Antidépresseurs : les erreurs fréquentes des médecins et des patients

Une personne sur cinq subira un épisode dépressif au cours de sa vie. Pour soigner cette maladie, un suivi psychothérapeutique peut être accompagné par la prise de médicaments antidépresseurs. Mais des erreurs sont parfois commises, tant au moment de la prescription que dans la prise du traitement. Medisite en dresse la liste, avec le Dr Eric Charles, médecin psychiatre à Limoges.

Antidépresseurs : les erreurs fréquentes des médecins et des patients© Istock

En France, on estime qu’une personne sur cinq a souffert ou souffrira d’une dépression au cours de sa vie, selon les données de l’Inserm. Véritable maladie, elle se caractérise par un ensemble de symptômes, parmi lesquels on peut citer un sentiment de tristesse profonde, une diminution de l’intérêt, la perte ou la prise de poids, les troubles du sommeil, la fatigue ou encore les idées noires.

La dépression est aussi un facteur de suicide important, puisque 5 à 20 % des patients finissent par mettre fin à leurs jours. Chaque année, plus de 800 000 personnes meurent de cette manière, selon l’OMS. Heureusement, il existe des traitements contre la dépression, efficaces dans 70 % des cas.

Si les antidépresseurs ne sont pas complètement infaillibles, ce peut être la conséquence d’une erreur dans la prescription ou, surtout, dans la prise du traitement. La prise en charge de la dépression doit aussi être plus globale, et ne pas se limiter aux seuls médicaments.

Le traitement n’est pas toujours accompagné d’un suivi thérapeutique

Le Dr Eric Charles, psychiatre et auteur de Antidépresseurs, anxiolytiques, somnifères : vérités et contre-vérités sur les psychotropes (à paraître le 29 novembre aux éditions Jouvence), explique qu’un patient dépressif doit aussi bénéficier d’un suivi psychothérapeutique, tant pour travailler sur ses troubles que pour vérifier si le traitement médicamenteux est toujours bien adapté.

Le spécialiste précise que “n’importe quel médecin qui a un droit de prescription peut prescrire des antidépresseurs. Ces derniers sont d’ailleurs plus souvent administrés par des médecins généralistes que par des psychiatres”. Bien que le médecin traitant puisse orienter le patient vers un thérapeute, un suivi dans la durée n’est pas toujours assuré, pour vérifier que le traitement est correctement suivi, ou que sa posologie convient encore.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): Dépression, Inserm, 1 août 2014. 
Antidépresseurs : Comment en faire bon usage ?, Info-depression.fr 
Données et statistiques sur le suicide, OMS, 2012. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :