Sommaire

Pourquoi choisir?

Pourquoi choisir?En cas d'excès de cholestérol, il est conseillé de changer ses habitudes alimentaires.

Pourquoi: le cholestérol est une graisse fabriquée à 70% par le foie et apportée pour le reste par l'alimentation. On peut agir sur notre taux de cholestérol en favorisant certains aliments plus que d'autres.

Cependant: la diminution du mauvais cholestérol* (LDL) dépend plus de la qualité des graisses ingérées que de leur quantité. On distingue les 'bonnes' des 'mauvaises' graisses d'après les acides gras qu'elles contiennent. Les graisses riches en acides gras saturés augmentent le mauvais cholestérol, contrairement aux graisses insaturés.

Sachez-le: des mesures diététiques peuvent faire baisser de plus de 20% (voire plus) le taux de LDL.

* On distingue 2 sortes de cholestérol: le LDL ou mauvais cholestérol qui en excès peut s'accumuler contre les parois des artères, provoquant une athérosclérose ; et le HDL ou bon cholestérol qui récupèrent l'excès de cholestérol dans les organes et le rapporte au foie où il est éliminé.

Quelles graisses choisir?

Quelles graisses choisir?Nous avons besoin de corps gras pour le bon fonctionnement de notre organisme. Mais pas n'importe lesquels:

A limiter: les acides gras saturés qui favorisent le mauvais cholestérol. On les trouve dans les graisses animales contenues dans la viande rouge (boeuf, porc), la charcuterie, les abats, les produits laitiers (fromage, le beurre...), le jaune d'oeuf, mais aussi dans les huiles de palme, de coprah et de coco.

A privilégier: les acides gras insaturés. On les trouve dans les poissons, la viande blanche (volailles), certaines huiles végétales (colza, noix, olive, germe de blé...).

En plus: des produits 'allégés' en cholestérol comme du lait écrémé, de la crème à 3 ou 4%, des yaourts, du jambon blanc dégraissé...

Limiter le beurre

Limiter le beurrePourquoi: le beurre est un des aliments les plus riches en matières grasses saturées (entre 54 et 71%) qui font augmenter le mauvais cholestérol. C'est l'un des premiers aliments à limiter.

Comment: 'il est préférable de consommer des huiles végétales, des margarines allégées ou enrichies en phystostérols dans les plats et même dans la pâtisserie', explique le Pr Claude Le Feuvre.

Réservez le beurre (allégé) aux tartines car il n'est pas à bannir complètement. Le beurre est en effet très riche en vitamine A, indispensable pour la vision, la peau, les bronches, les intestins, la croissance osseuse et la synthèse de certaines hormones (progestérone...).

Bien choisir ses huiles

Bien choisir ses huilesPour la cuisson: utilisez de l'huile d'olive sans la faire fumer (les acides gras insaturés se détruisent)

Pour l'assaisonnement: huile de colza ou d'olive, mais aussi de noix, soja et germe de blé. Une mention spéciale pour l'huile de colza, particulièrement bénéfique par sa richesse en oméga 3.
Pensez à combiner les huiles car elles n'apportent pas toutes les mêmes acides gras.

A limiter: les huiles de tournesol, arachide, maïs riches en oméga-6. Bénéfiques à très petites doses, ils le sont moins lorsqu'on en consomme trop. Notre alimentation en fournit déjà beaucoup et il n'est pas nécessaire d'en rajouter.

A bannir: les huiles de palme*, coco*, coprah* riches en acides gras saturés.

* que l'on retrouve dans beaucoup de produits industriels

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.