La taurine réduit vos risques de maladies cardiaques et de cécité

Les généticiens de l'Université de Genève ont émis l'hypothèse qu'un supplément de taurine pourrait permettre de compenser plusieurs maladies génétiques, dont la dégénérescence visuelle et la cardiomyopathie.
Sommaire

Bientôt, les personnes condamnées à devenir aveugle pourront retrouver la vue. C’est du moins ce qu’ont avancé une équipe de généticiens de l'Université de Genève, à travers une étude.

La taurine, un acide aminé essentiel pour la rétine et le muscle cardiaque

Pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques suisses ont identifié 45 nouveaux gènes. Ils se sont notamment concentrés sur le gène SLC6A6, qui code une protéine transportant un acide aminé essentiel au fonctionnement de la rétine et du muscle cardiaque : la taurine - un ingrédient courant des boissons énergisantes comme RedBull ou Dark Dog.

Concrètement, lorsque le gène SLC6A6 mute, l’individu concerné souffre d'un manque de taurine et perd progressivement sa vue jusqu'à devenir aveugle, en quelques années. Son cœur est aussi très faible et d'éventuelles lésions cardiaques peuvent apparaître.

Les généticiens ont alors pensé qu'un supplément en taurine pourrait permettre de compenser cette carence - et donc d'améliorer les problèmes de santé liés.

Ils ont testé cette hypothèse en donnant un supplément de taurine à une jeune fille malade pour stopper la progression de sa dégénérescence visuelle et pour traiter sa cardiomyopathie (maladie génétique de la structure de la cellule cardiaque entraînant l'hypertrophie du muscle, ndlr).

Suite à cet essai, les résultats se sont avérés très concluants. La dégénérescence de la vue de la petite fille a été stoppée et elle pouvait désormais se déplacer seule.

Une supplémentation en taurine pour combattre la maladie

"Ces résultats sont exceptionnels, car c'est la première fois qu'un complément alimentaire administré par voie orale est utilisé avec succès pour traiter la rétine et le cœur", s'enthousiasme Stylianos Antonarakis, professeur émérite à la Faculté de médecine de l'UNIGE.

Cette petite fille a ouvert la voie à un remède potentiel pour les nouveaux-nés souffrant de la même maladie, liée au gène SLC6A6.

Les chercheurs estiment qu’environ 6 000 bébés dans le monde pourraient souffrir de cette maladie et environ 300 en Europe et en Amérique du Nord.

"Notre objectif est désormais de détecter les nouveau-nés atteints de la maladie à un stade précoce afin qu'ils puissent être traités dès la naissance avec un supplément de taurine et potentiellement prévenir l'apparition de symptômes", ajoute Antonarakis.

Les généticiens comptent désormais identifier de nouveaux gènes afin de mieux comprendre les causes d’autres maladies génétiques.

Dégénérescences rétiniennes : les formes les plus courantes

Les dégénérescences rétiniennes sont des maladies dégénératives de la rétine.

Les formes les plus fréquentes sont la rétinite pigmentaire (RP), le syndrome de Usher et les dégénérescences de la macula. Ces maladies causent diverses dégradations des cellules photosensibles. L’évolution varie d’une affection à l’autre : la destruction des cellules peut soit se limiter à la zone de la plus grande acuité visuelle soit se propager lentement sur toute la rétine.

La maculopathie liée à l’âge (forme précoce de la DMLA) est la plus fréquente des maladies de la macula.

Rétinographie de l'œil : la macula est la tache sombre à gauche

Dégénérescences rétiniennes : les formes les plus courantes© Creative Commons

Auteur : Ske. 31 mars 2005. CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en.

Toutefois, il existe aussi des formes héréditaires – par exemple la maladie de Stargardt, la maladie de Best ou la dystrophie des cônes – dont les symptômes se manifestent chez des personnes jeunes.

En général, les personnes atteintes de ces maladies ne deviennent pas aveugles mais souffrent néanmoins d’un grave handicap visuel.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.