Covid 19 et déconfinement : sur quels critères votre département sera-t-il rouge ou vert ?

Ce mardi 28 avril, le Premier ministre Édouard Philippe a présenté le projet de déconfinement du gouvernement. Après le 11 mai, les départements seront classés en vert ou en rouge, selon plusieurs indicateurs. Pour les habitants, que changera ce classement ? Les réponses.

Quelques minutes après le discours d'Edouard Philippe à l’Assemblée nationale, les questions fusaient sur les réseaux sociaux. "Les mesures annoncées ne sont valables que dans les départements verts, c’est bien ça ?", interrogeait un internaute. Dans d'autres commentaires, on retrouvait cette même question :  "Où se trouve la carte des départements verts et rouges ?". Des questionnements justifiés, tant cette classification risque de perturber nos vies quotidiennes. Voici ce que l'on sait à ce sujet. 

Quand saura-t-on si notre département est "vert" ou "rouge" ?

Tout d'abord, les départements seront différenciés en fonction de leur situation sanitaire.

En effet, "la circulation du virus n'est pas uniforme dans le pays. Certaines parties ont été durement touchées. Dans d'autres, le virus est quasiment absent", a justifié Edouard Philippe. "Cette circulation hétérogène créé de fait des différences entre les territoires. Il faut le prendre en considération dans la manière d'organiser le déconfinement." L'objectif étant d'éviter une "seconde vague" de contamination, un "risque à prendre au sérieux" a insisté le Premier ministre.

En termes de délai, la liste des départements classés en vert et en rouge sera dévoilée le 7 mai.

D’ici là, à partir du jeudi 30 avril, le Premier ministre a indiqué que "le directeur général de la Santé présentera tous les soirs la carte avec les résultats, département par département. Cette carte guidera ainsi chaque département dans la préparation du 11 mai en rappelant l'objectif d'un confinement strict pour faire baisser la circulation du virus, mais aussi le besoin de remettre sur pied le système hospitalier et de mettre en place un système de tests et de détection des cas contacts efficace."

Déconfinement : la peur d'une seconde vague 

Avant de lister dans notre diaporama les critères sur lesquels se base le classement des régions, rappelons les enjeux de ce plan de déconfinement

Si le celui-ci n’était pas maîtrisé, le nombre de cas risquerait à nouveau d'exploser, amenant ainsi les hôpitaux à saturation et créant le scénario le plus redouté : une seconde vague de l'épidémie, qui obligerait le pays à potentiellement se reconfiner.

C'est pourquoi, par mesure de précaution et en ayant conscience des difficultés qui nous attendent, Edouard Philippe a annoncé qu'il "rencontrerai dès demain des associations d'élus locaux, les préfets, et jeudi, les partenaires sociaux pour adapter le plan aux réalités de terrain", sans plus de précisions sur ce qui sera ou non autorisé en cas de déconfinement strict.

Une seule certitude, l'allègement des restrictions sera progressif sur l'ensemble du territoire. Les bars, restaurants, cinémas et théâtres resteront fermés. Les festivals, les grandes manifestations sportives au-delà de 5000 personnes ne seront pas non plus autorisés et "il sera à nouveau possible de circuler librement", sauf pour des déplacements de plus de 100 km.

Quant aux plages, que votre département soit "rouge" ou "vert", elles seront inaccessibles jusqu'au 1er juin minimum.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.