Landes : l’eau du robinet impropre à la consommation dans 6 communes du département

Publié le 08 Avril 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Le 4 avril 2019, l'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine a informé la préfecture des Landes qu'une infection bactériologique avait été détectée dans l'eau du robinet, rendant celle-ci impropre à la consommation dans six communes du département.
Publicité

Landes : l’eau du robinet impropre à la consommation dans 6 communes du département© IstockLandais et landaises, attention : le 4 avril 2019, la préfecture des Landes demande aux habitants de six communes du département de ne pas boire l'eau du robinet, après la mise en évidence d'une infection bactériologique.

"Ne buvez pas l'eau du robinet"

L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine "a détecté que l'eau du robinet était impropre à la consommation dans les communes de Bélis, Brocas, Canenx-et-Réaut, Cère, Maillères, le Sen, précise sur le réseau social Twitter la préfecture des Landes. Le SYDEC [Syndicat départemental d'électricité et d'eau des communes] a pris toutes les mesures d'information, de substitution et d'analyse. Ne buvez pas l'eau du robinet."

Publicité
Publicité

Selon France 3 Nouvelle-Aquitaine, l'ARS a décelé "une infection bactériologique alors que de l'eau a été prévelée mardi 2 avril au robinet d'un cimetière sur la commune de Belis". Si les premiers résultats des analyses parus le 5 avril n'ont pas mis en évidence la présence de bactéries, les mesures de précaution ont été maintenues et les quantités de chlore dans l'eau augmentées.

Mais que les 2 000 personnes concernées se rassurent : ces mesures ont finalement été levées un jour après. "La qualité de l'eau potable reste sous la surveillance de l'ARS et du SYDEC", indique la préfecture des Landes.

Eau non potable : quels sont les risques ?

Comme l'explique le centre d'information sur l'eau, la désinfection de l'eau au chlore permet de rendre celle-ci potable en neutralisant "tous virus et bactéries pathogènes". En cas d'ingestion d'eau non potable, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) rappelle qu'il existe des risques de transmission de maladies "comme le choléra, la diarrhée, la dysenterie, l’hépatite A, la typhoïde et la poliomyélite". A titre d'exemple, chaque année dans le monde, "plus de 842 000 personnes meurent de diarrhée à cause de l’insalubrité de leur eau de boisson et du manque d’assainissement et d’hygiène".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X