se mettre un petit truc sous la langue" pour pallier une éventuelle crise d'angoisse. Mais pas seulement. "Il y a un truc si j'ai une crise d'allergie. Il y a un truc pour le mal de ventre... J'ai toujours ça dans la poche, au cas où...", a détaillé l'animateur de 64 ans.

Une dépression liée à son passé d'enfant battu

D'après lui, cette dépression est la suite logique de la maltraitance dont il a été victime durant son enfance. Un passé douloureux au sujet duquel il s'était ouvert en 2019, juste avant de prendre sa retraite. Il avait raconté son histoire dans un ouvrage intitulé Je suis né à 17 ans, édité chez Plon, à travers lequel il souhaitait encourager d'autres enfants battus à sortir du silence.

"Voilà ce que j'essaie d'expliquer depuis des années, suite à mon enfance, ce que la maltraitance peut entraîner", ajoute-t-il face au journaliste Jordan De Luxe. Très engagé pour cette cause, il a d'ailleurs été nommé ambassadeur de l'UNICEF France en 2019 après une première mission menée en Côte d'Ivoire.

L'animateur, victime de maltraitances enfant

Le 7 mai 2019, Thierry Beccaro avait accordé une interview exclusive au média Brut. "Mon père va tomber dans l’alcool, et à partir de là, la vie bascule". Tels étaient les premiers mots de son témoignage poignant, au sujet des maltraitances subies durant son enfance.

"La maltraitance est autant physique que psychologique"

S'il s'était déjà confié à ce propos dans son livre intitulé Je suis né à 17 ans, paru en février 2018, le présentateur est revenu sur ses douloureux souvenirs au travers d'une vidéo où l'émotion était palpable. "Ma vie bascule. Celle de ma mère aussi, puisque évidemment, mon père a un alcool triste et agressif. […] Quand il rentre le soir, un soir sur deux, un soir sur trois, la moindre petite faute est prétexte à une rafale de coups qui s’abattent sur moi sans que j’en comprenne la raison."

Thierry Beccaro a été plus loin, en livrant des détails imagés et poignants : “C’est pas la fessée, là. Vous êtes recroquevillé dans l’escalier, votre dos est marbré. Et votre petite sœur assiste à ça. C’est ça la maltraitance, elle est autant physique que psychologique. [...] Ce qui était terrible après ces moments douloureux, c'est que j'allais me coucher et que mon père venait me voir et il me disait qu'il m'aimait."

Partager son expérience pour éveiller les consciences

L'animateur a également expliqué que ces maltraitances lui ont provoqué de sévères angoisses des années durant. Et s'il a attendu si longtemps avant de faire ces révélations, c'est parce qu'il aimait ses parents malgré tout : "Un enfant, ça protège ses parents. […] Même s’il est battu. Parce qu'un enfant, sa construction, c'est de se dire que peut-être il a fait une bêtise et quelque part, il l'a mérité. Donc il n'a pas les moyens et les mots pour aller voir une autorité supérieure."

Autre souvenir marquant à l'époque de ses 17 ans : la nuit où son père a pointé un fusil sur sa mère. "J'ai juste le temps de dire 'mais papa, qu'est-ce que tu fais ?' Mais les mots ont du mal à sortir. [Puis] il baisse la carabine."

Aujourd'hui, Thierry Beccaro a réussi à mettre des mots sur ses souffrances et souhaite faire partager son expérience pour éveiller les consciences.

Maltraitances : la définition de l'OMS

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) « la maltraitance de l’enfant s’entend de toutes les formes de mauvais traitements physiques et/ou affectifs, de sévices sexuels, de négligence ou de traitement négligent, ou d’exploitation commerciale ou autre, entraînant un préjudice réel ou potentiel pour la santé de l’enfant, sa survie, son développement ou sa dignité dans le contexte d’une relation de responsabilité, de confiance ou de pouvoir. »

Dans le monde, une femme sur cinq et un homme sur treize disent avoir subi des violences sexuelles dans leur enfance. Chaque année, pas moins de 41 000 enfants de moins de 15 ans sont victimes d'homicide.

Des répercussions possibles à l'âge adulte

L'OMS précise que "la maltraitance dans l’enfance altère parfois à vie la santé physique et mentale de ceux qui en sont victimes". Elle provoque notamment un stress intense, qui peut lui-même gêner le développement du cerveau. Des répercussions à l'âge adulte sont donc possibles, comme l'évoque Thierry Beccaro, qui estime que sa dépression est liée à son passé d'enfant battu.

Les adultes qui ont subi des violences dans l'enfance sont ainsi davantage exposés à divers troubles comportementaux, physiques ou psychiques, tels que :

  • la propension à commettre des violences ou à en subir ;
  • la dépression ;
  • le tabagisme ;
  • l'obésité ;
  • les comportements sexuels à risque ;
  • une grossesse non désirée ;
  • l'alcoolisme et la toxicomanie.

En découle un risque accru de maladies cardiaques, de cancer, de suicides et d'infections sexuellement transmissibles.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Non Stop People, 24 mai 2021. 

"Thierry Beccaro livre un témoignage bouleversant sur son enfance maltraitée". Huffington Post. 8 mai 2019.

Qu’est-ce que la maltraitance faite aux enfants ?, Ministère des solidarités et de la Santé, 06.11.18

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/child-maltreatment 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.