Cholestérol : les symptômes

Publié le 20 Juin 2011 par Florence Massin, journaliste santé | Mis à jour le 05 Novembre 2018 par Marion Guérin, journaliste santé
L’hypercholestérolémie n’est pas une maladie en soi. C’est plutôt un facteur de risque important pour les troubles cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Comment savoir alors si vous souffrez d'un taux élevé de cholestérol? Explications avec le Pr Claude Le Feuvre, cardiologue à l'hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris.
Publicité

Une douleur dans la poitrine

Quand un taux de cholestérol trop élevé a entraîné une accumulation de graisses dans les artères du c œ ur et commencent à les boucher (bloquant ainsi la circulation sanguine), des symptômes peuvent apparaître.

Publicité

Les symptômes : le signe le plus fréquent est la douleur thoracique, qui survient lorsque le muscle cardiaque ne reçoit plus suffisamment d'oxygène. Si la douleur apparaît pendant l'effort et qu'elle ne dure pas, il s'agit d'une angine de poitrine qui réclame une consultation médicale. Si elle persiste, c'est l'infarctus du myocarde.

Publicité

Autres symptômes : grande fatigue, anxiété*, essoufflement, forte sudation, sensation d'oppression thoracique. La douleur peut gagner le dos, la mâchoire, l'épaule, le bras gauche. C'est une urgence.

* la personne a l'impression qu'elle va mourir

Un déficit neurologique transitoire

Si l'excès de cholestérol s'est déposé au niveau des artères de la tête et commence à les boucher, d'autres symptômes apparaissent. Les AVC* sont 1 fois sur 3 précédés d’accidents ischémiques transitoires.

Les symptômes : perte de la force et de la sensibilité d'un bras ou d'une jambe, d'une partie du visage ou de la totalité du corps.

Cela peut être accompagné d'une difficulté soudaine à trouver ses mots et à les exprimer, de troubles de l'équilibre et de la marche, de problèmes de vue et perte soudaine de la vision d'un œ il, de vertiges. Les signes disparaissent très vite, avant 24h, sans aucune séquelle.

Attention : c'est cependant une urgence car il s'agit d'un signe avant-coureur d'AVC.

* accident vasculaire cérébral

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X