Ecouter l'article :

"Tu ne sens pas cette odeur ?". Cette question semble a priori banale... Sauf qu'elle s'avère très récurrente chez les malades atteints du Covid-19.

Bon nombre de cas infectés sentent en effets des odeurs... qui n'existent pas. C'est ce que les médecins appellent la "fantosmie" ou "odeurs fantômes" - un nouveau symptôme du Covid-19 qui se déclencherait suite à la perte d'odorat et/ou de goût.

"Fantosmie" : percevoir des odeurs... qui n'existent pas

Si vous avez déjà senti des odeurs que les autres ne peuvent pas sentir, vous avez peut-être déjà expérimenté la "phantosmie" ou "fantosmie" - une forme d'hallucination olfactive.

Ce phénomène n'est pas nouveau : il arrive qu'avec un simple rhume, le virus endommage les nerfs de la cavité nasale, provoquant une perte de sensation (et ce, même après que le virus ait quitté l'organisme). Puis, progressivement, les nerfs se rétablissent. Mais certains mettent plus de temps à guérir, entraînant une distorsion de l'odorat.

"La fantosmie est très courante dans les infections des voies respiratoires supérieures et elle commence toujours par une perte d'odorat", précise le professeur Carl Philpott, de la Norwich Medical School, au Daily Mail.

Or, ce signe s'avère aussi fréquent chez les patients infectés par le Covid-19.

Ces derniers mois, plusieurs malades expliquent en effet avoir ressenti des odeurs imaginaires, bien souvent fétides : matières fécales, eaux usées, brûlé...

L'odeur fantôme persiste quelques minutes - et elle peut se répéter quotidiennement, hebdomadairement ou mensuellement.

Mais ce n'est pas tout : d'après les experts, la fantosmie liée au Covid peut être plus grave qu'il n'y paraît. Le virus semble endommager les papilles gustatives, qui travaillent conjointement avec les récepteurs olfactifs.

En outre, le virus "peut également affecter des zones du cerveau liées à la perception de l'odorat, entraînant des symptômes encore plus graves et durables", ajoute le professeur Carl Philpott. Et pour cause : certains patients se plaignent d'odeurs fantômes... alors qu'ils sont guéris du Covid-19 depuis plus de 6 mois.

Les odeurs fantômes nuisent à la santé mentale

D'autres malades, sentent une odeur qui ne correspond pas à l'objet : par exemple, devant une rose le malade sent des effluves de "pourri", devant un gâteau, il sent une odeur de déchet... Résultat : ce symptôme est non seulement gênant, mais aussi dangereux puisqu'il perturbe nos sens et connaissances.

C'est la raison pour laquelle les patients atteints de fantosmie le vivent rarement très bien. Ce trouble affecte gravement la qualité de vie... et entraîne, dans certains cas extrêmes, des pensées suicidaires.

Fantosmie : q uelles solutions pour en venir à bout ?

Bonne nouvelle : il existe des traitements pour accélérer le processus de récupération, dont une technique de rééducation (physiothérapie pour le nez) recommandée par le professeur Philpott.

Elle consiste à mettre dans de petits pots du papier imprégné de divers parfums bien distincts - clou de girofle, citron, rose ou encore eucalyptus.

Les malades doivent ensuite sentir ces odeurs deux fois par jour, afin de stimuler les récepteurs.

Néanmoins, étant donné le peu de recul que l'on a sur ce symptôme, il n'est pas garanti que cette solution marche à tous les coups.

Autre possibilité : dire à haute voix le nom de chaque aliment que l'on consomme, pour que le cerveau refasse le lien entre ce qu'il y a dans la bouche et l'ingrédient.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.