Sommaire

Leur efficacité est-elle prouvée ?

Leur efficacité est-elle prouvée ? Les stérols sont des substances végétales dont la structure est proche du cholestérol. "On savait depuis les années 50 qu’ils faisaient baisser le taux de cholestérol, explique le Dr Boris Hansel (service d’endocrinologie et de la prévention cardiovasculaire de la Pitié Salpétrière, à Paris). On sait désormais qu’en consommer 2 grammes par jour fait baisser le mauvais cholestérol (LDL) de 7 à 15 % en fonction des personnes, et de 10 % en moyenne". Ces substances végétales bloquent l’absorption du cholestérol dans le tube digestif. Résultat, une partie du cholestérol est directement évacué par les selles sans être assimilée par l’organisme.

Quels sont les produits les plus efficaces ?

Quels sont les produits les plus efficaces ? En France le nombre d’aliments enrichis en stérols végétaux est restreint. On trouve 2 margarines, Proactiv® de Fruit d’or® et Cholegram® de St Hubert, et un laitage, Danacol® (les laits ne sont plus sur le marché)... « Tous ont la même efficacité, explique le Dr Boris Hansel (Pitié Salpétrière). Ce qui compte, ce sont les quantités. La petite bouteille Danacol® apporte 1,8 grammes de stérols, soit la quasi ration quotidienne nécessaire. Deux yaourts Danacol apportent la même quantité. Et il vous faut, 25 grammes de margarine enrichie, soit 2 à 3 cuillère à soupe arasées pour parvenir au même résultat".

Quels sont les produits les moins efficaces ?

Quels sont les produits les moins efficaces ? L’efficacité des compléments alimentaires à base de stérols végétaux n’est pas prouvée. Ces produits considérés comme des aliments (ils dépendent de l’Afssa ; Agence française de sécurité sanitaire des aliments) « donnent selon les études, des résultats contradictoires, explique le Dr Boris Hansel (Pitié Salpétrière). Les stérols sous forme de gélules induisent une baisse du mauvais cholestérol (LDL) moins significative que lorsqu’ils sont mélangés à des aliments classiques. On pense que l’environnement alimentaire pourrait jouer un rôle dans le mécanisme d’action des végétaux… D’où l’efficacité démontrée des margarines ou laitages enrichis en stérols ».

A qui sont-ils destinés ?

A qui sont-ils destinés ? Les aliments enrichis en stérols végétaux sont recommandés aux personnes présentant un excès de mauvais cholestérol, soit plus de 1,60 g/l de LDL (ce qui correspond en général à un taux global d’hypercholestérolémie au-delà de 2,5 g/l). "Au regard des études dont nous disposons, tout porte à croire que la baisse qu’ils induisent, a également des effets positifs contre les maladies cardiovasculaires", précise le Dr Boris Hansel (Pitié Salpétrière, Paris). A noter : les aliments enrichis en stérols ne sont ni recommandés aux enfants (sauf avis médical contraire), ni aux femmes enceintes (il n’existe aucune étude sur la question).

Dispensent-ils d’un régime ?

Dispensent-ils d’un régime ? Les produits enrichis en phytostérols végétaux ne dispensent en aucun cas d’un régime ! Leur consommation doit venir en complément d’habitudes alimentaires anticholestérolémiantes. Leur recours doit s’accompagner des mesures nutritionnelles classiques : - réduction des graisses saturées (beurre, viandes grasses, fromages, charcuteries, viennoiseries…) remplacées par des graisses insaturées (huiles végétales, poisson…) - apports suffisants en fibres (fruits et légumes à chaque repas, produits céréaliers, légumineuses...). - consommation de poisson au moins deux fois par semaine. - limitation des aliments riches en cholestérol (ne pas dépasser 4 œufs/semaine).

Enrichis en stérols et "anticholestérol", c’est différent !

Enrichis en stérols et "anticholestérol", c’est différent ! Il ne faut pas confondre les aliments enrichis en stérols végétaux (margarines et laitage) qui font baisser le mauvais cholestérol (LDL), et les produits "anticholestérol" vendus au rayon alimentation. Des produits comme Primevère®, pauvres en mauvaises graisses, présentent l’avantage de ne pas augmenter le taux de cholestérol, contrairement au beurre par exemple... d’où leur allégation anticholestérol. Mais attention, ils ne le font pas baisser de manière effective.

Peut-on les prendre sous traitement ?

Peut-on les prendre sous traitement ? Consommer des aliments enrichis en phytostérols peut présenter un intérêt. Et cela que l’on soit déjà sous médicaments ou non. Ils peuvent venir en complément des traitements médicamenteux. Les effets des stérols végétaux s’additionnent à ceux des molécules, ce qui donne de bons résultats. "Si l’on double la quantité d’un médicaments dosé faiblement, on fait statistiquement baisser de 6 % le taux de mauvais cholestérol (LDL) alors que 2 grammes de stérols au quotidien le font chuter de 10 %. C’est en tout cas, ce qu’ont conclu plusieurs études ", précise le Dr Boris Hansel (Pitié Salpétrière).

Ont-ils des vertus préventives ?

Ont-ils des vertus préventives ?"Non, il n’y a aucun intérêt à prendre des aliments enrichis en phytostérols dans un but préventif. Les stérols végétaux font baisser le taux de mauvais cholestérol, lorsqu’il est en excès. Mais ils n’empêchent en aucun cas la survenue d’une hypercholestérolémie, explique le Dr Boris Hansel (Pitié Salpétrière). Inutile d’en prendre en prévention si votre taux augmente un peu chaque année, tant qu’il reste dans la norme !

Quelles sont les doses à ne pas dépasser ?

Quelles sont les doses à ne pas dépasser ? Il semble qu’on puisse prendre des aliments enrichis en phytostérols sans contrainte de durée, tant qu’on présente un taux de mauvais cholestérol (LDL) supérieur à 1,6 g/l. Aucune étude n’a été menée sur les surdosages. "Ce qu’on sait, c’est que la baisse n’est pas supérieure avec plus de deux grammes de stérols végétaux par jour. On sait aussi que ces deux grammes représentent la dose optimale", précise le Dr Hansel (Pitité Salpétrière). Selon les études, il semble à ce jour que ces substances végétales, aux doses recommandées, n’aient aucune incidence sur la santé, ni aucun effet secondaire. Il faut toutefois signaler qu’elles gênent l’assimilation de certaines vitamines, ce qui justifie une alimentation riche en fruits et légumes.

Certains aliments naturels ont les mêmes effets

Certains aliments naturels ont les mêmes effets On trouve des stérols végétaux dans l’alimentation courante. Le riz, l’avocat, le soja ou la canne à sucre en contiennent. Seulement voilà, ils n’en renferment qu’en petites quantités. Or "pour avoir un effet probant sur le mauvais cholestérol (LDL), les stérols végétaux doivent être consommés en grande quantité. Des quantités qu’on ne peut trouver de manière naturelle dans notre alimentation habituelle… ", explique le Dr Boris Hansel.

Quels sont leurs prix ?

Quels sont leurs prix ?Danacol : 2,50 € les 4 pots de 125 g. Pro-active tartine Fruit d’or : 3,15 € la barquette (250 g). Pro-active cuisine Fruit d’or : 3,15 € la barquette (250 g). Cholegram de St Huber : 2,80 € la barquette (250 g). A titre comparatif : quatre yaourts Activia nature (125 g pièce) coûtent 1,47€. Une barquette (250 g) de Planta Fin doux tartine et cuisson revient à 1,15 €.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : Comment les stérols végétaux abaissent-ils le taux de cholestérol ? (publicité)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.