Ecouter l'article :

“À manger sans raison on grossit plus que de raison”, met en garde Michel Cymes dans sa chronique du 3 février, sur RTL. Car s’il est courant de manger lorsqu’on stresse ou que l’on se sent déprimé, il est tout aussi fréquent de grignoter par ennui. Le médecin préféré des Français rappelle d’ailleurs que “durant le premier confinement, les Français ont pris deux kilos et demi en moyenne”.

Quel est le profil des personnes qui mangent par ennui ?

Or, ce profil de gourmand se tourne rarement vers les fruits et les légumes entre deux repas. Au contraire, “il adore le chocolat, les sucreries et apprécie de les consommer quand il n’a rien à faire, ou devant la télé”. Lorsqu’il est invité ou qu’il se rend au restaurant, il met un point d’honneur à finir tout le contenu de son assiette.

D’après le chroniqueur, “derrière celui qui a tendance à manger par ennui, se cache aussi, parfois, un procrastinateur, c'est-à-dire quelqu'un qui aime remettre au lendemain ce qu'il peut faire le jour-même”. Mais lorsqu’on repousse sans cesse les tâches les plus désagréables, on se retrouve souvent sans rien avoir à faire. Et donc, on mange - alors même que l’on n’a pas faim.

Apprendre à écouter les sensations de faim et de satiété

C’est pourquoi Michel Cymes encourage à réapprivoiser deux sensations : la faim et la satiété. “Pour manger, attendez d'en ressentir le besoin. Notre organisme sait se faire comprendre en envoyant des signaux sous forme de borborygmes ou de fatigue. Ensuite, une fois attablé, faîtes en sorte de ne pas aller trop vite”.

Et pour cause, la sensation de satiété n’arrive généralement que vingt minutes après le début du repas. Mais pour en prendre pleinement conscience, il faut se concentrer sur ce que l’on avale, prendre le temps d’en savourer chaque bouchée et de bien mastiquer. Si l’on a les yeux rivés sur un écran de télévision ou sur son smartphone, on a tendance à manger plus que nécessaire.

“Quand vous estimez être repu, n’en rajoutez pas”, précise le médecin-animateur. Exit l’idée selon laquelle il faudrait toujours finir son assiette. L’organisme sait parfaitement nous envoyer des signaux pour nous dire qu’il est rassasié, et continuer à manger passé ce cap entraîne stockage et prise de poids. Pour éviter le gaspillage, il vous suffit d’emballer vos restes dans une boîte hermétique, de les réserver au frigo et de les déguster le lendemain.

“La passion est le plus efficace des coupe-faim”

Michel Cymes reconnaît néanmoins que “ces conseils ne règlent pas le problème de l'ennui”. Il suggère, pour y remédier, de prendre un papier et un crayon et de faire la liste de tout ce que vous aimez faire : lire, prendre un bain, jouer de la musique, jardiner... “Identifiez vos sources de plaisir et consacrez-leur du temps”. Vous aurez l’impression que ce dernier passe bien plus vite, et vous ne penserez même pas à grignoter. “La passion est le plus naturel et le plus efficace des coupe-faim”, conclut l’expert.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Ne vous sentez plus mal à l'aise lorsque vous portez un masque ! Découvrez le support de masque qui vous simplifie votre quotidien !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.