Ongles : les signes qui doivent vous inquiéter

Les ongles nous aident pour la préhension à saisir des objets et protègent nos doigts. Leur santé est donc importante pour les gestes de notre vie courante. Leur aspect implique également notre vie sociale car des ongles d'aspect malades rendent peuvent la rendre difficile. Ainsi trois médecins ont su éclairer Médisite sur les signes visibles qui doivent nous inquiéter.
Istock

Des tâches colorées

Ongles : les signes qui doivent vous inquiéter© IstockLa décoloration ou la modification de la couleur de l’ongle sont deux signes les plus fréquents lorsque l’ongle est en mauvaise santé. Une coloration bleutée sous l’ongle, des tâches rougeâtres, une couleur très blanche sur le dessus de l’ongle, peuvent cacher certaines maladies.

Pour le docteur Philippe Presles est médecin généraliste, "des ongles trop pâles sont généralement liés à une maladie du foie, de l’anémie, de problèmes cardiaques ou d’une insuffisance rénale. Dans les pays moins développés, cela peut traduire une déficience en vitamines C".

Un hématome est souvent la première cause qui peut rendre les ongles bleus. Cependant, si la tâche foncée ne se modifie pas au fil du temps il s’agira peut-être d’un mélanome. Il faudra dans ce cas aller consulter rapidement un médecin afin de faire des examens plus approfondis. "L’insuffisance respiratoire est également un des facteurs de cette couleur sur les ongles", ajoute notre expert. Le sang ne circule pas assez bien et le niveau d’oxygénation du sang baisse jusqu’au bout des doigts.

La couleur jaune sur les ongles peut montrer un signe "d’inflammation de la thyroïde, d’une infection cutanée comme le psoriasis, de diabète, d’une infection fongique (mycose), ou bien d’une maladie pulmonaire, comme la bronchite", explique notre médecin. Si les ongles s’épaississent et poussent de plus en plus lentement, il est vivement recommandé de prendre un rendez-vous chez votre médecin.

Les petites tâches rougeâtres accompagnées de fatigue définissent une anomalie cardiaque chez les personnes qui ont des problèmes de cœur. L’utilisation de seringues contaminées par des bactéries pour des injections intraveineuses sont également un facteur de risque.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Remerciements aux Docteur Philippe Presles, médecin généraliste, Docteur Claudel, dermatologue et Docteur Hill-Sylvestre, dermatologue.
La rédaction vous recommande sur Amazon :