Ecouter l'article :

Avoir eu la Covid-19 ne signifie pas nécessairement que vous êtes immunisé. Les connaissances sur la réponse immunitaire après l’infection, le taux d’anticorps ou la durée pendant laquelle ils sont présents sont encore floues. En outre, plusieurs cas de personnes ayant eu plusieurs fois la maladie ont été observés.

Pourtant, une étude britannique, publiée le 4 novembre dans la revue PLOS ONE, révèle que les personnes qui ont déjà été infectées par le nouveau coronavirus sont trois fois plus susceptibles d’enfreindre les règles du confinement ! Elles auraient, en effet, l’impression d’être protégées…

Un quart des répondants pensent avoir déjà eu la Covid-19

En avril dernier, alors que le Royaume-Uni était confiné pour la première fois, des chercheurs du King's College London academics ont interrogé 6 149 personnes âgées de plus de 18 ans. Les règles y étaient assez similaires qu’en France : interdiction de quitter son domicile, sauf pour acheter des produits essentiels ou faire une heure d’exercice.

Les scientifiques ont demandé aux participants s'ils pensaient avoir déjà été infectés par le coronavirus et à quelle fréquence ils avaient quitté leur résidence au cours des sept derniers jours, pour diverses raisons. On leur a également demandé s'ils pensaient être immunisés contre la maladie, à quel point ils étaient inquiets et dans quelle mesure ils pensaient que la Covid-19 présentait un risque pour eux-mêmes et pour leur entourage.

Une partie d’entre eux aurait en fait eu un rhume ou une grippe

Résultats : près d’un quart (24 %) des participants pensaient avoir eu la Covid-19, sur la base des symptômes qu’ils avaient ressentis au cours des semaines précédentes.

Or, des études rétrospectives estiment que seuls 10 % des Anglais ont déjà eu la maladie, ce qui signifie qu’une partie des répondants s’était sûrement mal autodiagnostiquée. Les chercheurs pensent qu’ils ont confondu le rhume ou la grippe avec le coronavirus, ce qui leur a conféré un faux sentiment de sécurité.

D’autant que, parmi les personnes de ce groupe, moins de la moitié (47 %) avaient été confrontés aux symptômes classiques du coronavirus, tels que la toux, la fièvre ou encore la perte du goût et de l’odorat.

3 fois plus d’infractions chez ceux qui se croient immunisés

Parmi ceux qui pensaient avoir survécu à la Covid-19, près de la moitié (42 %) pensaient être immunisés contre le virus et 28 % ont déclaré avoir rendu visite à leur famille et leurs amis, allant ainsi à l’encontre des règles du confinement.

À titre de comparaison, seulement 9 % des personnes qui ne pensaient pas avoir eu le coronavirus ont enfreint les règles et ont rencontré des personnes extérieures à leur foyer. Les personnes qui pensent avoir déjà eu le Covid sont donc trois fois plus susceptibles de ne pas respecter le confinement et, probablement, les gestes barrières.

Reconfinement : les chercheurs encouragent à ne pas reproduire ces erreurs

Les chercheurs reconnaissent que leur étude a été menée au début de la pandémie, il est donc possible qu’elle ne reflète pas parfaitement l’attitude actuelle de la population. Néanmoins, ils espèrent que leurs résultats pourront servir d’avertissement, pour les personnes qui commettent les mêmes erreurs lors du deuxième confinement.

“Alors que nous approchons de l'hiver, cette confusion(entre la Covid et les autres infections saisonnières, ndlr) peut à nouveau survenir. Les gens ne doivent pas supposer qu'ils sont immunisés - les consignes officielles sont que, chaque fois que vous souffrez de toux, de fièvre, d’une perte du goût ou de l’odorat, vous devez vous isoler et vous faire tester”.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

People who think they've already had Covid-19 are three times more likely to break lockdown rules because they believe they're immune, study claims, DailyMail, 4 novembre 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.