Sexualité pendant le confinement : les habitudes inavouables des Français

Contrairement à ce que l'on imaginait, confinement ne rime pas avec épanouissement sexuel ! Selon un nouveau sondage Ifop, l'isolement et la promiscuité ont un impact non négligeable sur la sexualité. On vous partage les nouvelles habitudes des Français et leurs effets sur la santé.
Sexualite pendant le confinement : les habitudes inavouables des Francais

Depuis le début du confinement annoncé en mars dernier, les Français ont
été contraints de revoir leurs habitudes. La pandémie a, pour le moins, bouleversé nos vies, et particulièrement la vie de couple. En effet, vous êtes nombreux à expérimenter pour la première fois une cohabitation permanente avec votre conjoint et/ou d’autres membres de votre famille. "Une promiscuité qui peut avoir un impact sur l’activité sexuelle et sur l’intimité des Français", note Charles.co, plateforme de santé dédiée aux hommes et à leurs troubles érectiles. 

Une enquête réalisée par Ifop pour Charles.co dévoile les comportements sexuels des Français en temps de confinement. Et ce ne sont pas ceux à quoi l’on aurait pu s’attendre ! Baisse de libido, chute de l’activité sexuelle, frustration… Décidément, contrairement à ce que l'on imaginait, "confinement ne rime pas avec épanouissement sexuel", soulève Charles.co. 

On passe en revue dans notre diaporama, les habitudes les plus inattendues des Français en matière de sexualité et leurs impacts sur la santé.

Confinement : quel impact sur le couple ?

Avant de vous lancer dans notre diaporama, il est important de comprendre l'impact que peut avoir le confinement sur un couple. En prenant des apparences de huis clos amoureux, il représente un danger potentiel pour la relation.

"De nombreuses études montrent l’impact psychologique et psychosomatique important, tant sur le plan individuel, que sur le couple et sur la famille (Meta-analyse, 24 études, Lancet), rapporte Sébastien Garnero, psychologue, psychothérapeute et sexologue chargé d'enseignement à l'Université Paris 5, interviewé par Medisite au début du confinement. Les contacts sociaux sont extrêmement réduits. Et l’isolement peut avoir des effets délétères sur le moral".

Certains vivent la présence permanente de l'autre comme trop intrusive

"La promiscuité, associée à la restriction de liberté 24h/24, au huis-clos durant une période relativement importante, risque de créer quelques tensions interindividuelles dans le couple", poursuit le clinicien.

Si certains couples vivront ce confinement comme une parenthèse hors du temps, d'autres, plus fragiles vivront cette phase comme un double enfermement : un confinement au sens propre du terme du fait de l’épidémie, mais aussi au sein de la relation.

"Certains ne supportent pas cette promiscuité et vivent la présence permanente de leur partenaire comme trop intrusive", décrit le spécialiste.

Une chute de l'activité sexuelle des Français durant le confinement 

Si l'on en croit le sondage Ifop, le confinement met l'intimité des Français à rude épreuve. Contrairement à ce que l'on imaginait au début de la quarantaine, on observe une chute de l'activité sexuelle des Français.

Plus surprenant encore, ce phénomène n'a pas affecté uniquement les célibataires qui se sont retrouvés, par la force des choses, dépourvus de partenaire, mais a également affecté les personnes en couple. En cause, "la promiscuité multipliant les risques de tensions et disputes conjugales", traduit François Kraus, responsable du pôle Genre, Sexualité et Santé Sexuelle à l’Ifop.

"Globalement, la période de confinement semble avoir été principalement traduite par une demande de réconfort affectif plus que par une exacerbation de la libido. Ceci s’explique notamment par l’impact du confinement sur l’état psychologique des Français", soulève le spécialiste.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.