Coronavirus : les troubles alimentaires explosent durant la pandémie

Vous avez modifié votre façon de manger depuis le confinement ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas seul. À l'heure de la pandémie, les cas de troubles de l’alimentation ont augmenté dans le monde entier, et plus particulièrement en Australie, selon une enquête de la Butterfly Foundation.
Coronavirus : les troubles alimentaires explosent durant la pandémieIstock
Sommaire

La pandémie liée au coronavirus a eu un impact non négligeable sur la santé mentale, physique ainsi que sur les habitudes alimentaires de chacun.

Il se trouve que les troubles alimentaires ont augmenté à vu d'œil pendant le confinement, selon la Butterfly Foundation, ligne téléphonique nationale mise en place en Australie, pour les habitants sujets aux troubles de l’alimentation et complexés par leur poids.

Troubles de l’alimentation : une augmentation accrue en Australie

Dans le monde, les troubles alimentaires ont explosé à l'arrivé du confinement dû à pandémie. L'isolement a eu des effets négatifs sur l'ensemble des populations. A commencé par le moral des citoyens.

Ce n'est pas un hasard si la Butterfly Foundation a recensé une forte augmentation des appels. Durant cette période inhabituelle, de nombreuses personnes ont eu besoin d'aide.

"Le stress dû à un nouveau mode de vie a entraîné une augmentation spectaculaire du nombre de personnes cherchant de l’aide via la ligne d’assistance nationale Butterfly", explique Juliette Thomson, psychologue et directrice de la ligne d’assistance nationale de la Butterfly Foundation.

"Un changement de notre routine dans nos activités sportives, une exposition permanente à la nourriture et l'incapacité de recevoir un soutien en personne, ne sont que quelques-uns des facteurs de stress que l’on connait depuis le début de l’épidémie", ajoute la directrice.

Confinement : les restrictions encore plus radicales en Australie

Entre les mois de janvier et août 2020, la fondation a enregistré un pic de 30% des appels chez les Melbourniens. Comment expliquer un taux aussi élevé ? Selon elle, les Australiens sont considérés comme les plus vulnérables à cause des restrictions particulièrement strictes mises en place. En effet, dans certains pays, les mesures de confinement étaient encore plus radicales qu'en France. À titre d'exemple, un couvre-feux est imposé à partir de 20 h à Melbourne. Une telle privation n'est pas sans conséquence sur la santé mentale.

Juliette Thompson ajoute également que si les habitants ont mal réagi au confinement, c’est aussi dû à un manque d’accès aux soins et traitements.

En Tasmanie (un état isolé au sud de l'Australie), la fondation a enregistré une hausse d’appels qui a triplé. Selon une enquête réalisée par InsideOut sur 2000 Tasmaniens volontaires, les troubles de l'alimentation augmentaient réellement pendant l'épidémie.

"Nous avons vu une majorité de personnes rapporter que la pandémie avait eu un impact négatif", explique la directrice d'InsideOut, le Dr Sarah Maguire.

D’après elle, davantage de services sont nécessaires pour pouvoir aider au mieux les Australiens qui subissent les restrictions liées confinement.

Troubles alimentaires : un problème présent dans le monde entier

Les troubles de l'alimentation n'ont pas augmenté qu'en Australie. Selon une enquête publiée en juillet dans l'International Journal of Eating Disorders, il a été démontré que 62% des personnes vivant aux États-Unis et souffrant d'anorexie, ont connu une aggravation de leurs symptômes durant la pandémie. En outre, près d'un tiers des Américains souffrant d'hyperphagie boulimique ont signalé une augmentation de leurs crises après le confinement.

L'Université de Northumbria à Newcastle, située Royaume-Uni, a aussi fait une découverte intéressante. Selon une étude, 9 personnes sur 10 touchées par les troubles de l'alimentation ont déclaré avoir ressenti plus intensément l'impact de l'isolement dû à la pandémie. Et plus de 30 % d'entre eux ont déclaré que leurs symptômes se sont aggravés.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.