COVID-19 : voici combien de temps il survit sur votre peau

La dernière découverte de l’université de médecine de Kyoto rappelle si cela était encore nécessaire l’importance de se laver les mains pendant l’épidémie de COVID-19. Le nouveau coronavirus pourrait survivre plusieurs heures sur la peau selon les chercheurs.

Le SARS-CoV-2, responsable de la COVID-19, est un virus très résistant. Une nouvelle étude, menée par une équipe de l’Université de médecine de Kyoto (Japon), révèle qu’il est capable de survivre 9 heures sur la peau humaine.

SARS-CoV 2, bien plus résistant que celui de la grippe

Les scientifiques japonais ont mené leurs expériences avec de la peau prélevée sur des cadavres afin d’éviter de contaminer des volontaires en bonne santé. Ils ont déposé des virus de la grippe (influenza A) et de la COVID-19, puis ils ont chronométré le temps qu’ils survivaient.

Lors de leurs travaux, les chercheurs ont découvert que le nouveau coronavirus subsistait neuf heures sur la peau. C’est plus de 4 fois “l’espérance de vie” du virus de la grippe. En effet, l’influenza A reste environ 1,8 heure sur l’épiderme humain selon leurs calculs.

“Ces résultats indiquent que le SARS-CoV-2 a une stabilité nettement plus élevée sur la peau humaine que celle du virus de la grippe A”, ont expliqué les auteurs de l’étude, publié dans la revue scientifique Clinical Infectious Diseases.


Une espérance de vie encore plus importante avec le mucus

Et attention aux micro-gouttelettes ! Le nouveau virus est encore plus tenace lorsqu’il est mélangé avec du mucus provenant des voies respiratoires. Il peut vit près de 11 heures alors que le virus de la grippe ne reste que 1,69 heure.

En revanche, les deux virus étaient devenus inactifs après l’utilisation de gel hydroalcoolique pendant au moins 15 secondes.

Les scientifiques estiment : "cette étude montre que le SRAS-CoV-2 peut présenter un risque plus élevé de transmission par contact que [le virus de la grippe A] car le premier est beaucoup plus stable sur la peau humaine que le premier". Toutefois, leurs découvertes vont à l’encontre des travaux de leurs collègues. En effet, les publications médicales précédentes laissaient penser que la transmission du Covid-19 se faisait en grande partie via des aérosols et des gouttelettes.

Les chercheurs nippons ont conclu "Ces résultats soutiennent l’hypothèse selon laquelle une bonne hygiène des mains est importante pour la prévention de la propagation du SRAS-CoV-2".

"Cette étude peut contribuer au développement de meilleures stratégies de contrôle dans le contexte du COVID-19 pour empêcher la survenue des deuxième ou troisième vagues de cette pandémie”, ajoutent les experts asiatiques.

Pour mémoire, voici les étapes à respecter pour un bon lavage des mains :

  • Il est recommandé les laver avec du savon, de préférence savon liquide.
  • Il faut ensuite frictionner les mains pendant au moins une trentaine de secondes : il s’agit du temps minimum. Un lavage véritablement antiseptique dure 3 minutes.
  • Pendant le savonnage, il est nécessaire de bien aller jusqu’au bout des doigts, et ne pas oublier les espaces interdigitaux et les ongles. Il faut aussi remonter jusqu’aux poignets.
  • Il faut ensuite rincer et se sécher les mains avec une serviette propre (à changer très régulièrement) ou un essuie-tout à usage unique.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.