Des traces de Covid-19 détectées sur l'emballage d'un poisson congelé

C'est une grande première. D'après le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CDC), des traces de Covid-19 vivant ont été retrouvées sur un emballage de morue congelée.
Des traces de Covid-19 détectées sur l'emballage d'un poisson congeléIstock

Des traces de Covid-19 "vivant" sur de la morue congelée. L'information paraît étonnante, et pourtant, cette nouvelle affole le CDC (Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies). Ce fait divers prouve que le contact avec des emballages contaminés est possible.

Des échantillons de Covid-19 retrouvés sur un emballage de poisson congelé

C'est le CDC qui a confirmé la nouvelle samedi dernier : oui, le coronavirus peut bel et bien survivre sur des emballages de produits congelés.

La découverte des particules infectieuses sur l'emballage extérieur de morue congelée - importée dans la ville côtière orientale de Qingdao - fait suite à une enquête menée auprès des récentes infections signalées dans la ville.

D’après l’agence de presse chinoise Xinhua, le CDC chinois a indiqué que cela “prouve que le contact avec des emballages contaminés par un nouveau coronavirus vivant peut entraîner une infection.”

Pour information, c'est la toute première fois qu'on parvient à isoler du virus sur un emballage alimentaire. Aussi, peut-être n'est-ce pas un cas isolé.

Dans son communiqué, l’agence de presse tient cependant à rappeler que “le risque que les aliments de la chaîne du froid circulant sur le marché chinois soient contaminés par le nouveau coronavirus est très faible”.

En effet, sur un total de 2,98 millions d'échantillons testés dans les 24 régions du pays, dont 670 000 prélèvements sur des aliments de la chaîne du froid ou des emballages alimentaires, 1,24 million sur du personnel en activité et 1,07 million sur l'environnement, seuls 22 échantillons d'aliments ou d'emballages alimentaires de la chaîne du froid ont été testés positifs au virus.

Les employés doivent redoubler de vigilance

Par prudence, le CDC a conseillé à tous les employés du secteur de redoubler de vigilance suite à cette annonce. Ils doivent notamment respecter de nouvelles mesures, en :

  • portant des vêtements spéciaux ;
  • évitant le contact direct avec les produits ;
  • ne se touchant plus la bouche, le nez et les yeux au travail ;
  • passant par une procédure de désinfection en sortant du travail et des tests réguliers de détection du Covid-19.

Produits surgelés : ce que vous devez savoir

Il n'y a pas que les emballages contaminés qui peuvent mettre en danger votre santé. Les produits surgelés eux-mêmes peuvent vous intoxiquer si la durée de conservation n'est pas respectée !

C'est pourquoi vous devez connaître la différence entre les deux mentions suivantes, présentes sur les emballages :

  • La DDM : date de durabilité minimale au-delà de laquelle le produit reste consommable, mais perd ses qualités nutritionnelles ;
  • La DLC : date limite de conservation indiquant la limite de vie de l’aliment au-delà de laquelle il y a un risque pour la santé.

Dans l'absolu, il faut savoir que la durée de conservation moyenne au congélateur est de :

  • 1 à 2 mois pour les pâtisseries et le pain ;
  • 3 à 4 mois pour les plats cuisinés ;
  • 2 à 6 mois pour les poissons et les crustacés ;
  • 3 à 6 mois pour les produits laitiers ;
  • 2 à 12 mois pour la viande ;
  • 12 mois pour les fruits et les légumes.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.