Un déséquilibre de votre flore intestinale pourrait favoriser la dépression. C'est ce que révèle une étude menée conjointement par l'Institut Pasteur, l'Inserm et le CNRS et publiée ce vendredi 11 décembre dans Nature Communications. Comme le rappelle Sciences et Avenir, les bactéries de nos intestinsont un rôle sur notre immunité et notre métabolisme, mais également sur notre cerveau et notre humeur.

Les auteurs ont observé sur des souris qu'une modification du microbiote intestinal, engendrée notamment par un stress chronique , provoquait un effondrement de métabolites lipidiques (des petites molécules issues du métabolisme) dans le sang et le cerveau. Problème, lorsque ces métabolites, appelées endocannabinoïdes, ne sont plus présentes dans l’hippocampe, une région clé du cerveau qui participe à la formation de nos souvenirs et des émotions, un état dépressif s’installe.

Une nouvelle piste de traitement de la dépression ?

Les chercheurs révèlent toutefois que "de façon surprenante, le simple transfert du microbiote d’un animal présentant des troubles d’humeur à un animal en bonne santé suffit à induire des modifications biochimiques, et conférer des comportements synonymes d’un état dépressif chez ce dernier". Les scientifiques ont en effet transplanté les déjections d'une souris dépressive dans les intestins d'une souris saine. Résulat : les souris saines ont changé de comportement. "Nous avons découvert que la transplantation de microbiote transmet les symptômes de comportement dépressif", concluent les auteurs de l'étude.

"Cette découverte démontre comment le microbiote intestinal contribue au fonctionnement normal du cerveau", poursuit Gérard Eberl, responsable de l’unité Microenvironnement et immunité à l'Institut Pasteur/Inserm et co-auteur de l’étude. Cela pourrait constituer une nouvelle piste de traitement de la dépression. En effet, certains probiotiques pourraient ainsi potentiellement agir comme antidépresseurs en rétablissant un équilibre dans votre microbiote intestinal.

Sources

Le microbiote intestinal participe au fonctionnement du cerveau et à la régulation des humeurs, Communiqué de presse CNRS, vendredi 11 décembre 2020. 

Les psychobiotiques, ces bactéries du microbiote intestinal qui auraient un effet antidépresseur, 11 décembre 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.