Sommaire

Uniquement si le détartrage ne vous suffit plus

Uniquement si le détartrage ne vous suffit plus
A quel moment :
Le détartrage et le polissage réalisés en cabinet dentaire permettent d'éliminer les colorations superficielles dues au tabac, à l'excès de café, de thé, de vins rouges, voire de certaines épices comme le curry...
Si vous désirez aller plus loin dans le "sourire éclatant", il vous faudra passer par le blanchiment dentaire. Celui-ci entraînant une modification de la teinte d'origine de vos dents.
Sachez-le : finies les dents trop blanches ! "Le sourire doit rester en harmonie avec le reste du visage" explique le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste. Autrement dit, la teinte des dents étant liée à la pigmentation de la peau, la couleur des lèvres et des gencives, un bon praticien éclaircira vos dents d'un à trois tons, pas plus.

Le meilleur résultat : le blanchiment chez le dentiste

Le meilleur résultat : le blanchiment chez le dentiste

Seuls les chirurgiens-dentistes ont le droit d'utiliser des produits à forte concentration en péroxyde d'hydrogène (entre 0,1 % et 6%), substance qui blanchit. Pour des produits utilisés à domicile, la réglementation indique qu'ils ne doivent pas contenir plus de 0,1% de peroxyde d'hydrogène. Les résultats seront donc toujours plus probants chez un dentiste spécialisé.

Les principales techniques : elles se sont beaucoup améliorées et permettent d'obtenir une couleur très naturelle aujourd'hui. La plus courante demeure celle du "home bleaching".
Comment ça se passe : "La technique consiste à utiliser une gouttière en plastique réalisée sur-mesure, où l'on ajoutera un gel à base de péroxyde d'hydrogène. Le traitement est commencé en cabinet dentaire et poursuivi à domicile pendant 8 à 15 jours. La durée dépend de la concentration du produit et des résultats que l'on souhaite obtenir**.", explique le Dr Lequart.
Sachez-le : les principes actifs ne fonctionnent que sur les tissus naturels. Face à un composite ou une couronne en céramique, il faudra envisager de les changer pour qu'ils s'harmonisent au reste de la denture.

** On recommandera la pose de la gouttière la nuit, au moment où la salivation est moins importante, pour laisser agir de façon optimale le produit et diminuer sa dissolution dans la salive.

Les produits utilisés : à base d'eau oxygénée

Les produits utilisés : à base d'eau oxygénéeLesquels : on les retrouve sous différents noms comme péroxyde d'hydrogène, peroxyde de carbamide ou perborate de sodium, mais tous ont finalement le même principe actif : l'eau oxygénée.
Pourquoi : le peroxyde pénètre dans la dent et réagit avec les molécules responsables de la coloration des dents. Plus la concentration en peroxyde d'hydrogène augmente, plus les dents blanchissent.
Des concentrations différentes : on retrouve l'eau oxygénée un peu partout dans les produits de blanchiment, du kit de blanchiment au traitement chez le dentiste. Ce qui diffère : la concentration. Selon la législation européenne, seul le chirurgien-dentiste peut utiliser des produits contenant ou libérant une concentration supérieure à 0,1% (entre 0,1 et 6%) de peroxyde d’hydrogène.

Coût : de 350 à 1000 euros

Coût : de 350 à 1000 eurosChez un dentiste : les prix sont compris en général entre 350 et 650 euros le blanchiment en province et peuvent s'élever jusqu'à un peu plus de 1000 euros en région parisienne. Ces traitements ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie.
Et aussi : Comptez 3 à 4 euros pour un dentifrice blancheur, 30 à 50 euros pour un kit de blanchiment des dents, et entre 60 et 150 euros dans un cabinet d'esthétique (bars à sourire).

Les effets durent 2 ans

Les effets durent 2 ans
Qu'en attendre :
"En général, les dents s'éclaircissent d'un et jusqu'à trois tons avec un effet qui dure environ 2 ans. Il faudra recommencer mais de façon moins longue et avec des concentrations de produits moins fortes tous les 2 à 3 ans" explique le Dr Lequart.
Pour garder l'effet le plus longtemps possible : il vous faudra limiter les boissons et les aliments qui colorent les dents comme le café, le thé, les vins rouges, certaines épices (curry...), arrêter de fumer, continuer à avoir une bonne hygiène dentaire et faire pratiquer des détartrages régulièrement (1 à 2 fois par an) chez le dentiste.
En revanche : Certaines colorations qui imprègnent les dents en profondeur dues notamment à la prise de certains médicaments (tétracyclines) sont plus difficiles à traiter.

Kits de blanchiment, bars à sourires : des résultats légers

Kits de blanchiment, bars à sourires : des résultats légers Dans les rayons de nos supermarchés ou sur le net, nous retrouvons de plus en plus de dentifrices blancheur, ou de "kits de blanchiment". Ces produits, vendus en libre service, contiennent des substances abrasives (cristaux de silice), voire du peroxyde d'hydrogène en faible concentration*.
Qu'en espérer : "Les dentifrices blancheur**, comme les kits de blanchiment, ont de bons résultats sur les colorations légères de surface dues au tabac, à l'excès de café, thé... Cela a un effet d'entretien après un détartrage.", explique le Dr Lequart.
Et pour les "bars à sourires" : "Cela fonctionne essentiellement sur les colorations légères de surface. On obtient finalement le même effet avec un détartrage et un polissage en cabinet dentaire, facturés moins de 30€ et remboursés !"

* Seuls les chirurgiens-dentistes ont le droit d'utiliser ces produits à forte concentration (entre 0,1 % et 6%). Pour des produits utilisés à domicile, sans consultation préalable, la réglementation indique qu'ils ne doivent pas contenir plus de 0,1% de peroxyde d'hydrogène.
** à utiliser régulièrement en alternance avec des dentifrices à usage quotidien.

Un risque d'hypersensibilité dentaire

Un risque d'hypersensibilité dentaireLes risques : "il n'y a pas de risques particuliers avec les concentrations de peroxyde d'hydrogène réglementées*. Cela peut cependant entraîner une hypersensibilité temporaire des dents au chaud et au froid, que l'on traite souvent en prescrivant un dentifrice spécial", explique le Dr Lequart.
Les contre-indications : chez les enfants et adolescents (la législation n'autorise pas l'usage des produits de blanchiments sur les moins de 18 ans), les femmes enceintes, chez les personnes présentant déjà une hypersensibilité des dents.
A savoir : Avant de se lancer dans le blanchiment des dents, une consultation chez un dentiste s'impose. Il est en effet important d'avoir des gencives et une denture saines.

* Seuls les chirurgiens-dentistes ont le droit d'utiliser des produits à forte concentration (entre 0,1 % et 6%). Pour des produits utilisés à domicile, sans consultation préalable, la réglementation indique qu'ils ne doivent pas contenir plus de 0,1% de peroxyde d'hydrogène.

mots-clés : Gencives
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.