Sommaire

C’est un fait que beaucoup d’entre vous ont tendance à oublier : le coronavirus peut causer des symptômes oculaires. Ce n’est pas pour rien que l'American Academy of Ophtalmology nous mettait en garde face à la conjonctivite au début de la pandémie.

Le phénomène est rare, mais vos yeux peuvent dévoiler une infection au coronavirus. "L’œil rose ou la conjonctivite se développent chez environ 1 à 3 % des personnes atteintes de coronavirus", décrivait l’académie.

À ce jour, une nouvelle étude parue au sein de la revue Radiology et menée par l’hôpital Fondation Adolphe Rothschild (Paris) vient de démontrer que la Covid-19 provoquait aussi d’autres troubles oculaires chez les malades.

Covid-19 : "un ou plusieurs nodules étaient rapportés à l’avant ou à l’arrière de l’œil"

Les chercheurs ont suivi 129 patients atteints d’une forme sévère de Covid-19 et leur ont fait passer une IRM. Chez 9 patients, "un ou plusieurs nodules étaient rapportés à l’avant ou à l’arrière de l’œil, au niveau de la macule, détaille le Pr Augustin Leclerc, neurologue et principal auteur de l’étude. Au total, 8 de ces 9 patients ont été admis en soins intensifs".

Le neurologue envisage aussi une corrélation entre les troubles visuels et comorbidités. En effet, parmi les 9 patients concernés par les symptômes oculaires, deux étaient diabétiques, six souffraient d’obésité et deux d’hypertension artérielle.

Des traces du virus dans le liquide lacrymal et le liquide conjonctival

L’étude menée par l’hôpital parisien a également identifié la conjonctivite comme symptômes potentiels engendré par la Covid-19. Pour rappel, ce phénomène se caractérise par une inflammation de la conjonctive, membrane qui recouvre la partie de votre œil et l’intérieur de vos paupières.

Le printemps dernier, une étude portant sur 30 malades chinois hospitalisés pour une Covid-19 et publiée dans le Journal of medical virology, montrait que l'un des patients souffrant de conjonctivite avait des traces du virus dans le liquide lacrymal et le liquide conjonctival. "Cela suggère que le coronavirus puisse provoquer une conjonctivite, et que des particules virales sont présentes dans les sécrétions oculaires" soulignait le rapport.

Il se murmure que contrairement à la conjonctivite allergique, durant laquelle les yeux sont rouges et provoquent des démangeaisons, la conjonctivite liée au coronavirus ne provoque pas démangeaisons, mais plutôt des douleurs.

Au total, selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) la conjonctivite a été observée sur près de 56 000 cas de Covid-19 en Chine, soit chez 0,8 % des patients.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.