Sommaire

Au Centre hospitalier de Niort, c'est le branle-bas de combat. 2 foyers épidémiques ont été détectés - un dans le service de cardiologie et l'autre, dans le service oncologie. Les équipes médicales se préparent au pire.

Hôpital de Niort : des services contaminés par le coronavirus

Ce mercredi 28 octobre, le Docteur Philippe Vollard, urgentiste du CH niortais, a confirmé l'apparition de ces clusters sur France Bleu Poitou.

"Il y a un cluster avéré en cardiologie, détaille le docteur Philippe Vollard, urgentiste au CH. Une suspicion de nouveau cluster est en cours d'investigation dans le service d'oncologie (qui traite les cancers) depuis hier. Il y a eu un cas de positif chez un soignant ce mardi 27 octobre et les dépistages sont en cours."

Le syndicat Force Ouvrière, interviewé par France Bleu, confirme de son côté la contamination de 15 soignants au sein du service cardiologie du centre hospitalier de Niort. Tous ont été testés "positifs" au Covid-19.

Le foyer épidémique aurait démarré officiellement le 16 octobre suite à la découverte d'un premier patient infecté. Depuis, le nombre de malades aurait bien augmenté :

"Il y a actuellement 15 soignants de cardiologie infectés symptomatiques ou asymptomatiques et 13 patients positifs", peut-on lire sur la page Facebook du syndicat.

Face à l'augmentation du nombre de cas, les services ont dû adopter des mesures drastiques pour tenter d'endiguer la propagation du virus.

"Nous avons été obligés de rouvrir une unité Covid de 5 lits, qui va bientôt passer à 10 lits", déplore l'urgentiste.

Clusters en cours : les mesures prises par l'hôpital pour gérer la crise

Gérer deux clusters au sein d'un hôpital est très difficile. Entre les allées et venues des patients, les opérations, les urgences, la proximité du personnel avec les soignants : les possibilités d'être contaminé sont infinies.

Néanmoins, les équipes de l'hôpital niortais tentent de faire le maximum pour stopper la propagation du virus.

Les déprogrammations d'opérations non-urgentes vont ainsi être sérieusement envisagées selon le docteur Vollard, car les chiffres des contaminations repartent nettement à la hausse.

"Le nombre de patients Covid-19 hospitalisés a été multiplié par 5 en une semaine, précise-t-il. La réanimation n'est pas encore sous tentions mais on sait qu'on a des difficultés dans au CHNDS (hôpital Nord Deux-Sèvres) à cause d'un manque de praticien".

Par ailleurs, les membres du personnel du service de cardiologie seront remplacés par des intérimaires et un roulement en 12h00 sera instauré.

Covid-19 et hôpital : les mesures prises

Covid-19 et hôpital : les mesures prises

Dans de nombreux centres hospitaliers français, un "plan blanc" a été déclenché depuis mi-octobre. Il doit permettre à un établissement de santé de faire face à une situation sanitaire exceptionnelle, en cas d'afflux de patients ou de victimes. Celui-ci entraîne :

  • la déprogrammation des activités chirurgicales dont la chirurgie ambulatoire, des activités interventionnelles (ex : endoscopies), des activités de médecine (ex : fermeture de l'hôpital de jour d'endocrinologie).
  • Les patients concernés par une déprogrammation sont contactés bien entendu par les équipes médicales.
  • En revanche, les interventions urgentes, la cancérologie et toutes les interventions dont l'annulation entrainerait une perte de chance pour le patient sont maintenues.
  • Le masque chirurgical est obligatoire. Il devra être neuf et ne sera pas fourni par l'hôpital. Les masques grand public en tissu ne seront plus acceptés.
  • Un seul accompagnant sera accepté pour les personnes venant en consultation.
  • Concernant les associations qui font intervenir des bénévoles dans les services, seules celles participant directement aux soins (École à l’hôpital, clowns en pédiatrie…) peuvent continuer à intervenir, avec l’accord du chef de service.
  • La bibliothèque de l’hôpital reste ouverte, tout comme la maison des usagers.
  • Pas d’accès des visiteurs médicaux (sauf pour les visites à caractère technique, pour des installations).
  • Concernant les visites, elles peuvent être restreintes à une personne par jour et être limitées dans le temps.
  • Pour la maternité, seule la visite du conjoint peut être autorisée.
  • En pédiatrie et néonatologie, seuls les parents sont autorisés.

Cancer et Covid-19 : des gestes barrières spécifiques à adopter

Cancer et Covid-19 : des gestes barrières spécifiques à adopter

Les mesures barrières sont préconisées pour tous les Français. Néanmoins, ceux atteints d'un cancer doivent redoubler de vigilance. Voici les recommandations émises par l'Institut Gustave Roussy et le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) :

  • Masques : il est obligatoire et doit impérativement couvrir la bouche et le nez. L'accompagnant et le visiteur doit également porter un masque, de préférence chirurgical.
  • Gel hydro-alcoolique : une friction est imposée à l'entrée de l'établissement. Les visiteurs sont également concernés et doivent se désinfecter les mains avant d'entrer dans la chambre d'un proche, en en sortant, et régulièrement lorsque l'on reste dans l'établissement.
  • Lavage des mains : l’hygiène des mains doit être systématique lors de tout geste ou situation à risque de transmission du virus (préparation des repas, toilettes, sortie à l'extérieur, manipulation de masques, transports en commun...).
  • Distanciation sociale : respectez la distance recommandée d'1 mètre avec vos voisins ou les amis qui viendraient vous rendre visite."Les déplacements dans des zones de forte densité de population doivent être limités ou organisés pour respecter les mesures de distance physique" précise le HCSP.
  • Continuez de surveiller l'apparition de symptômes d'infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
  • En cas de doute, prenez votre température ;
  • Surveillez si vous développez une conjonctivite ou une perte du goût ou de l'odorat ;
  • Évitez autant que possible les transports en commun ;
  • Nettoyez régulièrement les zones de contact telles que les claviers, les interrupteurs, les poignées de porte… avec des lingettes ou de l'eau de javel.
  • Évitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…).

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Covid-19 : recommandations pour les patients de Gustave Roussy, Gustave Roussy.fr, 22 septembre 2020.

Covid-19 : personnes à risque et mesures barrières spécifiques à ces personnes, HSCP.fr.

Coronavirus : "Il y a un cluster avéré en cardiologie à l'hôpital de Niort", selon l'urgentiste Dr Vollard, France Bleu, 28 octobre 2020.

Coronavirus - Niort : 15 soignants du service cardiologie de l’hôpital testés positifs, selon Force Ouvrière, France Bleu, 28 octobre 2020.

Covid-19 : quelles sont les mesures prises dans les services de l'hôpital ?, ch-métropole-savoie.fr.

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.