Covid-19 : les dechets menagers qui risquent de vous contaminer

Le coronavirus se transmet par des personnes porteuses du virus. "La maladie peut se transmettre d’une personne à l’autre par le biais de postillons expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’on tousse ou éternue, décrit l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces. On peut alors contracter le COVID-19 si on touche ces objets ou ces surfaces et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche".

En effet, le coronavirus est capable de survivre un certain temps sur les surfaces. Dans une étude publiée jeudi 2 avril par la revue médicale “The Lancet”, des scientifiques de l’Université de Hong-Kong se sont intéressés à la résistance du sars-Cov-2 sur différentes surfaces et objets de la vie courante comme le papier, les cotons, le verre, ou le plastique. Le virus pourrait persister jusqu'à 7 jours d'après leurs résultats.

"Selon les dernières publications scientifiques, le virus peut, dans des conditions propices, survivre sous forme de traces plusieurs heures à plusieurs jours sur une surface contaminée par des gouttelettes", soulève aussi le gouvernement. 

On a tendance à les oublier, mais vos ordures ménagères font aussi partie du lot. On vous livre les plus propices à la contamination dans notre diaporama, et on vous explique comment vous en prémunir. 

Déchets et coronavirus : le risque infectieux est bien là

Les déchets ménagers résultent de votre activité domestique et s'accumulent dans la vie quotidienne. Ces derniers peuvent être d'autant plus importants en période de confinement. Toute votre famille est à la maison, mange, se désaltère et se lave. Fatalement, les ordures ménagères se multiplient. Des précautions s'imposent pour ne pas propager le coronavirus. C'est la mise en garde de l'association française de consommateurs et d'usagers CLCV (Consommation, Logement, Cadre de Vie).

Ces déchets présentent des risques infectieux pour vous, mais aussi pour le personnel de ramassage et de collecte et les autres personnes qui pourraient être en contact avec eux (gardien, voisins…), met en garde l'association. 

Soyez vigilant au local à poubelles

"Lorsque vous déposez vos déchets dans un local à poubelles, il convient de respecter les gestes barrières : ne portez pas vos mains au visage, si vous croisez un voisin, respectez la distance recommandée d’un mètre et bien sûr lavez-vous les mains de retour chez vous", préconise CLCV.

Découvrez, dans notre diaporama, les déchets les plus propices à la propagation du coronavirus. Vous trouverez aussi quelques pistes pour vous en prémunir et protéger votre prochain.

Contamination via les surfaces : le risque est-il important ?

Sur les surfaces, plusieurs études ont identifié la présence de matériel génétique, et non pas de virus vivant. "De l’avis des experts, la charge virale du virus diminue très rapidement dans le milieu extérieur, et en quelques minutes, celui-ci n’est plus contaminant", assure le gouvernement.

Concrètement, ce n’est pas parce que le virus persiste (même plusieurs jours) que cela est suffisant pour contaminer une personne qui toucherait cette surface. "La grande transmissibilité du coronavirus COVID-19 n’est pas liée à sa survie sur les surfaces, mais à sa transmission quand on tousse, qu’on éternue, qu’on discute ou par les gouttelettes expulsées et transmises par les mains", poursuit le gouvernement. 

"Toutefois, par principe de précaution, il peut être utile de nettoyer les surfaces fréquemment et récemment touchées par les mains d’autres personnes, notamment quand elles sont visiblement souillées". En outre, concernant vos déchets ménagers, il y a réellement des règles de prudence à prendre en compte. Place à notre diaporama.

Les mouchoirs

1/6
Covid-19 : les déchets ménagers qui risquent de vous contaminer

Ne déposez pas vos mouchoirs en vrac dans la poubelle, et faites en sorte que vos enfants en fassent autant. Ces derniers présentent des risques infectieux importants. Le risque concerne non seulement les autres membres de votre foyer, mais surtout le personnel de ramassage de déchets.

"Vous devez les placer dans un sac plastique à part bien fermé, puis le conserver 24 heures avant de le placer dans le sac plastique pour ordures ménagères (la poubelle générale)", préconise l'association CLCV.

Rappelons que les mouchoirs usagés ne vont pas dans la poubelle des déchets recyclables (emballages, papiers, cartons, plastiques), aussi appelée poubelle "jaune", mais uniquement dans la poubelle des ordures ménagères.

Les pots de yaourts

2/6
Covid-19 : les déchets ménagers qui risquent de vous contaminer

Les emballages humides comme les pots de yaourts présentent également des risques infectieux et peuvent aussi jouer un rôle dans la propagation du Covid-19, selon l'association CLCV. Eux aussi, ne devraient pas être jetés en vrac dans votre poubelle, mais être placés dans un sac plastique à part, bien fermé, conservé 24 heures. Puis, ce sac pourra être placé dans la poubelle générale.

En effet, la survie du coronavirus sur les surfaces varie selon les différentes conditions comme le type de surface, la température et l’humidité. 

L'humidité pourrait prolonger le temps de survie du virus.

Les bouteilles en plastiques

3/6
Covid-19 : les déchets ménagers qui risquent de vous contaminer

Selon l'étude publiée par la revue médicale “The Lancet”, la durée de vie du Covid-19 est plus ou moins longue selon les surfaces contaminées. Leurs résultats ont montré que le virus vivrait plus longtemps sur des matériaux lisses comme le plastique : les chercheurs mentionnent 7 jours ! 

Les chercheurs ont notamment mené leurs tests sur des bouteilles en plastique.

Le verre

4/6
Covid-19 : les déchets ménagers qui risquent de vous contaminer

Selon l'étude publiée par “The Lancet”, le verre est aussi un support propice à la survie et à la propagation du coronavirus. D'après les scientifiques, le virus infectieux y était détectable durant 4 jours.

À titre de précision, l'association CLCV rappelle que dans les territoires où la collecte de verre s'effectue sur des points d'apports volontaires, il est toujours possible (et souhaité) d'y déposer vos bouteilles, pendant le confinement.

Le coton

5/6
Covid-19 : les déchets ménagers qui risquent de vous contaminer

Toujours dans le cadre de l'étude parue au sein du journal The Lancet, les scientifiques se sont également intéressés à la survie du coronavirus sur le coton, autre support de la vie quotidienne.

Contre toute attente, sur du coton, des traces de coronavirus seraient encore détectables après deux jours. 

Les masques et les gants

6/6
Covid-19 : les déchets ménagers qui risquent de vous contaminer

Les masques et les gants ne devraient pas non plus êtres déposés en vrac dans la poubelle, selon l'association CLCV. "Ces déchets présentent des risques infectieux pour le personnel de ramassage et de collecte mais aussi pour les autres personnes qui pourraient être en contact avec eux (gardien, voisins…). Vous devez les placer dans un sac plastique à part bien fermé puis le conserver 24 heures avant de le placer dans le sac plastique pour ordures ménagères (la poubelle générale)".

Sources

Déchets ménagers : comment prévenir la propagation du coronavirus ?, CLCV, 1er avril 2020

Quel est le risque de contamination par les surfaces ? Faut-il tout nettoyer ?, Gouvernement

Stability of SARS-CoV-2 in different environmental conditions, The Lancet, 2 avril 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.