Sommaire

Il faut se laver les mains au moins dix secondes

Vrai.

Chaque cm2 de vos mains abrite entre 10 000 et… 100 millions de micro-organismes ! Pour les éliminer, il faut se savonner de dix à trente secondes au moins ! Bien sûr, il faut le faire à l’eau chaude, en n’oubliant jamais les espaces entre les doigts, les poignets et les ongles, puis finir par un bon rinçage. Selon une enquête réalisée par des chaînes de fast-food, 90 % d’entre nous ne se lavent pas les mains avant le repas…

Conseils : tout le monde le sait, mais… il faut laver ses mains avant de faire la cuisine, passer à table ou… fumer. Il faut également le faire après toute préparation culinaire, en sortant des toilettes, après une toux ou un éternuement, après s’être mouché et chaque fois qu’on rentre chez soi !

Éponge : à stériliser au micro-ondes !

Vrai.

Une éponge contient en moyenne 1,2 billions de germes… C’est le paradis des micro-organismes : elle regorge de nourriture, il y fait humide et bon ! D’où l’intérêt de stériliser cet accessoire ménager le plus souvent possible. Vous pouvez ajouter une goutte de produit vaisselle après chaque usage, sur sa surface, ou bien recourir au micro-ondes ! Selon les travaux du microbiologiste David Bitton (Floride, Etats-Unis), passer une éponge gorgée d’eau dans ce type de four, deux minutes, permet d’éliminer tous les germes !

Conseils : en plus d’une désinfection régulière, changez vos éponges dès l’apparition d’odeurs et limitez chacune d’entre elles à un type de tâches (vaisselle, salle d’eau…).

Laver ses bijoux, c’est indispensable !

Vrai.

Vous ne retirez jamais votre alliance ou gardez votre montre toute la journée, voire la nuit ? Pensez à laver vos bijoux ! Même s’ils sont en métal, virus et bactéries se multiplient allégrement sous leur surface – bien au chaud. Une étude portant sur des infirmière en soins intensifs a démontré que les bijoux sont des vecteurs non négligeables de microbes (l’enquête a permis de relever la présence de staphylocoques)…

Conseils : enlevez vos bagues à chaque lavage de main et, si possible… passez-leur un savon ! A défaut, faites-les tremper une fois par semaine dans de l’eau savonneuse durant quelques minutes.

Mieux vaut désinfecter sa planche à découper !

Vrai.

Les planches à découper en bois sont de redoutables nids à microbes. Ils se nichent et se multiplient allègrement dans leurs rayures plus ou moins profondes… Et les planches en plastique ne valent guère mieux ! A savoir : on compte 200 fois plus de coliformes fécaux sur ces planches… que sur le rebord des toilettes !!!

Conseils : rabotez de temps en temps cet ustensile de cuisine, ou changez-le lorsqu’il est rayé ! Aucun liquide vaisselle n’est assez efficace pour neutraliser ou détruire les micro-organismes nichés dans leurs stries… Pour venir à bout des microbes, mieux vaut tremper sa planche dans l’eau bouillante savonneuse ou la désinfecter avec un peu d’eau de Javel !

Il faut laisser couler l’eau du robinet…

Vrai.

Avant de prendre un verre d’eau, laissez toujours couler l’eau du robinet durant quelques secondes. Surtout le matin ! Pourquoi ? Parce qu’elle a stagnée dans les tuyaux pendant toute la nuit et s’est chargée de métaux lourds comme le plomb (à l’origine du saturnisme, qui peut causer des complications neurologiques et rénales). Ce conseil est encore plus valable si vous avez une maison de campagne… à chaque fois que vous vous y rendez après quelques jours, semaines ou mois d’absence.

Conseils : nettoyez, désinfectez et détartrez les ballons d’eau chaude. Remplacez régulièrement les joints, filtres, voire pommeaux de douche, et n’utilisez jamais l’eau chaude du robinet pour faire la cuisine !

Sous-vêtements : le lavage à 30 °C suffit…

Faux.

Concernant les sous-vêtements, un lavage à 60 °C est recommandé afin d’éliminer les germes et bactéries pouvant contaminer les muqueuses (ils sont à leur contact toute la journée !). Evidemment, il est préférable dans cette optique d’opter pour des culottes, soutien-gorge, slips ou caleçons pur coton, donc supportant les températures relativement élevées et évitant toute macération.

Conseils : côté lessive, ne forcez pas sur le dosage, vous risqueriez d’avoir des soucis de rinçage… Or, le savon est irritant !

Courses : il faut acheter les surgelés en dernier !

Faux.

Les produits réfrigérés, c’est-à-dire vendus en rayons frais sont conservés à des températures de 4 à 6 °C. Une fois retirés de l’étalage, ils atteignent donc très vite le seuil fatidique de 8 °C, seuil idéal pour la multiplication des germes pathogènes (à température ambiante, le nombre de bactéries double toutes les quinze minutes environ !). En revanche, les produits surgelés ou congelés, sont soumis à températures nettement inférieures. Ils mettent donc plus de temps à se réchauffer...

Conseils : en courses, commencez toujours par les produits secs (qui ne craignent rien), puis enchaînez sur les surgelés (toujours à placer dans un sac isotherme !). Terminez au plus vite par les produits frais (à mettre également dans un sac fraîcheur… si besoin dans le même que les surgelés).

Il faut de la Javel dans l’eau des fleurs

Vrai. Cela ne vous aura pas échappé, l’eau grâce à laquelle vos fleurs coupées survivent quelques jours dans votre vase dégage en fin de parcours une odeur désagréable… C’est qu’elle contient des bactéries comme le Pseudomonas aeruginosa (bacille pyocyanique), des germes à l’origine d’infections pulmonaires graves, en particulier chez les personnes fragilisées comme celles qui souffrent de bronchite chronique ou de mucoviscidose.

Conseils : changez l’eau de votre vase tous les jours et ajoutez-y quelques gouttes de Javel systématiquement.

Le vernis à ongles favorise les bactéries

Vrai : le vernis et les faux ongles peuvent favoriser la prolifération bactérienne. Pourquoi ? Parce qu’une fois posé, le vernis se strie de micro fissures invisibles dans lesquelles se glissent les microbes et où ils peuvent proliférer.

Conseils : lavez-vous les mains plusieurs fois par jour, ainsi que le dessous des ongles à l’aide d’une petite brosse.

Emballages alimentaires = germes ?

Vrai. Malgré leur aspect souvent impeccable, les emballages qui protègent les produits alimentaires sont souvent passés par des entrepôts avant d’arriver dans votre réfrigérateur. Ils ont été transportés par avions ou camions… Bref, ils ont traînés ! Ils sont donc couverts de germes, et peuvent même, lorsqu’il s’agit de cartons, servir de véhicule à une… blatte (et oui, ça suffit pour coloniser une maison !).

Conseils : débarrassez les aliments achetés de leurs emballages. Retirez la cartoline qui entoure les yaourts, débarrassez-vous du papier à laitue ou des œufs. Enfin, optez pour un cabas réutilisable. C’est plus hygiénique et meilleur pour l’environnement !

La poignée de mains… c’est pire que la bise !

Vrai. Mieux vaut faire la bise que serrer la main ! Les mains qui "traînent" partout sont des vecteurs de microbes, d’autant qu’elles sont rarement lavées aussi souvent qu’elles le devraient. Selon une enquête canadienne, moins de 40 % des hommes et seule une femme sur deux déclarent se savonner les mains en rentrant à leur domicile après leur journée.

Conseils : lavez-vous les mains après chaque sortie, avant de manger ou de faire la cuisine, après chaque passage aux toilettes, au retour de courses (l’argent est un excellent vecteur microbien) et après chaque poignée de mains !

Le poulet contient des salmonelles

Vrai. Le poulet contient très souvent des salmonelles. Et ce n’est pas tout. Selon Anne Dufour, auteur de 100 réflexes, Bonne hygiène (Leduc.S Edition), près de 50 % des poulets d’élevage intensif seraient porteurs d’une bactérie, le campylobacter, à l’origine de nombreuses infections digestives associant fièvres, diarrhées, douleurs d’estomac (le risque serait moindre pour les poulets bio ou élevés en plein air).

Conseils : comme le porc, le poulet doit être bien cuit, y compris à cœur. Un lavage de main attentif doit suivre toute préparation culinaire.

Le réfrigérateur doit être à 8 °C !

Faux. Votre réfrigérateur doit garder les aliments à une température située entre 4 et 6 °C. Selon l’Institut de recherche de l’ingénierie de l’agriculture et de l’environnement (Cémagref), un quart d’entre nous ne respecteraient pas cette règle d’hygiène et stockeraient leurs aliments autour de 8 °C. Une température trop élevée qui favorise le développement des salmonelles, listérias et autres staphylocoques dorés… La maison et la cuisine sont à l’origine de 40 % des intoxications alimentaires.

Conseils : si votre réfrigérateur n’en contient pas, achetez un petit thermomètre à placer à l’intérieur… et surveillez-le !

Toujours rabattre le dessus des toilettes !

Vrai. Il faut SYSTÉMATIQUEMENT rabattre le dessus des toilettes… avant de tirer la chasse ! Sinon, les bactéries s’envolent dans les airs, portées par la multitude de microgouttelettes générées par le mécanisme, et contaminent la cuvette, mais également toute la pièce (murs, serviettes de toilettes, magazines…).

Conseils : en plus de cette précaution concernant le rabat, évitez les tapis de sol et moquettes autour des toilettes (ce sont des nids à microbes)… et désinfectez vos WC au moins une fois par semaine !

Les lotions antibactériennes sont inefficaces…

Faux. Les produits antibactériens sont efficaces. En revanche, ils n’ont de raison d’être que dans un contexte médical... Ils ne protègent pas mieux qu’un savon classique et pourraient même, au contraire, favoriser la résistance bactérienne dont on parle beaucoup concernant les antibiotiques…

Conseils : lavez-vous les mains avec un savon classique et de l’eau (c’est parfaitement suffisant pour éradiquer les microbes). En revanche, pour le corps et le visage, vous pouvez préférer des formules sans savon qui évitent tiraillement et dessèchement cutané.

Jamais de viande crue, sauf congelée !

Vrai. Jamais de steak tartare (cuisson aller-retour ou pas !) si la viande n’a pas été surgelée au préalable ! La viande de bœuf (surtout hachée) peut être notamment porteuse du ver solitaire (ténia), ce parasite qui grandit dans notre intestin, s’y nourrit et peut y atteindre dix mètres de long. À noter : le poisson cru (sushi, sashimi, maki…) est, lui aussi, à risque. Il peut contenir un ver, l’anisakis, entraînant des douleurs abdominales aiguës, voire une occlusion intestinale.

Conseils : seule une température élevée (donnant à la viande un aspect bien cuit, y compris à cœur) ou une congélation à très basse température peut vous mettre à l’abri.

Il faut se laver les dents 3 minutes…

Faux. Un lavage de dents efficace doit prendre quatre minutes minimum, et se renouveler au moins deux fois par jour... Le hic, c’est qu’en France, le brossage standard n’excède par 37 secondes ! Outre les caries, une mauvaise hygiène dentaire augmente les risques de diabète, d’Avc (accident vasculaire cérébral) ou d’infarctus…

Conseils : en plus d’un lavage d’au moins 240 secondes, lavez la surface totale de vos dents, toujours de la gencive vers la dent au moins deux fois par jour. C’est le meilleur moyen d’éviter les problèmes dentaires et les maladies parodontales (déchaussement des dents)...

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.