Sommaire

Le variant Omicron serait apparu pour la première fois en Afrique du Sud, qui a donné l’alerte le 24 novembre 2021. Depuis, de nombreux pays sont touchés par ce nouveau variant du virus responsable de la Covid-19. En France, selon le dernier bilan de Santé Publique France publié le 30 décembre, le nouveau variant est désormais majoritaire, et fait exploser le taux d'incidence. Selon les experts scientifiques, la gorge qui gratte, les éruptions cutanées (notamment chez les enfants), les douleurs musculaires ou encore une fatigue importante caractérisent régulièrement une infection par Omicron. D’autre part, le brouillard cérébral pourrait être également un signe révélateur du variant omicron.

Covid 19 : des séquelles sur le cerveau

Selon une étude scientifique menée par des chercheurs français, espagnols et allemands, publiée jeudi 21 octobre dans la revue de référence Nature Neuroscience, le Sars-Cov2, le virus du Covid, peut tuer certaines cellules du cerveau : “Du sang va pénétrer dans des régions cérébrales qui ne devraient pas voir les molécules qui sortent de cette circulation sanguine. Dans un deuxième temps, quand les cellules endothéliales sont tout à fait mortes, ça va créer des sortes de vaisseaux fantômes à travers lesquels le sang ne circulent plus. Et là, des petites régions du cerveau ne vont pas être alimentées correctement en oxygène et en glucose et vont sûrement souffrir.”

Vincent Prévot, chercheur à l'Inserm à Lille et l'un des auteurs de l'étude s’est voulu rassurant : "On a vu que chez les hamsters qui développent des formes très mineures de Covid-19, ce phénomène est apparemment réversible donc on peut espérer que chez l’homme ce phénomène pourrait l’être aussi.” En revanche, il a tout de même tenu à préciser que : “On peut prendre l’exemple de la grippe espagnole qui est survenue maintenant il y a un peu plus d’un siècle, explique Vincent Prévot. Les gens qui n’en sont pas morts ont eu une plus grande probabilité de développer plus tard des maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson.”

Variant Omicron et brouillard cérébral

De nombreux patients atteints par le variant Omicron se sont plaint d’un brouillard cérébral persistant. Mais qu’entend-t-on par “brouillard cérébral” exactement ? Les personnes auraient tendance à avoir des difficultés lors de prise de décision, mais aussi pour se concentrer ainsi que des problèmes de mémoire. D’ailleurs, un article de l’université de Bangor a déclaré: “des décisions apparemment aussi simples que de boire du thé ou du café peuvent bouleverser certaines personnes, tandis que d’autres peuvent avoir des problèmes de mémoire à court ou à long terme.” D’ailleurs, ce symptôme de brouillard cérébral est également évoqué par les personnes souffrant de Covid long et de nombreuses recherches sont en attente pour mieux prendre en charge ces patients.

Brouillard cérébral : 6 astuces pour améliorer ce trouble neurologique

Selon certains neurologues, pour lutter contre le brouillard cérébral, certaines recommandations sont essentielles :

  • Eviter la consommation d'alcool ;
  • Diminuer la consommation d'excitants comme le café ou le thé ;
  • Éviter l’activité physique intense ;
  • Arrêter les écrans après 18h ;
  • Dormir suffisamment et dans une chambre fraîche (autour de 19°C, voire moins) ;
  • Eviter les activités multitâches ;
  • Pratiquer la méditation de pleine conscience ;
  • Etablir une routine et un planning de sa journée ;
  • S’accorder des moments de pause (balades, médiation, yoga…)

Ces astuces permettent ainsi de lutter contre le brouillard cérébral qui serait en plus exacerbé par la situation sanitaire actuelle : peur de l’avenir, fatigue, stress, angoisse, etc.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.nature.com/articles/s41593-021-00926-1

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2021-11/symptomes_prolonges_a_la_suite_d_une_covid_19_de_l_adulte_diagnostic_et_prise_en_charge.pdf

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.