Le préservatif : une contraception efficace ?

L'efficacité des préservatifs masculins avoisine les 98% quand ils sont bien utilisés. Mais en pratique, le taux d'efficacité du préservatif peut être diminué par différentes erreurs d'utilisation…

Publicité
Publicité

© Istock

Ce qu'il faut faire pour que l'efficacité des préservatifs masculins soit maximale

Première règle : n'achetez que des préservatifs à votre taille et dont la boite porte le sigle NF (Norme Française) ou CE (Communauté Européenne). Vérifiez aussi la date de péremption : avec le temps, un préservatif masculin peut devenir fragile et poreux… Au besoin, vous pouvez aussi vous entrainer à placer votre préservatif correctement. Vous devez en changer avant chaque pénétration. Enfin, pour éviter que le préservatif ne glisse à la fin du rapport, retirez-vous tout de suite après l'éjaculation.

Publicité

Préservatif masculin : ce qu'il ne faut jamais faire

La chaleur et l'humidité peuvent fragiliser un préservatif : ne laissez jamais votre boite près d'un radiateur, d'une cheminée ou dans un lieu où elle risquerait de prendre la pluie par exemple. Autre point important : n'utilisez jamais deux préservatifs en même temps, car cela augmente le risque de déchirure, qu'il s'agisse de deux préservatifs masculins enfilés l'un sur l'autre ou d'une combinaison préservatif masculin + préservatif féminin.

Préservatif masculin : que faire en cas d'accident ?

Publicité

L'utilisation conjointe d'une contraception féminine (ex. : pilule) permet de limiter au maximum les risques. Sinon, en cas d'accident, votre partenaire devra prendre rapidement la pilule du lendemain pour éviter une grossesse non désirée. Au moindre doute, rendez-vous également aux urgences dans les 48 heures suivant le rapport : vous pourrez y recevoir un traitement empêchant la propagation du VIH dans l'organisme.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés