Sommaire

Qu'est-ce qu'un aphte ?

Les aphtes sont de petites ulcérations rondes qui se forment souvent sur les muqueuses de la bouche. Les zones affectées sont la face interne des joues et des lèvres, la langue, les joues, les gencives et la gorge.

L'aphte apparaît de façon isolée ou en grappes de moins d'1 cm. On trouve aussi des aphtes géants (jusqu'à 4 cm).

L'ulcération est de forme arrondie ou ovale et présente un fond jaunâtre ou grisâtre avec un pourtour bien net et rouge.

Ils ne se transmettent pas de personne à personne lors de baisers, de partage de verre ou de couverts.

Enfin, les aphtes sont très fréquents : la plupart des personnes auront au moins un aphte au cours de leur vie.

Aphtes : quels symptômes ?

Un aphte se manifeste par un picotement dans la bouche qui s'intensifie et se transforme en une douleur vive. Cette douleur s'accentue sous les actions des muqueuses comme manger, avaler et parler. Ils se développent en suivant ces quatre phases :

  • La phase prodromique ou initiale dont la durée peut aller jusqu'à 24 heures. Cette phase peut provoquer des picotements et des brûlures, mais ne laisse pas apparaître de lésions sur la cavité buccale.
  • La phase pré-ulcérative, qui dure entre 18 et 72 heures et pendant laquelle les lésions se développent et deviennent douloureuses. L'aphte prend alors la forme soit d'une petite vésicule, soit d'une tache rouge ou rosée.
  • La phase ulcérative, qui désigne le moment où la lésion s'installe. C'est au cours de cette période que l'aphte est le plus douloureux, en particulier pendant le repas ou le brossage des dents. La lésion se creuse alors en cratère .
  • La phase de guérison, qui dure habituellement 7 à 10 jours, mais au cours de laquelle la douleur du patient s'atténue. La lésion, quant à elle, finit par s'aplatir pour finalement disparaître sans laisser de cicatrice.

D’autres aphtes peuvent survenir les jours suivants, si bien qu'une poussée d’aphtes peut durer jusqu’à plusieurs semaines.

Dans certains cas, les symptômes sont plus sévères, et peuvent occasionner des troubles de l'élocution, de la mastication et de la déglutition.

8 habitudes dangereuses pour vos dents, selon un dentiste8 habitudes dangereuses pour vos dents, selon un dentisteUtiliser le mauvais dentifrice, siroter des boissons trop acides, mordiller son stylo... Certains gestes abîment nos dents sans que l'on s'en aperçoive et favorisent l'érosion dentaire… Le point sur ce qu'il...

Qui sont les personnes les plus touchées ?

N'importe qui, mais les femmes, les enfants et jeunes adultes sont un peu plus concernés. Les personnes sujettes aux aphtes peuvent présenter plusieurs poussées par an (jusqu'à 6). Après 50 ans, leur fréquence diminue.

L'évolution de l'aphte

I ls guérissent spontanément en 1 à 2 semaines, sans cicatrice, à l'exception des aphtes géants qui se résorbent en 2 mois.

Les facteurs déclenchants

Certains facteurs favorisent l'apparition d'aphtes. Il s'agit de :

  • l'hérédité ;
  • les changements hormonaux : les femmes auraient plus d'aphtes lors de leurs règles ;
  • les traumatismes liés au port d’un appareil dentaire ;
  • les problèmes dentaires : dents ou matériaux dentaires tranchants ;
  • une carence en vitamines et minéraux, notamment en B12 ou en fer ;
  • certains aliments : noix, cacahuètes, gruyère, fraises, tomates, etc ;
  • la fatigue ;
  • le stress ;
  • l'allergie au gluten et certaines maladies ;
  • certains médicaments comme les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), les bêta-bloquants, les antibiotiques ;
  • un sevrage tabagique.

À savoir : 50 % des patients recevant une chimiothérapie et/ou une radiothérapie ont des aphtes.

Les aphtes sont-ils révélateurs de maladies ?

Les aphtes sont-ils révélateurs de maladies ?© Istock

Des ulcérations de la bouche récidivantes peuvent être dues à une maladie sous-jacente. Quand c'est le cas, l'aphte survient en marge d'autres symptômes comme des douleurs abdominales et articulaires, des troubles digestifs ou une inflammation de l'oeil. Voici la liste non exhaustive de ces pathologies :

  • la maladie de Crohn ;
  • la colite ulcéreuse ;
  • la maladie cœliaque ou intolérance au gluten ;
  • une immunodéficience, traitement corticoïde prolongé ;
  • la maladie de Behçet associant aux aphtes buccaux des ulcérations des organes génitaux et une inflammation de l'œil (uvéite)...

Les aphtes peuvent aussi être la conséquence du VIH, du Sida, de la varicelle, d'un zona, de la mononucléose, d'une mycose, de carences en vitamines, ou d'une allergie médicamenteuse...

Par ailleurs, le traitement du cancer par chimiothérapie peut être à l'origine de l'apparition d'aphtes, alors appelées lésions post-chimiothérapie. Lorsque c'est le cas, les ulcères se manifestent généralement deux semaines après le début du traitement.

Quand consulter ?

  • si les aphtes persistent plus de 15 jours, s'ils sont nombreux ou récurrents,
  • Si l'aphte est géant (plus d'un centimètre)
  • S'ils apparaissent à différents endroits du corps, dans la bouche mais aussi sur les parties génitales, les articulations...
  • Si d'autres symptômes s'ajoutent aux aphtes : diarrhées, rougeurs aux yeux...

Qui consulter ?

Votre médecin traitant ou un dentiste.

Aphtes : comment réduire leur fréquence ?

Aphtes : comment réduire leur fréquence ?© Istock

Un usage trop énergique de la brosse à dents, un mauvais positionnement d'une prothèse dentaire ou de petites blessures à l'intérieur de la bouche peuvent entraîner l'apparition d'aphtes.

Que faire : une bonne hygiène buccale, ainsi que des visites régulières chez le dentiste, sont indispensables. Brossez-vous les dents avec une brosse souple en étant attentif à ne pas vous blesser la bouche.

Attention : les études sont contradictoires, mais l'utilisation d'un dentifrice contenant du dodecyl sulfate de sodium*, un ingrédient souvent utilisé dans la composition des dentifrices, pourrait provoquer des aphtes. Préférez le vôtre sans !

Evitez d'utiliser un bain de bouche de façon prolongée : cela peut nuire à l'équilibre de la flore buccale.

Aphtes : les aliments à éviter

Aphtes : les aliments à éviter© Istock

Certains aliments favoriseraient l'apparition des aphtes.

On retrouve : les fruits secs, surtout les noix, mais aussi des fruits comme l'ananas, la banane, les agrumes, le kiwi et la fraise, ou des légumes comme les poivrons verts. Les tomates cuites, le gruyère, le chocolat, les épices, la viande rouge, les crustacés et les sucreries sont aussi incriminés.

Le mieux : surveillez votre alimentation pour découvrir l'aliment qui provoque les aphtes. Consommez-le en petites quantités, et si cela ne suffit pas, supprimez-le de vos repas.

Pensez-y : lorsque l'aphte est là, supprimez les aliments qui accentuent la douleur comme les fruits acides, les tomates, la vinaigrette, les plats épicés... et ceux irritants comme les biscottes ou le pain grillé.

Des solutions pour soulager tout de suite

Des solutions pour soulager tout de suite© Istock

Pour lutter contre les aphtes, des solutions existent comme :

  • Mettre un glaçon dans la bouche et le caler au niveau de l'aphte. Le froid diminue la douleur.
  • Se rincer la bouche avec des bains de bouche à base de chlorhexidine sans dépasser une semaine d'utilisation.
  • Appliquer un gel ou spray anesthésique spécial aphtes comme le Pansoral® ou le Bloxaphte® (disponibles en pharmacie et parapharmacie).
  • Prendre un médicament antalgique comme du paracétamol.
  • Des pastilles à sucer contre les aphtes, telles que Lyso6®, qui contiennent un anesthésique local et un antiseptique.
  • Vous pouvez aussi vous rincer la bouche avec de l'eau salée. Mélangez une cuillère à café de sel dans un verre d'eau tiède et rincez 2 à 3 fois par jour pour soulager la douleur.

Aphtes récurrents : quels médicaments prendre ?

Aphtes récurrents : quels médicaments prendre ?© Istock

Les aphtes guérissent habituellement d'eux-mêmes.

En revanche, s'ils deviennent nombreux, très handicapants et récurrents (plus de 4 fois par an), des traitements de fond peuvent être proposés.

Différents médicaments peuvent être prescrits :

  • La cortisone en pommade ou gélules par prise orale, uniquement sur ordonnance. Le traitement reste court (1 semaine).
  • La colchicine en comprimés qui prévient les récidives dans près de 50% des cas. À prendre sur plusieurs mois. Disponible uniquement sur ordonnance.
  • Le thalidomide par voie orale, très efficace sur les aphtes sévères et douloureux. Disponible uniquement sur ordonnance.

Attention : ce traitement présente des effets secondaires graves, notamment chez les femmes enceintes. Il ne doit en aucun cas être utilisé en cas de grossesse ou de risque de grossesse.

Ces traitements doivent être impérativement pris sous surveillance médicale.

Des huiles essentielles contre les aphtes

Des huiles essentielles contre les aphtes© Istock

Pour les soigner, les aphtes peuvent également être tamponnés avec de l'eau de Vichy ou une solution de bicarbonate de soude. La dose conseillée est d'une cuillère à soupe de bicarbonate de soude dans 100 ml d'eau, 4 à 5 fois par jour.

En aromathérapie, on recommande 1 goutte d'huile essentielle pure d'arbre à thé à appliquer à l'aide d'un coton tige 2 à 3 fois par jour, pendant 3 jours maximum, pour apaiser la douleur et soigner. L'HE de Giroflier peut également être utilisée, à hauteur d'1 goutte pure, 2 à 3 fois par jour pendant 3 jours maximum.

Attention, les HE sont contre-indiquées chez les femmes enceintes et les enfants. En cas de doute, demander conseil à un pharmacien spécialisé.

Et de l'homéopathie !

L'homéopathie peut également apaiser les aphtes.

On préconise :

  • En cas d'aphtes saignants et/ou douloureux au contact avec les aliments : Borax 9CH, 3 granules 3 fois par jour jusqu'à leur disparition.
  • En cas de sensations de brûlure dans la bouche : Arsenicum album 9CH, 3 granules 3 fois par jour jusqu'à leur disparition.

D'autres traitements existent, mais il est conseillé de consulter un médecin homéopathe.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Aphte de la bouche : symptômes et causes, Améli.fr, 13 novembre 2019.

Remerciements au Dr Blanche Rosenblum Beer-Gabel, chirurgien-dentiste.

Herlosfson BB, Barkvoll P. The effect of two toothpaste detergents on the frequency of recurrent aphtous ulcers, 1996.

Healy CM, Paterson M. The effect of a sodium lauryl sulfate-free dentifrice on patients with reccurent oral ulceration, 1999.

Guide familial de l'homéopathie Dr Alain Horvilleur.

Guide de poche d'aromathérapie Danièle Festy.

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.