6 aliments qui peuvent faire tomber vos cheveux

Certifié par nos experts médicaux MedisiteSi l'on sait que les aliments riches en vitamines du groupe B et E aident à prévenir la chute des cheveux, on ignore en revanche ceux qui ont tendance à la provoquer. On fait le point avec le Docteur Paul Dupont, dermatologue, auteur du livre Soigner sa peau au naturel, aux éditions Eyrolles. 
6 aliments qui peuvent faire tomber vos cheveuxIstock
Sommaire

Si vous retrouvez des cheveux sur votre brosse ou dans votre lavabo, pas de panique. Il est tout à fait normal d’en perdre. En moyenne, 25 et 40 cheveux tombent quotidiennement. Cela peut grimper jusqu’à une centaine au printemps et à l’automne. En effet à ces deux périodes de l’année, votre chevelure perd de nombreux éléments pendant 4 à 6 semaines. Toutefois, nous pouvons sans problème soutenir cette déperdition : nous avons entre 100 000 à 150 000 cheveux sur notre crâne.

Pourquoi perdons-nous nos cheveux ?

Comme beaucoup de chose, le cheveu n’est pas éternel. Il suit un cycle de vie composée de 3 périodes distinctes. En premier lieu, il y a la phase anagène, c'est-à-dire la période de croissance. Le follicule pousse de 0,7 à 2 cm par mois en fonction du sexe et la nature du cheveu. Cette étape dure entre 2 et 7 ans. Vient ensuite la phase catagène, une période de repos cellulaire où la pousse est stoppée. Elle dure environ 3 semaines. Le cheveu entame ensuite sa dernière période de vie, appelée stade télogène. Elle aboutit à sa chute après une période de latence d’environ 3 mois. Le plus souvent, un nouveau follicule poussera à l’endroit laissé libre.

Si la chute du cheveu fait partie intégrante de son évolution, plusieurs éléments peuvent la favoriser.

Perte de cheveux : plusieurs facteurs en cause

Notre chevelure, tout comme la peau, est le miroir de notre état de santé. Elle réagit ainsi à de nombreux éléments.

Les hormones sont les principales responsables de la chute des cheveux. Les androgènes, comme la testostérone, accélèrent leur cycle de vie, et donc leur perte. Une baisse de mélatonine, hormone produit la nuit, peut de son côté ralentir la pousse. La grossesse, véritable cocktail hormonal, peut aussi mettre à mal les chevelures. Les femmes ménopausées qui font aussi face à des changements hormonaux importants, sont aussi plus susceptibles de perdre leurs cheveux.

Il peut aussi y avoir des raisons médicales comme un mauvais cholestérol ou la prise de certains médicaments spécifiques (chimiothérapie, antiépileptiques, antidépresseurs, immunosuppresseurs, hypertenseurs, béta-bloquants, anti-inflammatoires non stéroïdiens, anticoagulants, antibiotiques : en particulier ceux contre la tuberculose).

Nos tignasses sont également très sensibles à la fatigue extrême et le stress. Les périodes très angoissantes ainsi que les chocs émotionnels peuvent provoquer une perte provisoire des cheveux.

De plus, l’alimentation influence aussi la vitalité de nos tignasses et cuirs chevelus. Par exemple, les personnes qui font des régimes drastiques peuvent voir leurs cheveux tomber en nombre important en raison de carences. Pour avoir une belle crinière, il est, en effet, recommandé de faire le plein de vitamines du groupe B, de Zinc, de magnésium. Toutefois comme nous l’explique le Docteur Paul Dupont, dermatologue, certains aliments peuvent aussi favoriser la chute des cheveux.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : L'astuce anti chute de cheveux

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :