< Retour à l'article

Avant la pose du stérilet : deux tests à faire

1/11
SUIVANTAvant la pose du stérilet : deux tests à faire

Dans les quatre ou cinq jours qui suivent la pose d’un stérilet, des saignements inhabituels ou des douleurs figurent parmi les réactions normales : "En présence d’un corps étranger, l’utérus se contracte. Les douleurs ressemblent aux douleurs de règles et aux contractions bien connues des femmes qui ont déjà accouché", détaille Sylvie Eskenazi. "Pour calmer les douleurs, la femme pourra prendre du paracétamol (disponible sans ordonnance), des antalgiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (disponibles sur ordonnances)", conseille la spécialiste.
Mais attention : "Si les douleurs sont très fortes, si les saignements ou les pertes sentent mauvais ou si la femme ressent des brûlures : il s’agit de signes d’alerte à ne pas négliger", avertit la sage-femme.
Comment faire ? Dans ce cas, n’hésitez pas à retourner voir une sage-femme ou un gynécologue, car ces symptômes peuvent révéler une infection gynécologique. "Même si tout le matériel est bien stérile au moment de la pose, un risque infectieux existe", constate en effet Sylvie Eskenazi. "Mais au bout de 3 semaines, le risque infectieux lié à la pose du DIU devient nul", rassure-t-elle.