Sommaire

La pandémie liée au coronavirus a eu un impact non négligeable sur la santé mentale, physique ainsi que sur les habitudes alimentaires de chacun.

Il se trouve que les troubles alimentaires ont augmenté à vu d'œil pendant le confinement, selon la Butterfly Foundation, ligne téléphonique nationale mise en place en Australie, pour les habitants sujets aux troubles de l’alimentation et complexés par leur poids.

Troubles de l’alimentation : une augmentation accrue en Australie

Dans le monde, les troubles alimentaires ont explosé à l'arrivé du confinement dû à pandémie. L'isolement a eu des effets négatifs sur l'ensemble des populations. A commencé par le moral des citoyens.

Ce n'est pas un hasard si la Butterfly Foundation a recensé une forte augmentation des appels. Durant cette période inhabituelle, de nombreuses personnes ont eu besoin d'aide.

"Le stress dû à un nouveau mode de vie a entraîné une augmentation spectaculaire du nombre de personnes cherchant de l’aide via la ligne d’assistance nationale Butterfly", explique Juliette Thomson, psychologue et directrice de la ligne d’assistance nationale de la Butterfly Foundation.

"Un changement de notre routine dans nos activités sportives, une exposition permanente à la nourriture et l'incapacité de recevoir un soutien en personne, ne sont que quelques-uns des facteurs de stress que l’on connait depuis le début de l’épidémie", ajoute la directrice.

Confinement : les restrictions encore plus radicales en Australie

Entre les mois de janvier et août 2020, la fondation a enregistré un pic de 30% des appels chez les Melbourniens. Comment expliquer un taux aussi élevé ? Selon elle, les Australiens sont considérés comme les plus vulnérables à cause des restrictions particulièrement strictes mises en place. En effet, dans certains pays, les mesures de confinement étaient encore plus radicales qu'en France. À titre d'exemple, un couvre-feux est imposé à partir de 20 h à Melbourne. Une telle privation n'est pas sans conséquence sur la santé mentale.

Juliette Thompson ajoute également que si les habitants ont mal réagi au confinement, c’est aussi dû à un manque d’accès aux soins et traitements.

En Tasmanie (un état isolé au sud de l'Australie), la fondation a enregistré une hausse d’appels qui a triplé. Selon une enquête réalisée par InsideOut sur 2000 Tasmaniens volontaires, les troubles de l'alimentation augmentaient réellement pendant l'épidémie.

"Nous avons vu une majorité de personnes rapporter que la pandémie avait eu un impact négatif", explique la directrice d'InsideOut, le Dr Sarah Maguire.

D’après elle, davantage de services sont nécessaires pour pouvoir aider au mieux les Australiens qui subissent les restrictions liées confinement.

Troubles alimentaires : un problème présent dans le monde entier

Les troubles de l'alimentation n'ont pas augmenté qu'en Australie. Selon une enquête publiée en juillet dans l'International Journal of Eating Disorders, il a été démontré que 62% des personnes vivant aux États-Unis et souffrant d'anorexie, ont connu une aggravation de leurs symptômes durant la pandémie. En outre, près d'un tiers des Américains souffrant d'hyperphagie boulimique ont signalé une augmentation de leurs crises après le confinement.

L'Université de Northumbria à Newcastle, située Royaume-Uni, a aussi fait une découverte intéressante. Selon une étude, 9 personnes sur 10 touchées par les troubles de l'alimentation ont déclaré avoir ressenti plus intensément l'impact de l'isolement dû à la pandémie. Et plus de 30 % d'entre eux ont déclaré que leurs symptômes se sont aggravés.

Trouble de l’alimentation : qu’est-ce que c’est ?

Trouble de l’alimentation : qu’est-ce que c’est ?

Les troubles de l’alimentation, plus communément appelés troubles de la conduite alimentaire (TCA), correspondent à des comportements anormaux liés à la consommation de nourriture. Cette réaction est considérée comme anormale car elle a des répercussions néfastes pour la santé mentale et physique du malade. Bien souvent, les TCA débutent dès l’adolescence. Il est difficile de vivre avec, mais il est possible de s’en sortir.

Parmi les troubles de l’alimentation, on retrouve :

  • L’anorexie : il s'agit d'une obsession de maigrir par tous les moyens. Les restrictions alimentaires que la personne s’impose à long terme amènent bien souvent une dysmorphophobie chez l’individu (donne l’impression d’être gros même lorsqu’on est maigre).
  • La boulimie : elle se caractérise par une répétition de crises incontrôlables où la personne se jette sur la nourriture et ce en grande quantité.
  • L’hyperphagie boulimique : elle se traduit par le même principe qu’une boulimie mais dans ce cas, la prise de poids, nuisible pour la santé du patient, est souvent mal vécue.

Troubles alimentaires : quelles conséquences sur notre santé ?

Lorsque la maladie prend une certaine ampleur, il est normal de voir apparaître des conséquences assez graves.

Voici quelques problèmes que provoque une anorexie :

  • Une fonte musculaire ;
  • Un arrêt du cycle menstruel ;
  • Un coma, voire dans les cas les plus graves, la mort de la personne ;

Voici quelques effets non désirés par la boulimie ou l’hyperphagie :

  • Des problèmes dentaires dus à des vomissements répétés :
  • Des troubles digestifs qui endommagent l’intestin ainsi que le foie ;
  • Des problèmes cardiaques ou rénaux.

Pourquoi développe-t-on des troubles alimentaires ?

Pourquoi développe-t-on des troubles alimentaires ?

Il arrive que des personnes qui se sentent dépassés par leurs problèmes ou leurs sentiments tentent de compenser leur mal être par la nourriture. Plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque de trouble alimentaire.

On recense quelques causes :

  • Une estime de soi faible : une personne qui n’aime pas son corps, qui ne se trouve pas attirante ou qui pense qu’elle a moins de charme qu’une autre va complexer et se dénigrer. Aujourd’hui, avoir le "corps parfait" est un culte. Certaines personnes tombent dans ce cercle vicieux et développent des troubles.
  • Les régimes : ce sont les "acteurs" principaux des troubles alimentaires. Ce qui devait être une simple perte de poids se transforme en un régime surdimensionné et la personne tombe dans l’anorexie.
  • Les problèmes de la vie courante : ils peuvent amener à développer des comportements anomaux alimentaires. Un ami qui décède, un traumatisme important, une rupture déchirante ou encore des problèmes familiaux amènent parfois la personne à chercher un réconfort ailleurs et elle le trouve souvent dans la nourriture.

Comment peut-on se soigner ?

Des traitements existent pour l’anorexie ainsi que pour la boulimie. Une prise en charge doit être réalisée le plus tôt possible pour permettre une meilleure efficacité des traitements.

On peut être suivi médicalement, psychologiquement et nutritionnellement. Les traitements reposent essentiellement sur la prise en charge par un psychothérapeute et l’éducation nutritionnelle. La psychothérapie est un moyen efficace face à l’anorexie. Elle est réalisée par une équipe pluridisciplinaire. Des antidépresseurs peuvent être prescrits par votre médecin ou pharmacien dans le cadre de troubles boulimiques.

Comment réagir en cas de troubles alimentaires ?

Avant tout, il faut être patient. Guérir d'une anorexie ou d'une boulimie prend du temps et les traitements sont menés à long terme. On ne peut pas guérir seul. Consulter un spécialiste est nécessaire pour pouvoir retrouver une alimentation correcte, un traitement adapté et un rétablissement de la confiance en soi.

Si un de vos proche souffre de troubles alimentaires, essayez de le convaincre de consulter un médecin le plus tôt possible.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

COVID-19 pandemic: Disruptions in daily routine triggering spike in eating disorder cases - TheHealthSite.com- 16 septembre 2020

Eating disorders soar under lockdown: Sufferers badly affected by corona crisis - Mail Online - 10 septembre 2020

Que sont les troubles alimentaires ? - Jeunnesse, j'écoute 

Les traitements de l’anorexie et de la boulimie - Vidal Euréka Santé - 20 juin 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.