Toxoplasmose

Toxoplasmose : Définition

La toxoplasmose est une maladie parasitaire provoquée par un protozoaire (parasite unicellulaire) : le toxoplasme ou Toxoplasma gondii. Ce parasite se multiplie dans l’intestin des chats. Cette maladie habituellement bénigne est en revanche extrêmement dangereuse lorsqu’elle survient chez des femmes enceintes ou chez des personnes immunodéprimées.

On distingue deux types principaux de toxoplasmoses : la toxoplasmose congénitale et la toxoplasmose acquise.

La toxoplasmose congénitale
La toxoplasmose congénitale est la forme la plus rare de toxoplasmose (1 ‰). Elle est transmise par la femme enceinte au fœtus et les risques de transmission sont particulièrement élevés au cours du dernier trimestre de gestation (60 %, contre 4 % seulement si l’infection a lieu au cours du premier trimestre et 30 % au cours du second) avec toutefois des conséquences moins dramatiques.
Dans le cadre d’une grossesse, la toxoplasmose peut provoquer l’avortement ou entraîner des lésions chez l’enfant, notamment cérébrales, hépatiques et surtout oculaires. Ces dernières se manifestent principalement à l’adolescence sous forme de choriorétinite (inflammation de la choroïde et de la rétine).

La toxoplasmose acquise
La toxoplasmose acquise est beaucoup plus fréquente que la toxoplasmose congénitale. Elle est également beaucoup moins grave. Elle peut toutefois présenter un danger chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli comme les personnes atteintes du sida par exemple. Dans ce cas, elle peut atteindre le cerveau et entraîner des paralysies irréversibles.

Toxoplasmose : Causes

Mode de contamination
La toxoplasmose est une infection qui se produit lorsqu’on ingère les œufs du toxoplasme. Or, ces œufs se retrouvent dans l’intestin des chats puis dans ses selles. Il est donc possible de les absorber lorsqu’on est en contact avec un chat ou sa litière, en consommant des légumes mal lavés issus d’un sol contaminé (sachant que le parasite peut survivre pendant 18 mois sur les sols humides), ou encore en consommant une viande insuffisamment cuite (si les animaux ont été élevés sur un sol contaminé).
Si une femme enceinte est contaminée de la sorte, elle va transmettre le parasite à son enfant via le placenta.

Toxoplasmose : Symptomes

La toxoplasmose est généralement asymptomatique. Ainsi, la plupart des humains (environ 85 % d’entre eux dans les pays développés) en sont porteurs mais ne le savent pas et ne présentent aucun trouble. Dans 15 % des cas seulement, certaines personnes ressentent des symptômes proches de ceux de la grippe avec des ganglions enflés, une légère fièvre, des douleurs musculaires, des maux de gorge, une légère anémie… Ces symptômes disparaissent spontanément en quelques semaines.
En revanche, chez les personnes immunodéprimées, la toxoplasmose peut être grave et provoquer une cécité, une paralysie, un coma, des convulsions, des maux de tête… Ces symptômes apparaissent lentement ce qui laisse le temps d’intervenir.
Chez les enfants infectés dans le ventre de leur mère, on peut retrouver une inflammation des yeux, des convulsions, des lésions cérébrales, des troubles moteurs, une tête anormalement petite, un ictère… Généralement, c’est au cours de l’adolescence que des troubles oculaires sévères font leur apparition avec des douleurs, une vue trouble et des risques de cécité.

Toxoplasmose : Traitements

Si la guérison spontanée est habituelle dans les formes communes, l’administration d’antibiotiques et de corticoïdes est nécessaire chez la femme enceinte, chez les nouveau-nés qui présentent des symptômes graves, chez les personnes immunodéprimées et chez les personnes qui présentent une choriorétinite.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés