Infestée de poux, une fillette décédée d’un arrêt cardiaque

L’histoire de Kaitlyn Yozviak est tragique. Infestée par les poux, la jeune fille de 12 ans est décédée d’un arrêt cardiaque provoqué par la morsure des parasites. Ses parents sont poursuivis par la justice américaine pour "homicide involontaire" et "acte de cruauté".
Infestée de poux, une fillette décédée d’un arrêt cardiaqueAdobe Stock

Kaitlyn Yozviak, une fillette de 12 ans vivant aux USA, est décédée d’une crise cardiaque le 26 aout dernier. Outre son jeune âge, c’est la cause de son infarctus qui est étonnante. Il a été provoqué par des morsures de poux.

Elle était infestée par les poux depuis plusieurs années

L’adolescente était infestée par les poux depuis près de 3 ans, selon le site américain New York Post. Découverte inconsciente par sa mère il y a un peu plus d’un mois, elle a été prise en charge par l’hôpital de Milledgeville. Malheureusement, les médecins ne sont pas parvenus à la réanimer.

Les poux ne transmettent pas de maladie. Toutefois, leur présence prolongée dans la chevelure de la petite a provoqué une anémie sévère, selon les experts. C’est-à-dire qu’elle souffrait d’une carence importante en fer.

Cette pathologie qui n’était pas prise en charge, a causé l’arrêt cardiaque, a conclu le médecin légiste. Pour lui, il n’y a ainsi pas de doute : la cause préliminaire du décès de Kaitlyn est un infarctus et la cause secondaire est l'anémie. L’enquêteur chargé du dossier a confié à la presse américaine qu'il n'avait jamais vu une "infestation de poux aussi grave".

Sa chambre était infestée de parasites également

L’adolescente vivait dans des conditions d’hygiène déplorables. Les autorités qui ont enquêté sur son décès, ont indiqué avoir découvert de la vermine partout dans sa chambre. Ses peluches, son matelas, ses meubles… tout était infesté. Interrogée par la police, sa mère a reconnu que la petite n’avait pas pris de douche depuis plus de 10 jours au moment de sa mort.

La maman (37 ans) a été arrêtée le lendemain du décès de la jeune fille. Le père a été, pour sa part, placé en détention 4 jours plus tard. Un juge les a inculpés le 28 septembre 2020 de meurtre au deuxième degré et acte de cruauté envers un enfant au deuxième degré.

La protection de l’enfance avait retiré ses deux frères

Si la protection de l’enfance était parvenue à retirer les frères de Kaitlyn Yozviak du domicile, les parents avaient refusé le placement de leur fille. Ils avaient eu gain de cause au cours leurs démarches.

En 2018, un second rapport avait indiqué que le logement où vivait la petite, était infesté de puces et de poux en raison de la présence d'un nombre excessif de chats. Il précisait que ces conditions de vie étaient dangereuses pour la fillette. Elle avait alors été confiée à sa tante. Mais, elle avait été récupérée par les parents 6 jours plus tard.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :