Ce mercredi 2 septembre 2020, l’Organisation mondiale de la Santé a mis à jour ses recommandations sur l’utilisation des corticostéroïdes chez les personnes atteintes de Covid-19. Leur recours systématique est désormais préconisé pour les patients dans un état grave ou critique.

Ces nouvelles orientations font suite à la publication de huit essais randomisés, qui ont tous montré l’efficacité de ces stéroïdes en cas d’infection sévère au coronavirus. En revanche l’OMS déconseille leur usage dans le traitement des patients atteints d’une forme plus légère de Covid-19, “car ce traitement n’apporterait aucun bénéfice et pourrait même s’avérer nocif”.

Covid-19 : huit études prouvent l’efficacité des corticostéroïdes

L’OMS a commencé à se pencher sur ce sujet le 22 juin dernier, lorsque l’essai RECOVERY a publié un rapport préliminaire sur l’impact de ces médicaments. Pour compléter ces résultats, l’organisation a effectué une méta-analyse de sept autres études, qui ont permis d’éclairer leurs directives.

Les trois derniers essais cliniques analysés ont été publiés ce mercredi dans le Journal of the American Medical Association. Comme les quatre autres essais randomisés publiés avant eux, ils montrent que les corticostéroïdes permettent de réduire la mortalité chez les cas graves de Covid-19, qui souffrent notamment de détresse respiratoire.

Ce traitement présente l’avantage d’être facilement disponible et peu coûteux. L’agence spécialisée de l’Organisation des Nations unie encourage les pays à maintenir des stocks suffisants de corticostéroïdes, sans rentrer dans l’excès, pour ne pas créer de tension mondiale et de pénurie.

La dexaméthasone et l’hydrocortisone réduisent la mortalité des cas graves

Les corticostéroïdes, également appelés corticoïdes, sont des hormones stéroïdiennes naturellement sécrétées, à faible dose, par le cortex de nos glandes surrénales. Mais ils peuvent aussi être fabriqués de façon synthétique, et utilisés comme médicaments anti-inflammatoires. Ils sont notamment indiqués dans le traitement de maladies rhumatologiques, pulmonaires, mais aussi allergiques, immunologiques ou cancéreuses.

Les trois dernières études, publiées dans le JAMA, ont plus particulièrement pointé deux médicaments, qui ont fait leur preuve dans le traitement des cas graves de Covid-19. La première a montré l’efficacité de la dexaméthasone sur 299 patients brésiliens. Les deux suivantes ont prouvé l’action de l’hydrocortisone, sur une cohorte de 150 patients français, et une autre de 379 volontaires, hospitalisés dans huit pays différents.

Corticostéroïdes : n’en prenez pas en cas de forme bénigne de Covid-19 !

Attention néanmoins à ne pas tomber dans le piège de l’automédication. Comme l’a rappelé l’OMS, cette famille de stéroïdes n’est efficace qu’en cas d’infection extrêmement sévère par le virus SARS-CoV-2. Il est donc inutile de vous ruer en pharmacie : vous n’en aurez besoin que si vous êtes déjà en grande détresse respiratoire, au fond d’un lit d’hôpital en réanimation.

Ces médicaments ne sont pas préconisés pour les personnes moins malades, car ils pourraient s’avérer plus dangereux que bénéfiques. Entre autres effets indésirables, à court terme, on peut citer l’augmentation de l’appétit, la prise de poids, les problèmes digestifs - pouvant aller jusqu’au risque d’ulcère, les modifications du cycle menstruel et les sautes d’humeur.

Sur le long terme, les corticoïdes peuvent aussi affaiblir les défenses immunitaires… Ce qui vous rendrait plus vulnérables aux bactéries et aux virus - notamment le coronavirus.

Sources

WHO updates clinical care guidance with corticosteroid recommendations, OMS, 2 septembre 2020.

Association Between Administration of Systemic Corticosteroids and Mortality Among Critically Ill Patients With COVID-19, JAMA Network, 2 septembre 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.