Sommaire

Il y a de l’électricité dans l’air ! À chaque fois que vous mettez un bonnet, vos cheveux se soulèvent. Vous enfilez un pull, même combat, vous avez l’impression d’avoir des antennes sur la tête. Et quand vous passez votre peigne, votre crinière vous parait indomptable. Vous l’avez compris, vous faites partie de ces personnes qui ont les cheveux électriques. Ce n’est pas très esthétique et un brin dérangeant.

Pas de panique, toutefois, « ce n’est absolument pas dangereux », rassure le Dr Isabelle Gallay, dermatologue. Mais alors pourquoi les cheveux s’électrisent ? Comment les discipliner ? Voici quelques conseils qui devraient vous rendre la vie plus agréable…

Que signifie avoir les cheveux électriques ?

À l’image d’un aimant qui est attiré par le fer, votre chevelure est « happée » par votre brosse à cheveux ou vos habits. C’est ce que l’on appelle : avoir les cheveux électriques. « Cela s’explique par le fait que leur charge en électricité statique, négative, est opposée à celle des objets environnants », précise le Dr Isabelle Gallay. Ils sont donc aspirés vers eux.

L’électricité statique varie selon la nature des cheveux et les saisons. Plusieurs facteurs peuvent ainsi favoriser ce phénomène :

  • Le froid. Plus l’air est sec, moins il est conducteur d’électricité et plus les objets peuvent se charger. « La kératine des cheveux absorbe moins l’humidité ambiante, elle se dessèche et devient encore plus électrique », éclaire la dermatologue.
  • La sécheresse des cheveux. Les cheveux, en manque d’humidité, deviennent plus électriques.
  • Les lavages trop fréquents « favorisent l’ouverture des cuticules », indique la dermatologue et ont tendance à sensibiliser les cheveux.
  • L’utilisation abondante de produits capillaires, surtout lorsqu’ils ne sont pas de la même marque. « Quand on prend des produits qui ont des principes actifs différents, le risque, c’est que leurs charges ne se compensent pas », précise le Dr Isabelle Gallay.
  • Le port de bonnet. « Les fibres transportent des particules électriques », assure le médecin.
  • L’utilisation excessive du sèche-cheveux, qui assèche la chevelure.
  • Les lieux chauffés artificiellement, qui soufflent un air sec.

Tous les cheveux sont-ils électriques ?

Certains cheveux sont électriques par nature, c’est notamment le cas des cheveux fins. Étant plus légers, ils sont plus facilement attirés par les objets environnants. Les cheveux secs favorisent, eux aussi, l’électricité statique. Pas étonnant donc, que les personnes qui ont des cheveux bouclés aient tendance à faire des étincelles. « Ils sont sujets au dessèchement et une attention toute particulière », assure le Dr Isabelle Gallay.

Vous l’aurez compris, à l’inverse, les personnes qui ont des cheveux à tendance grasse n’ont pas cette problématique. À noter que les coupes de cheveux avec un fort dégradé sont davantage sensibles à l’électricité statique, ces dernières étant plus légères que les coupes uniformes et longues. Si vous avez les cheveux électriques et que cela vous agace, n’hésitez donc pas à demander à votre coiffeur de vous couper les cheveux en conséquence.

Comment lutter contre les cheveux secs ?

Lorsque l’on a les cheveux électriques, l’hydratation est le maître-mot. « Les cheveux secs sont chargés en ions négatifs », rappelle la dermatologue « leurs cuticules ont tendance à être en mauvais état ». Il est donc recommandé de les traiter avec des soins adaptés.

  • Utilisez des shampoings et après-shampoings doux et naturels.
  • Hydratez-vos cheveux avant même de les laver. « Petite astuce : appliquez de l’huile avant de vous laver les cheveux », conseille le Dr Isabelle Gallay. « Cela peut paraitre étrange, mais cette routine beauté permet de les hydrater et de les protéger ».
  • Limitez l’utilisation des plaques chauffantes qui ont tendance à assécher la chevelure. La forte chaleur dégagée par les appareils chauffants détériore l’écaille du cheveu.
  • Laissez sécher vos cheveux à l’air libre. Si vous utilisez un sèche-cheveux, évitez les températures trop fortes. Attention également aux brushings.
  • Limitez les couleurs qui assèchent la fibre capillaire. En effet, les colorations qui contiennent des principes actifs peuvent fragiliser les cheveux.
  • Espacez vos shampoings. Se laver les cheveux trop souvent fragilise et assèche le cuir chevelu. Les coiffeurs recommandent de faire deux shampoings par semaine en moyenne.

Quels autres conseils pour éviter l’électricité ?

« Il n’existe pas de traitement médical spécifique pour lutter contre l’électricité statique », confie le Dr Isabelle Gallay. Mais au quotidien, des petits gestes peuvent vous faciliter la vie.

  • Choisissez une brosse en poils naturels, comme une brosse en poils de sanglier. Elle a l’avantage d’être douce pour les cheveux. Évitez les peignes ou les brosses à picot.
  • Lavez vos cheveux à l’eau tiède.
  • Ne vous frottez vos cheveux les uns contre les autres pour vous les sécher.
  • Évitez les changements brutaux de température. Le fait de passer de l’extérieur à une pièce très humide favorise l’électricité statique.
  • Humidifiez votre intérieur. Vous pouvez, par exemple, placer une petite coupelle d’eau près des radiateurs ou utiliser un humidificateur.
  • Évitez les vêtements en matières synthétiques qui absorbent très peu l’humidité. Préférez les fibres naturelles comme la laine ou le coton.
  • Limitez l’utilisation du sèche-linge qui a tendance à charger les tissus synthétiques en électricité.
  • N’hésitez pas à passer de l’eau sur vos cheveux quand ils commencent à devenir indomptables.
  • Pensez à ne pas brosser vos cheveux quand vous les séchez.
  • Utilisez de la laque pour plaquer vos cheveux.
  • Conseil ultime, attachez-vous les cheveux.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Merci au Dr Isabelle Gallay, médecin dermatologue. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.