Plage et Covid-19 : ce que vous avez le droit de faire ou pas

Alors que l'épidémie de coronavirus a tendance à décroître, les plages rouvrent peu à peu sur le littoral français. Mais que pouvez-vous faire une fois sur le sable chaud ? La baignade est-elle autorisée ? Se regrouper entre amis, est-ce envisageable ? Le point sur toutes ces questions.

 Suite aux revendications de plusieurs maires de villes du littoral français, de nombreuses plages ont réouvertes. 18 plages ont notamment rouvert dans les Hauts-de-France, 13 dans le Calvados, 31 en Ille-et-Vilaine et une très grande majorité des plages en Nouvelle-Aquitaine. Cependant, tout n'a pas repris comme avant. Les conditions sanitaires de ces lieux publics sont extrêmement strictes. On vous explique ce que vous avez le droit de faire.... et de ne plus faire.

Plages : quelles sont celles ouvertes en France ? 

Rappelons tout d'abord que les Français peuvent aller sur la plage ouverte de leur choix si elle se trouve dans un rayon de 100 k de leur domicile. Ainsi, il n'est en aucun cas possible de s'accorder un week-end en bord de mer si vous habitez trop loin.

Par ailleurs, toutes les plages ne sont pas réouvertes. Christophe Castaner avait indiqué dans son discours du 7 mai que les réouvertures de plages pouvaient être autorisées, mais que "la règle générale reste la fermeture". Seul le préfet pourra autoriser l'accès aux plages, lacs et centres nautiques "sur demande des maires."

Les heureux chanceux qui peuvent d'ores et déjà profiter des bancs de sable sont ceux vivant dans le Nord, dans le Finistère, dans les Côtes-d'Armor, en Vendée, en Loire-Atlantique, dans l'Aude, dans les Landes, dans les Alpes-Maritimes ou dans les Pyrénées-Atlantiques etc. 

Dans les Bouches-du-Rhône, 15 plages rouvrent dès ce jeudi. Les plages d’Arles, Martigues ou La Ciotat vont rouvrir pour le pont de l’Ascension, pour la plus grande joie des locaux. Celles de Marseille et Cassis restent en revanche interdites d’accès, comme le parc des Calanques, jusqu'au 2 juin. 

En Corse aussi, la réouverture des plages pourrait tarder. Laurent Marcangeli, le maire d'Ajaccio, ville qui avait été l'un des foyers du coronavirus en France, a indiqué que "les plages de sa ville resteraient fermées au moins pendant les dix prochains jours", le temps d'observer la situation. 

Les Français peu enclins à respecter les règles sur les plages 

Alors que bon nombre de maires ont "lutté" pour la réouverture des plages, d'autres, souhaitent maintenant les voir à nouveau interdites. C'est le cas de trois maires du Morbihan en Bretagne.

La raison ? Ils ne supportent plus l'attitude en auraient assez des "incivilités" dont les dégradations des aménagements qu’ils ont mis en place et la présence de "chiens en liberté" sur la plage.

Par ailleurs, la distanciation sociale ne serait pas assez respectée, ce qui pourrait relancer le nombre de contaminations.

Plusieurs "groupes statiques", allongés sur la plage, ont aussi été constatés. Or, cette position "immobile" est interdite par arrêté préfectoral. Seul le "mode dynamique" est autorisé. On vous explique ce que cela signifie dans la slide suivante. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.